15 décembre 2015

"Au Coeur de l'Océan" de Ron Howard : tiède médiocrité

Il faut bien admettre l'évidence en sortant de ce "Au Cœur de l'Océan" assez décevant, Ron Howard n'est rien d'autre qu'un honorable mercenaire au service de l'industrie hollywoodienne, capable donc de produire des films moyens et moyennement consensuels sur n'importe quel sujet. Et le coup de génie - finalement inexplicable - de "Rush" ne change rien à l'appréciation globalement tiède qu'on pourra porter sur son... "œuvre". Mal servi il est vrai ici par un script médiocre (aucun approfondissement de l'antagonisme entre le capitaine... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

13 décembre 2015

"21 Nuits avec Pattie" de Arnaud & Jean-Marie Larrieu : entre Rohmer et Weerasethakul

"21 Nuits avec Pattie" marque le retour des frères Larrieu au style de cinéma qu'on aimait tant quand ils ont débuté : une célébration sans remords ni regrets de ce que la vie a de plus enivrant, de plus gai. La "ré-initiation" aux plaisirs charnels d'une jeune femme coincée (Isabelle Carré, très touchante), d'abord à travers les mots de la fameuse Pattie (Karin Viard, enthousiasmante dans ses confidences délurées !), puis grâce au désir débridé d"une bande de mâles assez improbable (la palme revenant au priapisme de l'éternellement... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
08 décembre 2015

"007 Spectre" de Sam Mendes : les clés de l'Aston Martin

"007 Spectre" commence par une quinzaine de minutes éblouissantes, qui permettent à Sam Mendes de faire preuve de toute l'intelligence et la classe de sa mise en scène en filmant la classique introduction / scène d'action archétypale dans le cadre magique du Dia de los Muertos à Mexico. Il est conseillé ensuite de quitter la salle, car jamais plus en deux longues heures et demi "007 Spectre" n'atteindra à ce niveau de... grâce. La faute en incombe certainement à un script qui hésite entre recyclage systématique / citations... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
04 décembre 2015

Séance de rattrapage : "Hard Day" de Kim Seong-Hun

Il a bien fallu l'admettre, année après année : l'explosion géniale du cinéma coréen dans les années 90 a fini par faire long feu. En reste néanmoins une sûreté de la mise en scène que peut envier la grande majorité des cinéastes du reste de la planète, et cette espèce d'acharnement à filmer des situations extrêmes sans tomber pour autant dans les clichés ni le pathos qui est régulièrement renversant. Et voilà, "Hard Day" est exactement ça, un polar superficiel brillamment réalisé, rempli de scènes mémorables (la mise en bière, le... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
02 décembre 2015

Séance de rattrapage : "Trois Souvenirs de ma Jeunesse" de Arnaud Desplechin

Extrêmement bien reçu par la critique et dans une moindre mesure par le public, "Trois Souvenirs de ma Jeunesse" a tout d'une œuvre-somme, reprenant dans une narration inspirée tout ce qui nous a un jour séduit, emporté, chez Desplechin : les histoires de famille, les histoires d'espions, la science et la culture, la confusion des sentiments, le tout avec ce mélange unique de distance "intellectuelle" - qui rend le film comme son spectateur plus intelligent, semble-t-il - et d'incandescence inouïe. De charme aussi, car ici la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
22 novembre 2015

Séance de rattrapage : "Birdman" de Alejandro G. Iñarritu

Je n'avais pas très envie de voir "Birdman", qui me semblait cumuler tout ce que je n'aime pas au cinéma : de la virtuosité technique (d'ailleurs assez frelatée, puisque - à notre époque digitale - le plan séquence unique n'est plus véritablement l'exploit technique qu'il avait représenté pour Hitchcock et ses acteurs de "la Corde") avant tout, des personnages hystériques représentant un microcosme qui se regarde le nombril (Broadway, Hollywood, la critique, OK !), et surtout le très très pénible Iñarritu à la mise en scène, l'homme... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 13:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21 novembre 2015

"Seul sur Mars" de Ridley Scott : vide spatial

"Seul sur Mars", généralement bien reçu par la critique et le public, sans doute grâce à la beauté de ses images désertiques, au professionnalisme sûr de lui d'un Ridley Scott en mode "pilotage automatique" et au charisme "john-waynien" d'un Matt Damon qui semble vouloir désormais être Tom Hanks à la place de Tom Hanks, s'avère pourtant être une remarquable pitrerie. Pitrerie parce que sa légèreté - un temps séduisante, au moins tant qu'on échappe encore aux bons sentiments dégoulinants - se transforme en incroyable n'importe quoi... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
18 novembre 2015

Revoyons les classiques du cinéma : "Short Cuts" de Robert Altman (1993)

A sa sortie, en 1994 (plus de vingt ans déjà), "Short Cuts", sa vingtaine de personnages, son foisonnement de micro-récits - inspirés de texte de Ramon Carver - s'intercroisant sans jamais se rencontrer vraiment, avait fait sensation : le film "choral" venait d'être inventé (enfin, si l'on veut bien oublier qu'Altman avait déjà réalisé plusieurs films, comme "Nashville" sur ce mode), et il allait engendrer une nombreuse descendance, pas toujours au même niveau de qualité… A l'époque, j'avais tordu le nez sur l'artificialité du procédé... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
13 novembre 2015

Séance de rattrapage : "Les Bruits de Recife" de Kleber Mendonça Filho

Ayant habité moi-même à quelques kilomètres de Boa Viagem (où a été conçu et filmé "les Bruits de Recife") durant plus de deux ans, j'ai retrouvé avec un immense plaisir les Recifences chaleureux et sensibles que j'avais connus dans les années 90, malheureusement soumis désormais à une pression croissante de la violence urbaine qui pervertit profondément le lien social, en minant la confiance "naturelle" qui est le ciment de la culture brésilienne. Kleber Mendonça Filho filme très bien, à la bonne hauteur, à la juste distance, avec... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
11 novembre 2015

Revoyons les classiques du cinéma : "Broken Flowers" de Jim Jarmusch (2005)

"Broken Flowers" est un petit bijou au sein de la riche filmographie de Jim Jarmusch, alors même qu'il est l'un de ses films les moins "jarmuschiens" (...même si l'on retrouve quand même un peu de cette légèreté charmeuse qui les caractérise...). D'abord, Jarmusch a décidé de déléguer le rôle du metteur en scène à l'un de ses personnages, Winston (Jeffrey Wright) chargé de construire le trajet du "héros" du film, et même de lui en fournir la bande son. Ensuite, ayant devant sa caméra l'un des acteurs les plus géniaux de sa génération,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,