02 avril 2020

"Un Monde Parfait selon Ghibli" d'Alexandre Mathis : Sirocco

« Chihiro, assise dans un train, voit le paysage défiler. Elle est accompagnée du Sans-Visage, de Bô et de Kashira. Le train roule sur l’eau. Il ne se passe rien. Pourtant cette scène a marqué toute une génération. Elle résume Chihiro, Miyzaki et, par extension Ghibli… » En 2020, on n'en est plus, et c'est une bénédiction, à devoir convaincre qui que ce soit de l'importance artistique de Hayao Miyazaki et de son Studio Ghibli, non seulement dans le cinéma d'animation, mais dans l'histoire du Cinéma (avec un "C"... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

21 mars 2020

"The Cure - Paroles de Fans" de Xavier Martin - Faith !

« It doesn’t matter if we all die / Ambition in the back of a black car / In a high building there is so much to do » ("One Hundred Years") Qu’est-ce qu’un groupe culte ? A partir de quel moment, et en se basant sur quels critères peut-on estimer qu’un artiste atteint une importance telle que son œuvre passera à la postérité ? Qu’est-ce qu’être « fan » à notre époque ? Comment ça s’attrape, ce « virus », pas si bénin que ça, de l’adulation d’une musique, qui nous poussera à dédier de plus en plus de notre temps, de notre... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
08 février 2020

"l'Institut" de Stephen King : "J'ai choisi d'être heureux !"

Pour son roman annuel (eh oui, c'est qu'il est d'une productivité toujours aussi surprenante, notre "maître contemporain du fantastique"!), Stephen King fait le pari original de ne pas inventer totalement, pour une fois, une situation surnaturelle, horrifique ou policière, mais de nous offrir sa version personnelle d'une "légende urbaine" des plus banales qui soit, celle de l'enlèvement d'enfants par un organisme para-gouvernemental qui se livrera sur eux à de sinistres expériences. Et pourquoi pas ? On sait Stephen... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
31 janvier 2020

"Les Fantômes de Manhattan" de R.J. Ellory : Manhattan absence of Murder non-Mystery

R. J. Ellory (rien à voir avec J. Ellroy, bien entendu...) est un "écrivain de romans de gare" des plus quelconques, ayant reçu des éloges disproportionnés suite à un best seller ("Seul le Silence") qui vulgarisait habilement des thèmes mieux traités par des écrivains plus talentueux, mais qui témoignait d'une réelle efficacité... Et pourquoi pas ? Les ouvrages suivants de notre Anglais travesti en auteur américain - ou tout au moins ceux publiés ensuite vu le succès de "Seul le Silence", perpétuaient l'escroquerie... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
23 janvier 2020

"A l'Aube" de Philippe Djian : les promesses de l'aube

Depuis le temps qu'on lit et qu'on aime Djian, et compte tenu de son rythme de production stakhanoviste, il est difficile de prétendre que nous avons été bluffés, voire même surpris par "A l'aube", où il réutilise sans encore les remettre en question les outils formels qu'il a lentement développés au cours de la dernière décennie : intégration des dialogues dans le flux narratif, simplification radicale de la ponctuation, ellipses sauvages évidant le récit de certaines de ses scènes-clé, etc. Le novice sera évidemment... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
17 janvier 2020

"Valérie Donzelli, le Tourbillon de la Vie" de Thomas Messias et Quentin Mével : la guerre est déclarée... et pas encore perdue

D'un côté il y a cette petite collection de la maison Playlist Society, appelée "Face B" (petit format, petit nombre de pages, petit prix, mais grandes ambitions !), qui en est à son quatrième portrait de cinéastes "singuliers", après Wiseman, Imbert et Salvadori. De l'autre, il y a Valérie Donzelli, portée aux nues pour son "la Guerre est Déclarée" puis descendue en flammes par une critique impitoyable pour "Marguerite et Julien". Et enfin largement ignorée en 2019 pour son "Notre Dame" qui méritait... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

12 janvier 2020

"The Leftovers - le Troisième Côté du Miroir" de Hatchuel et Thiellement : Lost again !

Même si les cinéphiles que nous sommes rechignent à l'admettre, la "Série TV" contemporaine est bel et bien devenu un Art rivalisant - sinon encore en qualité artistique - mais tout au moins en importance dans la vie des gens (oui !) dans peine avec le Cinéma. On peut même pousser l'argument une étape plus loin en affirmant que, à la fois moins embarrassée par les ambitions artistiques de ses "auteurs" et moins paralysée par des enjeux financiers de ses producteurs, enjeux qui ont peu à peu pris le pas sur les autres considérations,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 12:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 janvier 2020

"The Outsider" de Stephen King : l'étranger...

Cela fait donc un petit moment que Stephen King, qui doit, et c'est logique, avoir envie de se renouveler un peu, à force, tente le genre "polar". En y ajoutant, car on ne se refait pas complètement, une petite touche de fantastique. Et ça marche... plus ou moins, soyons réalistes. Car dans le polar, il y a quand même des pointures qui savent vous retourner la tête avev un brio que King n'atteindra sans doute jamais... Bon, "The Outsider" s'inscrit dans la suite de la "série" Finders Keepers entamée avec "Mr... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
01 janvier 2020

"Le Meurtre du Commandeur - La Métaphore se Déplace" de Haruki Murakami : les choses de la vie

Après l'enchantement qu'avait fait naître le premier tome du "Meurtre du Commandeur", et l'intérêt généré par l'abord de thèmes sans doute plus personnels pour son auteur, comme la création artistique, le risque d'être (un peu) déçus par la seconde partie, "La Métaphore se Déplace", était grand. Et de fait, Murakami boucle parfaitement sa fiction (... enfin à condition que le lecteur ne soit pas un obsédé de la logique cartésienne, auquel cas il n'a évidemment aucun intérêt à se perdre dans les longues balades brumeuses... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
15 novembre 2019

"Lilly et Lana Wachowski – la Grande Emancipation" de Erwan Desbois : en dehors de la matrice

Depuis l’explosion de Matrix en 1999, son succès critique et populaire mérité, et son impact exceptionnel sur le cinéma d’action, sur la mode, etc., l’opinion générale est que les films des Wachowski se sont avérés une déception croissante. Paradoxalement pourtant, leur parcours intime et leur démarche spirituelle, qui nourrissent profondément leur cinéma, n’ont jamais cessé d’être passionnants, et le désintérêt progressif des cinéphiles pour une œuvre certes inaboutie, mais d’une ambition aussi démesurée –... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,