20 avril 2019

"Le Meurtre du Commandeur - Une Idée Apparaît" de Haruki Murakami : une clochette dans la nuit

"La responsabilité commence avec le pouvoir de l'imagination." "Kafka sur le rivage" est sans doute le livre le plus fameux de Murakami, alors que tout habitué de l'oeuvre du maître conviendra que c'est l'un des moins réussis. Roman d'initiation des plus classiques, ressassant des banalités freudiennes usées et recyclant sans rien en faire le vieux complexe d'Oedipe, il échoue à nous transporter là où les grandes réussites du maître ("1q84" bien sûr, mais aussi par exemple "Chroniques de l'oiseau à ressort") le font, vers un... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 avril 2019

"Lizzy Mercier Descloux, une éclipse" de Simon Clair : mais où est passée la gazelle ?

Difficile d’expliquer a posteriori ce qui s’est exactement passé… Qu’est-ce qui a tellement foiré… Car enfin, notre génération, qui était amoureuse en 1975 de Patti Smith, puis du "Blank Generation" de Richard Hell… Qui a ensuite dansé sur le reggae enregistré dans les studios de Nassau, de Marley à Gainsbourg… Et qui en 1987 délirait sur Johnny Clegg important d’Afrique du Sud les rythmes et les sons du mbaqanga… n’a jamais pour autant prêté la moindre attention à Lizzy Mercier Descloux, jeune française stupéfiante - dans tous les... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
30 mars 2019

"Le Chrysanthème et le Sabre" de Ruth Benedict : le Japon, Ruth Bendict et moi...

"De tous ceux que les Américains combattirent jamais dans une guerre totale, les Japonais furent pour eux les plus différents. Dans aucun autre affrontement avec un ennemi de cette taille il ne nous avait été nécessaire de prendre en considération des comportements et des modes de pensée à ce point étrangers aux nôtres." Nous sommes en 1945, les Américains viennent de défaire le Japon et s'apprêtent à organiser une occupation / reconstruction du pays qui les préoccupe au plus haut point… Car qu'attendre d'un ennemi aussi... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 mars 2019

"Code 93" d'Olivier Norek : l'insupportable impuissance de l'être

Ayant découvert Olivier Norek avec le puissant "Entre deux mondes", je me faisais un plaisir de lire ses polars plus "classiques", a priori basés sur son expérience de policier dans le 93... Et ce d'autant que quiconque vivant en Région Parisienne ne peut être que préoccupé, voire horrifié par la situation sociale de ces communes semblant s'enfoncer plus chaque année dans la violence et le crime. La lecture de ce "Code 93", première "aventure" de Coste et son équipe, confrontés ici à des crimes presque fantastiques (zombie,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
18 février 2019

"Police" de Jo Nesbø : la loi des séries...

Dixième tome d'une saga que l'on aurait pu croire / espérer (brillamment) terminée avec le déchirant "Fantôme", sauf que, ne le savions-nous pas déjà ?, l'inspecteur Harry Hole est capable de survivre à une balle dans la tête, et son amour pour Rakel et Oleg à la trahison. Tout cela serait grotesque sans la diabolique habileté de Nesbø qui nous balade une fois encore pendant 500 pages sur les traces d'un (ou deux…) serial killers, en multipliant déraisonnablement les fausses pistes, les cliffhangers et les vrais coups de théâtre. Bref... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
02 janvier 2019

"Entre deux mondes" de Olivier Norek : Ouvrons les Yeux

On s'attend à lire un polar, vu le pedigree de l'auteur et les commentaires sur la couverture de l'édition "poche", et on se retrouve "Entre deux mondes". Ou plutôt non, on se retrouve dès la première page, profondément traumatisante, dans un monde, le nôtre. Entre les victimes torturées du régime syrien, les exactions des enfants soldats en Afrique, le calvaire des migrants traversant la Méditerranée et soumis à leurs passeurs inhumains, et l'univers quasi dystopique de la "Jungle de Calais" - où se déroule principalement le livre... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

26 décembre 2018

"La Disparition de Josef Mengele" d'Olivier Guez : Monster

"Toutes les deux ou trois générations, lorsque la mémoire s'étiole et que les derniers témoins des massacres précédents disparaissent, la raison s'éclipse et des hommes reviennent propager le mal." J'ai lu récemment que 10% de la population française en 2018 n'a jamais entendu parler de la Shoah et ne sait pas ce que c'est. Pour cela, attribuer en 2017 le Prix Renaudot à l'excellent livre d'Olivier Guez, "la Disparition de Josef Mengele", a été une très bonne idée. Mais le lire et le faire lire à tous ceux qui nous entourent, aux... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
21 décembre 2018

"Soleil de Nuit" de Jo Nesbø : le feu de l'espoir

Excellent court roman de notre cher Jo Nesbø, qui se dévore en quelques heures grâce à ses qualités littéraires (car Nesbø écrit bien, on le sait…) plus que son intrigue, réduite au strict minimum et absolument pas basée pour les coups de théâtre et autres cliffhangers habituels au genre. Non, "Soleil de Nuit" préfère faire la part belle à la découverte d'une partie peu connue de la Norvège (le Finnmark, en Laponie, une région apparemment ignorée des Norvégiens eux-mêmes) : un pays extrêmement rude, primitif même, peuplé d'ethnies... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 décembre 2018

"Maigret se défend" de Simenon : la ligne claire du polar

Voici des années que nous, fans de littérature policière, lisons principalement des auteurs scandinaves, qui ont clairement redéfini le genre tout entier. Retourner à l'occasion lire un "Maigret" permet de se ressourcer, un peu comme se replonger dans un Tintin après des années de mangas ou de BDs d'auto-fiction. Là aussi, le plaisir est immédiat, et il ne se niche pas (ou pas seulement) dans la nostalgie d'un Paris des années 60 où l'on fume beaucoup et partout, et où l'on attend patiemment son tour sans avoir le nez plongé dans son... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 décembre 2018

"Fantôme" de Jo Nesbø : l'Enfer, c'est les Nôtres

Le meilleur "Harry Hole" ? Oui. L'un des meilleurs Nesbø ? Sans aucun doute. Car "Fantôme", c'est le passage du thriller à la pure tragédie. Plus de serial killer - ouf ! - mais la triviale épouvante du trafic de drogue. Encore une fois le procédé de double narration, mais beaucoup plus prenante : l'un des narrateurs est déjà mort, l'autre le sera bientôt, et la convergence des deux récits vous vrille la conscience. Pas de ramification néanmoins de l'intrigue, pas de trucs littéraires malins, juste un récit terrifiant qui avance droit... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,