09 mai 2021

"L'énigme de la chambre 622" de Joël Dicker : l'énigme du succès de Joël Dicker

Sans doute l'un des plus mauvais livres que j'aie lu ces dernières années. Même si je n'avais pas aimé "Harry Quebert", que j'avais trouvé particulièrement mal écrit, j'ai entamé la lecture de cette "Enigme de la Chambre 622", un livre - sadiquement ? - reçu en cadeau, en espérant un divertissement sans conséquence (après tout, je suis un lecteur régulier de Harlan Coben, alors je ne fais pas particulièrement le malin...). Las ! Cette lecture s'est transformée en épreuve dantesque, tant les 500 et quelques pages de cette... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:54 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 avril 2021

"Christopher Nolan, la Possibilité d’un Monde" de Timothée Gérardin : alors, pro-Nolan ou anti-Nolan ?

Christopher Nolan nous donne bien du souci ! Alors qu’il semble que la planète entière, y compris des cinéphiles parfaitement respectables, soit amoureuse de ses films, nous faisons de plus en plus partie de ceux qui renâclent à se laisser embarquer par un cinéma qui privilégie de plus en plus clairement le concept et la construction mentale, aux dépends de ce qui fait, pour nous, l’âme profonde du « grand cinéma » : l’envie de regarder l’Autre, de le comprendre et de l’aimer. Les jours où Nolan nous exaspère plus que... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 avril 2021

“Le Silence selon Manon” de Benjamin Fogel : punk “straight edge”, acouphènes et anonymat

On se souvient de "la Transparence selon Irina", ambitieux premier roman de Benjamin Fogel qui s’emparait, sous la forme d’un thriller d’anticipation, de thèmes contemporains important, comme l’identité sexuelle et le débat autour de l’anonymat de nos « vies virtuelles ». Avec son titre qui lui fait idéalement écho, "le Silence selon Manon", son second livre – parfois présenté, un peu abusivement comme un « prequel » -, traduit a priori une approche similaire des mêmes sujets : située dans un très proche futur, l’intrigue... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 14:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
11 avril 2021

"Dylanographie" de Nicolas Livecchi : multitude...

Bob Dylan fête cette année ces 80 ans et ses 60 ans de carrière, puisque 1961 vit la parution de son premier album alors qu’il n’avait que 20 ans. Dylan est évidemment une sorte de « monument » pour une grande majorité des gens qui ont connu les années 60, mais, malgré plusieurs décennies pour le moins erratiques, il aura toujours réussi à publier au fil du temps des albums suffisamment pertinents, voire parfois magnifiques, pour ne jamais être totalement disqualifié artistiquement. L’attribution – méritée à notre avis – du... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 14:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 avril 2021

"Si ça saigne" de Stephen King : Stephen King est fantastique !

Les fidèles lecteurs du grand Stephen King savent que, même si ce sont principalement ses grands romans qui l’ont rendu célèbres, en particulier lorsqu’ils ont été relayés au cinéma avec plus ("Shining" de Kubrick, "Carrie" de De Palma, "Christine" de Carpenter) ou moins ("Ça" de Muschietti) de talent, c’est souvent dans ses recueils de nouvelles que l’on trouve les meilleures idées, voire les moments les plus touchants, les plus forts, témoignant du talent de « grand conteur américain » du Maître de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 14:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
19 mars 2021

“Je n’aime que la musique triste” par Adrien Durand : les choses les plus précieuses...

«  J’avais échangé quelques mots au hasard d’un concert avec le chanteur Jeffrey Lewis, et il m’avait dit comme une sorte d’oracle : “La malédiction de notre génération, c’est que nous allons voir mourir toutes nos idoles. Neil Young, David Bowie, Bob Dylan, on va tous les voir partir” ». Tomber sur cette phrase au détour d’une page d’un livre peut vous faire, pourvu que vous fassiez partie de cette cohorte étrange de gens pour qui la musique en général, le Rock en particulier, ont largement défini les... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

11 mars 2021

"Un(e)secte" de Maxime Chattam : le degré zéro de la littérature policière ?

Bon, ça fait à la fois un peu mal et assez honte d'écrire ça, mais on en arrivé à un point où acheter un livre de Chattam dans un kiosque de gare, beaucoup par flemme de chercher un polar un peu plus original qui ne soit pas en tête de gondole avant de prendre le train, est désormais une véritable ERREUR. "Un(e)secte" est, de fait, l'un des livres les plus illisibles que j'ai eus entre les mains depuis un bon moment : derrière le pauvre jeu de mots du titre inepte, il y a des centaines de pages ennuyeuses d'une double... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
10 février 2021

"L'Anomalie" de Hervé Le Tellier : y a-t-il deux pilotes dans l'avion ?

Avant d'être un bon livre, un très bon livre même, "l'Anomalie" est une.. anomalie : un Goncourt qui ressemblerait presque à un livre de SF, du jamais vu - au moins à notre connaissance - en France. Est-ce que, alors que le cinéma français commence à explorer - avec (trop de) prudence - le cinéma de genre, la littérature française serait prête à se mettre aussi en danger ? A partir d'une idée très "high concept", qui réjouira aussi bien les très nombreux adeptes - dont je fais partie - de P. K. Dick, que les nostalgiques... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
22 janvier 2021

"La Transgression selon David Cronenberg" de Fabien Demangeot : redéfinit notre rapport au monde...

David Cronenberg a été sans aucun doute l’un des cinéastes, non, l’un des artistes les plus influents de sa génération : ses films ont marqué au fer rouge l’imaginaire du public, qui les jugeait généralement insoutenables. On entendait régulièrement de longs gémissements s’élever dans les salles de cinéma, lorsque Cronenberg demandait par exemple à ses spectateurs d’accepter la vision d’instruments d’obstétriques pour utérus trifides ("Dead Ringers"), de la chute des ongles et des oreilles d’un corps en mutation ("The... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
13 janvier 2021

"Sérotonine" de Michel Houellebecq : sur le chemin de la destruction et du chaos...

Cela fait pas mal de temps qu’on ne lit plus les livres de Michel Houellebecq, qu’on tient pourtant pour l’un des plus grands écrivains français de son temps, à leur sortie, comme on le faisait au début : le déchaînement de commentaires haineux, voire tout simplement ineptes, qui accompagne désormais comme un rituel chaque sortie de l’un de ses livres, produit immanquablement un effet de brouillage, influençant la lecture, brouillant et la parole et la vision de l’écrivain. Bien entendu, nul n’est dupe du fait que... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,