19 novembre 2017

"Congo Requiem" de Jean-Christophe Grangé : Apocalypse Now...

Il est marrant, Grangé : pondre un pavé de 900 pages sur un sujet ne lui suffit plus, il invente donc avec "Congo Requiem" un putain de concept révolutionnaire, doubler son précédent roman en inventant une autre solution et un autre déroulement à la même énigme (un serial killer - fatigue intense - inspiré de rituels de sorcellerie africaine venant menacer une famille de psychopathes...). Voici donc "Lontano bis", où on prend les mêmes et on recommence... un peu à la manière quand même des "numéros 2" typiques des Studios... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

11 novembre 2017

"Le Sauveur" de Jo Nesbø : un froid d'enfer...

Et si "le Sauveur" était le meilleur "Harry Hole" depuis "l'Homme Chauve-souris" ? Il est en tout cas le plus efficace, grâce à une construction passionnante qui, si elle répète la formule des livres précédents de la série (ces scènes / pièces de puzzle qui nous sont livrées sans explications et qui finiront par se mettre en place à la fin du livre), bénéficie d'un sujet des plus originaux : d'un côté l'Armée du Salut et sa structure hiérarchique, son fonctionnement, son financement, etc., et de l'autre le destin d'une victime du... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
30 octobre 2017

"Le Nouveau Nom" de Elena Ferrante : Italian Chick Lit'

C'est quand une amie férue de littérature m'a demandé : "Tiens, tu lis Ferrante ? Mais c'est de la chick lit', ça, non ?"... que j'ai compris que l'incroyable fascination qu'exerçait sur moi "le Nouveau Nom", plus encore que son prédécesseur, "l'Amie Prodigieuse", tenait à ce sentiment déroutant d'être pendant 500 pages dans la tête d'une jeune femme. Et de mieux comprendre le fonctionnement de la pensée féminine, en permanence torturée par ses complexes (son origine sociale, son sentiment d'infériorité par rapport à son amie Lila) et... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
08 octobre 2017

"le Bazar des Mauvais Rêves" de Stephen King : "This is the End, Beautiful Friend"

Les aficionados de Stephen King attendent avec impatience ses recueils de nouvelles, qui constituent souvent la face la plus enthousiasmante de son œuvre foisonnante. "Le Bazar des Mauvais Rêves" est pourtant une petite déception, peut-être la première dans le genre, et confirme ce que les derniers romans du maître de Bangor laissaient craindre, c'est-à-dire un affaiblissement indéniable de son imagination. D'ailleurs, la majorité des nouvelles compilées ici ne sont pas d'essence "fantastique", mais constituent plutôt un portrait... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 septembre 2017

"It's Only Rock'n'Roll et autres Bricoles" de Philippe Paringaux : madeleines rances...

Pour les gens de ma génération qui développèrent leurs goûts musicaux au début des années 70 en lisant Best, Extra et surtout Rock & Folk (seule revue survivante de cette "grande époque" de la critique rock hexagonale), le nom de Philippe Paringaux resplendit tout là haut au firmament, parmi les "passeurs" essentiels à notre culture, avec ceux de Yves Adrien ou Philippe Garnier. Relire ses textes parus dans Rock & Folk s'aparentait donc pour moi à une "madeleine de Proust"... sauf que, comme chez Proust en fait, le goût de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
07 septembre 2017

"Les Salauds Devront Payer" d'Emmanuel Grand : Made in France

Je lis bien trop de polars scandinaves et americains pour mon propre bien : j'en ai oublié que notre histoire et notre territoire sont également des sources intarissables de fiction. La moindre qualité de ce "Les Salauds Devront Payer" (titre un peu vulgaire trahissant la grande intelligence du livre d'Emmanuel Grand) n'est donc pas de me remettre les idées en ordre sur le potentiel du polar français, pour peu qu'il sorte de l'ornière de la copie de son modèle anglo-saxon (serial killers, scènes gore et apologie horrifiée du Mal, on... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

26 août 2017

"Revival" de Stephen King : merveilles et démons...

Les 150 premières pages de "Revival" sont sans aucun doute ce que Stephen King a écrit de meilleur depuis sa dernière "grande époque" (depuis "Misery" ?) : on y retrouve cet incroyable talent à parler de l'enfance - comme dans "It" - d'une manière aussi universellement poétique que terriblement intime, et on se sent à nouveau prêt à défendre la théorie (émergente, la théorie, mais c'est mieux que rien...) que King serait le grand "Auteur Américain" ignoré par tous. Et puis tout fan de rock'n'roll ne pourra qu'être inspiré par la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 août 2017

"L'étoile du diable" de Jo Nesbø : (clichés)

Ah ce vieux Harry Hole ! Encore occupé à gâcher sa vie à force de faire passer son métier avant le reste (cliché) et de sombrer dans l'alcoolisme (cliché). Sans parler de son désir de vengeance qui l'obnubile jour et nuit (cliché), après la mort de sa collègue assassinée par l'extrême droite. Heureusement un serial killer va troubler les nuits d'été de Norvège (cliché). Malheureusement, Harry va devoir faire équipe avec son ennemi intime (cliché). Heureusement il va arrêter de boire et se montrer plus malin que tout le monde (cliché).... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
22 juillet 2017

"Chroniques de l'Oiseau à Ressort" de Haruki Murakami : L'ombre de tes larmes ou bien les larmes de ton ombre ?...

 J'ai abordé ces "Chroniques de l'Oiseau à Ressort" avec crainte, effrayé par les 900 pages de l'édition de poche et l'annonce d'un roman "sans réelle intrigue", sur la seule bonne fois de mon fils, qui me l'avait chaudement recommandé. Une paire de semaines plus tard, je le referme en me demandant si ce n'est pas là le plus beau Murakami que j'aie jamais lu... Car il m'a offert des heures et des heures de plaisir intense, entre une (vague) histoire de mondes parallèles à la "19q4" assortie d'une sorte d'adaptation du mythe... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
29 mai 2017

"Lontano" de Jean-Christophe Grangé : les fleuves pourpres

Alors voilà, c'est du Grangé, toujours à peu près la même chose depuis les heures glorieuses des deux premiers volumes d'une œuvre désormais considérable, au moins en volume. Il y a des flics torturés et violents, des serial killers vicieux et cruels, de la technologie "science fictionnesque" appelée à la rescousse pour expliquer l'inexplicable, et un soupçon d'exotisme - le Congo cette fois... Aucune surprise, donc, même si la fin (classiquement) à double détente est finalement bien trouvée. On aimera (ou pas ?) la rage qui anime... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,