18 février 2018

"La Fille du Fermier" de Jim Harrison : Big Jim & Me...

"Elle était née bizarre, du moins le croyait-elle. Ses parents avaient mis de la glace dans son âme, ce qui n'avait rien d'exceptionnel. Quand tout allait bien, cette glace semblait fondre un peu ; mais quand tout allait mal, la glace gagnait du terrain." Connaissez-vous cette sensation de certitude qu'un écrivain écrit pour vous ? Que ses mots ont traversé les océans ou bien les siècles pour vous arriver, à vous et à personne d'autre, même si des milliers d'autres personnes les ont lus avant vous ? "Big Jim" Harrison, c'est... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

16 février 2018

"Pukthu Primo" de DOA : Abject !

Autant ne pas y aller par quatre chemins : "Pukhtu Primo" (pour moi il n'y aura pas de "Secundo", je peux vous l'affirmer !) est le livre le plus détestable et le plus ennuyeux que j'ai lu depuis une bonne dizaine d'années. Il m'avait été pourtant chaudement recommandé par une amie lectrice assidue, et semblait bénéficier de bonnes critiques en général. Je suppose que cet enthousiasme que je trouve déplacé, voire hallucinant, résulte de l'approche journalistique, détaillée, et en effet instructive (même si on ne lira ici rien qui nous... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
16 janvier 2018

"Patti Smith - Horses" de Véronique Bergen : Célébration philosophique d'un brasier

Dans la belle collection Discogonie, voici une célébration poético-philosophique de "Horses", le premier et mythique album de Patti Smith, l'immortelle pythie de la renaissance du Rock comme engagement politique et moral en 1975. 93 pages très courtes et très denses, parfois un peu ardues du fait de l'érudition de Véronique Bergen, qu'on lira de préférence en écoutant pour la 1001ème fois le disque, de préférence en format vinyle bien entendu (le livre a l'élégance d'offrir deux pages noires de pause pour nous laisser retourner la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
14 janvier 2018

"Le Bonhomme de Neige" de Jo Nesbo : serial writer...

"Le Bonhomme de Neige" est un excellent thriller basé sur une intrigue passionnante, avec des personnages hauts en couleurs et attachants (les bons comme les méchants), propulsé par un certain nombre de twists vigoureux, et bénéficiant d'une construction - avec flashbacks malins et impressionnants - et d'une narration particulièrement habiles. Bref, du nanan pour l'amateur standard de polars, et j'oserais dire, un peu le minimum syndical de la part d'un auteur aussi doué que Jo Nesbø. Les plus exigeants d'entre nous regretteront... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
26 décembre 2017

"Le Paradoxe de Fermi" de Jean-Pierre Boudine : no future !

Deux mots d'avertissement avant de vous conseiller la lecture de ce "Paradoxe de Fermi" : d'abord, ceci n'est pas un roman, ou plutôt c'est un MAUVAIS roman, dans lequel les personnages n'ont aucune vie, aucune réalité, ne suscitent aucune empathie, rendant le vieux principe d'identification du lecteur totalement inopérant, et donc la lecture de certains passages, décrivant la survie au jour le jour du personnage central dans la nature hostile de la haute montagne, assez fastidieuse. Ensuite, que les aficionados du thème de la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
14 décembre 2017

"Les Vestiges du Jour" de Kazuo Ishiguro : on ne badine pas avec l'amour...

2017 : Kazuo Ishiguro, auteur anglais d'origine japonaise peu connu en France, reçoit un Prix Nobel (moins polémique que celui de Dylan l'année précédente) : il est grand temps de lire ses "Vestiges du Jour", oeuvre surtout réputée en ces lieux pour avoir inspiré le meilleur film de James Ivory. Si le célèbre film est remarquablement fidèle au roman, le choc du livre - oserais-je dire sa logique supériorité ? - viens de l'extraordinaire écriture de Ishiguro (le genre de chose qui vous vaut un jour le Nobel, en fait...), alignement... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

19 novembre 2017

"Congo Requiem" de Jean-Christophe Grangé : Apocalypse Now...

Il est marrant, Grangé : pondre un pavé de 900 pages sur un sujet ne lui suffit plus, il invente donc avec "Congo Requiem" un putain de concept révolutionnaire, doubler son précédent roman en inventant une autre solution et un autre déroulement à la même énigme (un serial killer - fatigue intense - inspiré de rituels de sorcellerie africaine venant menacer une famille de psychopathes...). Voici donc "Lontano bis", où on prend les mêmes et on recommence... un peu à la manière quand même des "numéros 2" typiques des Studios... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
11 novembre 2017

"Le Sauveur" de Jo Nesbø : un froid d'enfer...

Et si "le Sauveur" était le meilleur "Harry Hole" depuis "l'Homme Chauve-souris" ? Il est en tout cas le plus efficace, grâce à une construction passionnante qui, si elle répète la formule des livres précédents de la série (ces scènes / pièces de puzzle qui nous sont livrées sans explications et qui finiront par se mettre en place à la fin du livre), bénéficie d'un sujet des plus originaux : d'un côté l'Armée du Salut et sa structure hiérarchique, son fonctionnement, son financement, etc., et de l'autre le destin d'une victime du... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
30 octobre 2017

"Le Nouveau Nom" de Elena Ferrante : Italian Chick Lit'

C'est quand une amie férue de littérature m'a demandé : "Tiens, tu lis Ferrante ? Mais c'est de la chick lit', ça, non ?"... que j'ai compris que l'incroyable fascination qu'exerçait sur moi "le Nouveau Nom", plus encore que son prédécesseur, "l'Amie Prodigieuse", tenait à ce sentiment déroutant d'être pendant 500 pages dans la tête d'une jeune femme. Et de mieux comprendre le fonctionnement de la pensée féminine, en permanence torturée par ses complexes (son origine sociale, son sentiment d'infériorité par rapport à son amie Lila) et... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
08 octobre 2017

"le Bazar des Mauvais Rêves" de Stephen King : "This is the End, Beautiful Friend"

Les aficionados de Stephen King attendent avec impatience ses recueils de nouvelles, qui constituent souvent la face la plus enthousiasmante de son œuvre foisonnante. "Le Bazar des Mauvais Rêves" est pourtant une petite déception, peut-être la première dans le genre, et confirme ce que les derniers romans du maître de Bangor laissaient craindre, c'est-à-dire un affaiblissement indéniable de son imagination. D'ailleurs, la majorité des nouvelles compilées ici ne sont pas d'essence "fantastique", mais constituent plutôt un portrait... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,