14 février 2018

"Dévasté" de Julia Gfrörer : Dies Irae

Si trop de Bandes Dessinées actuelles vous donnent le sentiment d'être réalisées en quasi "pilotage automatique", si vous vous désolez de ce sentiment de déjà-vu à la lecture des best sellers du genre, si vous n'avez rien contre un peu (ou beaucoup ?) d'inconfort, "Dévasté" a été créé par Julia Gfrörer pour vous. Cette auteure américaine s'intéresse à notre Moyen-âge européen ravagé par les épidémies (en tous cas, c'est là que géographiquement et historiquement on place d'instinct ce récit, qui pourrait être aussi bien uchronique ou... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

11 février 2018

"Culottées - Tome 2" de Pénélope Bagieu : les unes chantent, les autres pas...

Le combat, depuis longtemps engagé et loin d'être gagné (les avancées en Occident ne compensent pas une situation qui se dégrade cruellement dans le monde musulman par exemple), est certainement l'un des plus essentiels de notre époque. La nécessité d'un "Art militant" qui contribue à faire changer les mentalités n'est guère discutable et l'on ne peut qu'applaudir à l'initiative de Pénélope Bagieu dont le second tome des "Culottées" a rencontré un joli succès commercial en 2017. On peut néanmoins s'interroger sur les qualités... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
29 janvier 2018

"Interférences" de Jeanne Puchol et Laurent Galandon : Bonjour la France !

Il y a 40 ans, en France, le gouvernement contrôlait totalement les ondes et donc les informations y circulant. Cela semble difficile aujourd'hui, à l'époque d'Internet tout puissant, de même imaginer la chappe de plomb sous laquelle des gouvernements dits démocratiques maintenaient la liberté d'expression. Ou même la liberté d'écouter de la musique, puisqu'à l'époque vous aviez le choix sur les ondes entre Johnny et Sardou. Guère plus. Et paradoxalement, ce fut l'amour de la musique - du Rock ("I can't get no Satisfaction!") - qui... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
27 janvier 2018

Célébrons éternellement le génie d'Hergé : "Tintin T1 - Tintin au Pays des Soviets"

Oui, on devait être en 1968... même si mes souvenirs de mes 10 ans sont forcément approximatifs. J'avais déjà lu la majorité des Tintin publiés, quand je fis la connaissance d'Alexandre qui me révéla l'existence d'un "Tintin au Pays des Soviets" que son oncle possédait. D'abord incrédule, puisque l'album ne figurait pas dans la "liste officielle" des Aventures de Tintin et Milou affichée au dos de mes albums (et que je parle d'une époque où il n'existait pour un tout jeune provincial aucune manière d'avoir accès à ce genre... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 janvier 2018

"Ira Dei - T1 : L'Or des Caïds" de Brugeas et Toulhoat : le sang de la Sicile

Au milieu des centaines de bandes dessinées qui engorgent les rayons et les tables des libraires, il n'est pas forcément évident de savoir pourquoi choisir l'Or des Caïds, le premier tome de Ira Dei, la nouvelle saga de Brugeas et Toulhoat, et ce d'autant que la couverture - guerrière, virile, lyrique, visant clairement un public ado masculin dévoreur d'heroïc fantasy - ne le distingue guère du reste de la production standard du genre. C'est en se plongeant dans le récit complexe et tourmenté de Vincent Brugeas que l'on perçoit... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 janvier 2018

"Ces jours qui disparaissent" de Thimothé Le Boucher : Mind Games

Et si les véritables qualités de Ces jours qui disparaissent ne résidaient pas vraiment dans son scénario - fantastique conceptuel bien dans l'air du temps - ni dans son graphisme - ligne claire et légèreté -, mais bien dans l'état dans lequel ce livre nous met, dans l'abîme de pensées (et de sensations) qu'il ouvre devant nous ? La première partie du livre de Thimothé Le Boucher est divertissante, un peu intrigante, mais franchement pas follement passionnante, ni originale (on peut penser par exemple au film Les jours où je n'existe... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

12 janvier 2018

"Il s'appelait Ptirou" de Verron et Sente : devoir de mémoire

Je suis d'habitude suffisamment critique vis à vis des adaptations du personnage de Spirou par des auteurs modernes pour ne pas célébrer avec enthousiasme les rares réussites dans un genre aussi difficile. "Il s'appelait Ptirou" est sans aucun doute la plus belle œuvre de la série depuis le formidable "Journal d'un Ingénu" d'Emile Bravo : s'il s'agit à nouveau ici de revenir aux sources d'un personnage mythique de la BD franco-belge du XXème siècle, Yves Sente et Laurent Verron ont préféré nous raconter la genèse du personnage du... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 janvier 2018

Mon Top 5 des BDs sorties en 2017

Seulement 5 car mon année 2017 a été principalement consacrée à la relecture de l'intégrale des Tintin dans la sueprbe édition des "Archives Tintin"... 1. Happy Clem - Gus, T4 de Christophe Blain 2. Histoires de mes 12 ans - les Cahiers d'Esther, T3 de Riad Sattouf 3. Ces jours qui disparaissent de Timothé Le Boucher 4. Histoires de mes 11 ans - les Cahiers d'Esther, T2 de Riad Sattouf 5. Un Monde un peu Meilleur - Les Nouvelles Aventures de Lapinot, T1 de Lewis Trondheim      
Posté par Excessif à 07:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
17 décembre 2017

"Le Chat du Rabbin - T7 : la Tour de Bab-El-Oued" de Joann Sfar : le déluge et la pomme d'Adam

"Le Chat du Rabbin" fut à sa sortie vite considéré comme l'une des plus belles réussites de la BD contemporaine et contribua largement à placer Sfar dans le peloton de tête des artistes qui comptent : son mélange audacieux et jouissif de théologie triviale, de philosophie humaniste et de sensualité farceuse fonctionnait parfaitement, au premier comme au second degré. Et a continué à fonctionner au fil d'albums certes un peu irréguliers. Et voilà que dans ce septième volume, la mécanique se grippe et que Sfar s'égare. "La Tour de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
30 novembre 2017

Célébrons éternellement le génie d'Hergé : "Tintin T24 - Tintin et l'Alph-Art"

1983. Nous sommes à une époque sombre où le monde devient laid : le capitalisme financier étend sa domination sur la planète et délimite les murs de notre réalité pour longtemps. Et nous baissons tous les bras. Dans ce monde-là, il n'y a plus de place pour Tintin. D'ailleurs Hergé meurt d'une horrible maladie de sang et nous laisse tous orphelins (de Tintin, pas de lui, car Hergé n'a jamais rien eu d'un père...). Fanny l'implacable, avant de prendre la seule décision honorable, qui est qu'il n'y aura jamais, elle vivante, d'autres... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,