01 décembre 2022

"L'Arabe du Futur - 6." de Riad Sattouf : la fantôme du père...

La lecture du premier volume de L’Arabe du Futur, en 2014, nous avait plongés dans une certaine perplexité, en dépit des nombreuses qualités du travail de Riad Sattouf, ces qualités qui ont d’ailleurs hissé la série au fil des années sur le podium des libraires : la violence du rejet du père, la description radicale – à la limite haineuse – du mode de vie syrien nous avaient embarrassés. Qu’est-ce qui pouvait bien pousser Sattouf, dont on connaissait déjà, il est vrai, les chroniques sans pitié du comportement d’une jeunesse... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

24 novembre 2022

"Mimiphisto" de Pierre-Henri Laporterie : pour le plaisir des yeux et pour l’enchantement de nos enfants rebelles

On lit sans doute trop peu de livres et de bandes dessinées pour la jeunesse, alors qu’il s’agit là en particulier d’une branche très féconde du neuvième Art, d’autant plus importante qu’elle forme les goûts futurs de nos enfants. Et que les contraintes qu’imposent le genre à ses auteurs sont finalement plus exigeantes que celles que doit affronter un auteur d’ouvrages pour adultes. Mimiphisto, jolie petite réussite dans le genre, tire clairement le meilleur de ces fameuses contraintes : le graphisme est suffisamment simple et... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
13 novembre 2022

“La Synagogue” de Joann Sfar : le roi de la bagarre contre les fachos…

Voilà des années, depuis le début du Chat du Rabbin – 20 ans déjà ! – qu’on suit de près les démêlés de Joann Sfar avec ses origines, avec sa judéité, avec sa religion – qui est à la fois la sienne puisqu’il est difficile d’y échapper quand on est juif, et pas la sienne, puisqu’on le sait, Sfar est athée. En quelque sorte. Au milieu d’une bibliographie gigantesque, protéiforme, qui est allé explorer une multitude d’univers fantaisistes (peut-on ne pas mentionner ici ce grand-œuvre qu’est le... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
07 novembre 2022

"Quelque part ailleurs (Donjon Monsters Tome 16)" de Sfar / Trondheim / Delisle : un bon avocat est un avocat mort...

Vous vous demandiez quelle pouvait être l’origine de ce fameux Coffre aux Âmes pour lequel Rubéus Khan se transforme en Indiana Jones aux Antipodes+ ? Ou, mieux encore, vous regrettiez la belle époque du Donjon où des stars de la BD se disputaient l’honneur d’illustrer les histoires de Trondheim et Sfar ? Ou vous vous demandiez peut-être jusqu’où pouvait aller l’imaginaire heroic fantasy de nos auteurs ? Eh bien, Quelque Part Ailleurs pourrait être le Donjon Monsters que vous... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
04 novembre 2022

“La Fille à la Moto” d’Oji Suzuki : lâcher prise…

Notre arrogance d’Occidentaux du XXIème siècle peut nous amener à croire que le roman graphique, et en particulier lorsqu’il est avant tout introspectif, est une invention européenne ou états-unienne datant de la fin du siècle dernier, période à laquelle ce genre a connu sa plus grande heure de gloire. Ouvrir la Fille à la Moto, recueil de « nouvelles » d’Oji Suzuki, écrites et dessinées principalement dans les années 70, permet de relativiser ce point de vue. Car voilà un mangaka – peu connu en France, il faut le reconnaître –... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
13 octobre 2022

“Perpendiculaire au Soleil” de Valentine Cuny-le-Calet : l’Art est un acte de résistance

Il y a des livres, à la fois imposants par leur taille et par leurs ambitions, qui ne peuvent qu’être qualifiés de “monstres”, au sein d’un neuvième art que le grand public a trop souvent tendance à préférer fidèle aux canons du genre établis au siècle dernier. Le plus impressionnant, celui qui nous vient immédiatement à l’esprit, est Moi ce que j’aime, c’est les monstres, œuvre majeure et ovni quasi indépassable… Mais auquel on pense forcément en s’engloutissant dans la lecture des 436 pages de Perpendiculaire au... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

01 octobre 2022

“Ed Gein – Autopsie d’un tueur en série” de Schechter et Powell : “Maman, je t’aime…”

Ed Gein est sans doute le plus célèbre des serial killers ayant sévi aux Etats-Unis : ses « exploits » ont été immortalisés au cinéma par Alfred Hitchcock (Psychose), Tobe Hooper (Massacre à la tronçonneuse) et Jonathan Demme (le Silence des Agneaux), chaque film se focalisant sur un aspect différent de la saga de ce tueur de femmes, par ailleurs violeur de sépultures et de cadavres déterrés, et taxidermiste accompli. Ce n’est pas le moindre intérêt de Ed Gein – Autopsie d’un tueur en série, le... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
16 septembre 2022

“Un dernier soir à Pékin” de Golo Zhao : une affaire de goût…

Dans les cultures – nombreuses heureusement – où la cuisine jouent un rôle social central, la nourriture – le fait de la partager avec d’autres, par exemple, le fait de l’offrir, de la préparer… - constitue un marqueur constant, et essentiel de l’existence humaine. Et par conséquence, nombre de souvenirs importants, de ceux qui resteront en mémoire pendant des années et des années, seront liés à des repas particuliers, à des expériences gustatives – bonnes ou mauvaises, mais marquantes -, à des types de nourritures caractéristiques... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
06 septembre 2022

"ReV" d'Edouard Cour : sans limites...

Quoi de mieux a priori que la BD pour matérialiser des visions oniriques, puisqu’aucune limite technique, si ce n’est le talent du dessinateur, ne vient a priori brider l’imaginaire, que toute vision peut être matérialisée et donc transmise au lecteur, quelle qu’en soit la démesure, la folie ? Mais ce « no limit » ne constitue-t-il pas en même temps un problème, puisqu’en ayant depuis longtemps (depuis ses origines en fait) fait un formidable usage de cette liberté formelle pour raconter des millions d’histoires, comment peut-on... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 août 2022

"Genre Queer" de Maia Kobabe ! une victoire, petite, mais significative

Sans que cela soit réellement surprenant (toute action entraînant une réaction, comme les physiciens le savent), nous vivons une époque frustrante, où tous les progrès enregistrés en faveur des femmes, des minorités, de tous ceux en fait qui ont souffert pendant des siècles, et souffrent encore, des schémas de suprématie masculine, en particulier occidentale et blanche, sont accueillis par une violence croissante de la part du « camp adverse », qui lutte contre tout changement qui mette en danger cette suprématie. Pour résister à... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,