19 juin 2019

"Office Politics" de The Divine Comedy : Premiers de Cordée

Depuis ses remarquables débuts en 1993 avec "Liberation", The Divine Comedy de Neil Hannon n’a finalement que peu évolué : un peu plus ambitieusement symphonique sur un album, un peu plus traditionnellement rock sur un autre, un plus finement pop sur un troisième, voilà une affaire qui roulait, pour le plus grand plaisir d’un public de fans - au nombre certes limité - enamourés et pleinement satisfaits à chaque fois de l’incroyable talent mélodique de notre orfèvre pop, ainsi que de ses impayables fantaisies : son dernier album,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

13 juin 2019

"Serf's Up!" de Fat White Family : un groupe mutant

On était tous tellement persuadés que Fat White Family n’avait aucun avenir, tant les ravages des drogues et d’une attitude généralement peu compatible avec le simple concept de « futur », que quand on a entendu le monstrueux, le grandiose, l’épique "Feet" en ouverture de leur nouvel – et troisième - album, "Serf’s Up!", on n’en a d’abord pas cru nos oreilles : sans rien renier de leur crédibilité Rock acquise à force de coups de génie et de conneries sans nom, voilà que Fat White Family trouve sur le terrain de LCD Soundsystem et... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
01 juin 2019

"Father of the Bride" de Vampire Weekend : happy sounds of silence

Une manière de décrire Vampire Weekend, c’est de le qualifier de petit groupe new yorkais systématiquement encensé par une certaine presse branchée, et haï par une bonne partie du monde (« pas assez Rock », « trop précieux », « trop propres sur eux », etc.)… et ce n’est pas "Father of the Bride", leur quatrième album après un hiatus de 6 ans, qui y changera quelque chose, au contraire. Plus grave encore, le départ de l’inventif Rostam Batmanglij, homme-orchestre sans doute responsable d’une grande partie de l’originalité sonore du... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
31 mai 2019

"Private Meaning First" de The Psychotic Monks : intensité et abstraction

Il est impossible pour quiconque a pu ressentir l’extraordinaire intensité déployée par The Psychotic Monks sur scène de porter un jugement critique détaché sur les versions studio des mêmes morceaux qu’il aura vu, qu’il aura entendu transformés en brûlots impérieux ou en torrents d’émotion en live. Le second album du groupe, "Private Meaning First", considéré dans la perspective de son « devenir-live », est au pire une déception, puisque l’on n’y retrouve – et c’est logique, c’est la rançon du fait que The Psychotic Monks offrent... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
24 mai 2019

"Whoosh!" de The Stroppies : Whaouh !

La fin des années 80 et les années 90 ne furent pas des plus réjouissantes, les artistes les plus significatifs de l'époque (Nirvana, Nick Cave, Massive Attack...) distillant un mal-être et une rage contre leur époque, certes prémonitoires mais assez plombantes. Heureusement nous pouvions aussi prendre une bonne bouffée d'oxygène et une dose d'allégresse pop en écoutant- en boucle - la radieuse musique produite depuis une dizaine d'années, à l'autre bout du monde, par des groupes néo-zélandais comme The Clean, The Chills ou The... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
20 mai 2019

"Arrivals & Departures" de The Leisure Society : Atterrissages & Décollages

Nick Hemming, le leader de The Leisure Society n'a pas encore acquis auprès des amateurs de belle musique sophistiquée la réputation d'un Neil Hannon ou d'un Paddy McAloon, peut-être parce que, s'il a un talent "d'artisan compositeur" presque comparable à ces deux génies, il n'a ni l'humour du premier, ni le sens de la démesure du second. Voilà dix ans déjà que ce groupe (trop) discret sortit le merveilleux "The Sleeper", un album qui dégageait une lumière exceptionnelle, et aurait dû propulser le groupe vers la célébrité. Mauvais... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

17 mai 2019

"Fishing for Fishies" de King Gizzard & The Lizard Wizard : On the Road Again. And Again. And Again.

Que faire quand on a déjà tout fait ? Quand on a battu - a priori - tous les records en publiant 5 excellents albums, dont un double, en 2017 ? Quand on a exploré à peu près toutes les manières de jouer du rock psyché, en le mélangeant avec une dose improbable de prog rock, de musique microtonale ou de jazz ? Baisser le rideau de la petite boutique King Gizzard & The Lizard Wizard et aller élever des kangourous loin de toute cette déraison, de ses concerts survoltés à travers toute la planète ? Gageons que l'idée a dû traverser un... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 mai 2019

"Stuffed & Ready" de Cherry Glazerr : pop égérie

Cherry Glazerr est une jeune femme intéressante qui est en train de vivre une histoire des plus banales, mais on peut aussi bien inverser les deux adjectifs dans cette phrase sans qu'elle perde de sa pertinence. Et "Stuffed & Ready" est l'illustration parfaite de cette ambiguïté, de ce moment exact où être une mini-icône de la rébellion féministe à la crédibilité punk totale devient un métier comme un autre. Et où l'on réalise que la célébrité naissante (les chansons achetées pour les séries TV, ou accompagnant un défilé de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 avril 2019

"Badbea" d'Edwyn Collins : After Life

Quand on est passé aussi près de l’abîme que l’a fait Edwyn Collins, avec deux hémorragies cérébrales consécutives en 2005 dont les médecins pensaient qu’il ne se relèverait jamais, à quoi peut bien ressembler la vie « après » ? En écoutant son nouvel album, Badbea, déjà son troisième depuis son retour d’entre les morts, on a envie d’écrire : « à la même chose qu’avant, juste en mieux ». Car si l’on sait l’incurable optimisme d’Edwyn, sa foi tellement simple en un lendemain chaque jour un peu meilleur,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
13 avril 2019

"Everything not Saved will be Lost, Part 1" de Foals : incitation à la danse...

Après le départ de Walter Gervers, le bassiste original du groupe, Everything not saved will be Lost (ou tout au moins sa première partie, puisqu’on attend un second volet cette année…) représente indiscutablement un nouveau départ pour Foals : presque une nouvelle musique en fait, à la fois plus facile d’accès (oserait-t-on dire plus commerciale ?), et pourtant osant régulièrement des expérimentations audacieuses. Disparus les rocks dantesques, les riffs colossaux et même parfois terrifiants des deux albums précédents,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,