17 août 2019

"Titanic Rising" de Weyes Blood : un mystère...

"Titanic Rising" est un mystère pour moi, qu'une bonne quinzaine d'écoutes en quatre mois n'ont pas réussi à lever. C'est un album que la grande majorité de mes contemporains semble adorer, et qui ne m'évoque guère que flou et confusion, qui plus est un flou et une confusion inféconds, comme si Weyes Blood avait systématiquement échoué à matérialiser, chanson après chanson, les musiques et les concepts qu'elle avait en tête. Oui, "Titanic Rising", au titre aspirationnel et mensonger, est bien un naufrage répété, et pas du tout un... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

11 août 2019

"Purple Mountains" de Purple Mountains : adieu à David Berman (la fin de tout désir...)

Nous apprenions il y a trois jours la mort de David Berman, un artiste singulier, passionnant, dont le bouleversant dernier projet, Purple Mountains, avait été la lumière de ces dernières semaines. La confirmation de son suicide vient jeter une lumière encore plus blessante sur son dernier album, un chef d’œuvre. « The end of all wanting is all I’ve been wanting / And that’s just the way that I feel » voilà ce que chante David Berman en ouverture de son dernier album : tragiquement, on doit admettre qu’il a été servi,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
09 août 2019

Promenade sur les traces d'un géant, Neil Young : "Zuma" (1975)

"Zuma" est un album compliqué à "juger", et on se rend compte que les avis des uns et des autres varient beaucoup à son sujet. Je me souviens qu'à sa sortie, nous n'avions pas été enthousiasmés outre mesure, le jugeant pas tout à fait "cohérent" (mais que venait donc faire ici un "Through my Sails" estampillé CSN&Y ?), clairement un peu "léger" ("Stupid Girl" ? Allons donc !), comme une version inférieure de "Everybody Knows This Is Nowhere". Seuls "Danger Bird" et "Cortez the Killer", deux amples sagas électriques traversées de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
06 août 2019

"Hotel Last Resort" de Violent Femmes : essentiel ?

En 2013, les Violent Femmes, l’un des groupes les plus littéralement extra-ordinaires des années 80, se reformaient. Les premières écoutes de We can do anything, leur album de 2016, nous avaient filé un sacré coup de bourdon : nos Violent Femmes adorées – celles des deux premiers albums, inoubliables – étaient de retour, avec ce son si caractéristique (country punk, qu’on appelait ça à l’époque…), avec cette voix tellement reconnaissable de Gordon Gano. Mais, derrière la forme, impeccable, on ne retrouvait plus grand chose de ce... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
31 juillet 2019

"False Alarm" de Two Door Cinema Club : la mutation

Nous sommes quelques-uns à avoir un rapport fort avec les Irlandais (du Nord…) de Two Door Cinema Club, qui a commencé dès leur premier (et explosif) album, Tourist History en 2009, sans doute parce que nous les voyions capables de reprendre le flambeau si fièrement brandi par leurs plus brillants compatriotes, nos chers Undertones, trente ans plus tôt (trente ans !) : nous avons aimé retrouver cette capacité à intégrer des mélodies irrésistibles dans des galopades de guitares, à faire chanter le cœur et bouger les hanches... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
30 juillet 2019

Réévaluons les classiques du Rock français : "Au-delà du Délire" (1974) de Ange

Si l'on cherche aujourd'hui sur le Net le sujet de "Au-delà du Délire", concept album reposant sur un script de Christian Décamps, Roger Lombardot et Jean-Claure Pognant, alors manager de Ange, voici ce qu'on découvre : C'est "l'histoire de Godevin des Alouettes qui vit avec sa femme Céline et leurs enfants en 1358 au Moyen Âge et qui est un vilain pour le compte du baron Henri De Valeran. Un jour il rencontre Isaac un alchimiste et lui fait part de sa condition de vie misérable. Isaac lui enseigne alors une partie de ses... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

22 juillet 2019

"Let's Rock" des Black Keys : Rust Never Sleeps

Ça devait arriver, parce que ça arrive à tout le monde : plus d'inspiration, plus de plaisir à jouer de la musique. Alors on compose un album comme d'autres vont pointer à l'usine, pour se nourrir, pour faire quelque chose, pour exister. On emballe le tout dans une pochette mensongère - personne ne risque l'électrocution ici ! - et sous un titre qui confirme les conneries qu'on raconte aux journalistes : retour aux bases, retour au rock, retour au duo et à l'amitié. Les journalistes, dociles, vont répéter tout ça dans leurs... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
17 juillet 2019

"Midnight" de Stef Chura : le visage sans yeux...

Le chemin qui nous a mené à Stef Chura est passé par Will Toledo, notre bien bien-aimé "leader" de Car Seat Headrest, mentor et ami de cette jeune rockeuse de Detroit qui publie avec "Midnight" son second album, et il en vaut bien un autre. S'il est quelque chose qui rapproche ces deux hérauts discrets d'un rock américain fidèle aux principes "indies", c'est leur souci d'écrire des chansons profondément irriguées par leur vie intime, donc infiniment personnelles - entre douleur et impudeur, pourront dire ceux qui sont allergiques à... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
15 juillet 2019

"Designer" de Aldous Harding : l'insoutenable singularité de l'être

Le pire compliment qu'on puisse faire à Aldous Harding, jeune néo-zélandaise qui en est déjà avec "Designer" à son troisième album, c'est de dire d'elle qu'elle fait partie des voix les plus passionnantes du moment du folk (ou de "la folk" comme on dit de nos jours) : ce serait là réduire sa musique tellement singulière à une nouvelle pièce du défilé monotone de jeunes femmes armées de guitares acoustiques. On fait également parfois un parallèle entre Aldous et Weyes Blood, la belle Américaine au folk psyché qui ravit tous les cœurs... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 juillet 2019

"Satis Factory" de Mattiel : the Girl from Atlanta

D’abord il y a cette pochette, qui peut aisément figurer dans la liste des plus belles de l’année 2019 : une usine monstrueuse et presque jolie avec ces couleurs douces, devant laquelle on a du mal à distinguer Mattiel Brown en minuscule ouvrière-modèle. Et puis ce jeu de mot du titre ("Satis Factory"), tellement évident qu’on se demande comment on ne l’a pas fait avant. Car bien sûr, cette recherche si contemporaine de la « satisfaction » (I can’t get no… !), c’est l’argument industriel ultime de notre société qui conduit planète... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,