26 juin 2017

"Relaxer" de Alt-J : invitation au voyage...

La chronique de "RELAXER" sur Pitchfork, assortie d'une note sanglante de 4,5/10 s'intitule : "le troisième album des rockers britanniques dont on parle inclut des arrangements de cordes élégamment construits, des instruments à vent, et un ennui mortel". Et Jayson Greene (qui ?) continue la mise à mort en parlant d'un album "beige" (comprenez couleur vaguement caca) et "principalement sans mélodies", et d'un groupe qui "n'a aucune idée de pourquoi ils sont là et encore moins quoi dire"… C'est dire la haine et le mépris que suscite... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

18 juin 2017

"Pollinator" de Blondie : l'abeille industrieuse

Ma théorie est que les musiques qui sont les nôtres durant notre période de construction (disons l'adolescence et les premières années de l'âge adulte) deviennent un cadre de référence incontournable, qui est aussi bien une prison dont il nous faut nous évader qu'un foyer au sein duquel il nous sera toujours si agréable de revenir. L'importance du Power Pop (même si on ne l'appelait pas comme ça à l'époque) de Blondie à la charnière des années 70 et 80 fut telle que j'ai réagi de manière quasi pavlovienne lorsque j'ai retrouvé, dans... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 10:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
16 juin 2017

"For Crying Out Loud" (2017) de Kasabian : bon sang de bon sang !

Moi qui me suis toujours enorgueilli de ne pas avoir succombé aux sirènes bas du front d'Oasis (si ce n'est quand même l'espace d'un "Morning Glory" émérite), je dois reconnaître que les lads de Kasabian m'ont séduit sur la durée, et m'ont régulièrement donné envie de me joindre aux hordes de hooligans éméchés qui braillent à leurs concerts outre-Manche. Bien sûr, j'ai toujours eu l'excuse de mon amour pour les Kinks ou les Beatles, qui m'a permis de donner le change en prétendant retrouver chez Kasabian un peu de ce génie mélodique... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
17 mai 2017

"Tuer les Gens" de VedeTT : spleen et idéal

On méprise beaucoup trop souvent et trop facilement le travail - et l'inspiration - de nos artistes et groupes hexagonaux, souvent relégués au rang de copies moins inspirées d'originaux anglo-saxons, pour ne pas parler de notre plaisir de découvrir en live un groupe original à l'occasion d'une première partie qui s'avérera au final plus roborative que l'artiste "principal" de la soirée. Deux mots échangés avec Nerlov à la fin du set, et le CD du groupe (plus exactement du projet solo de Nerlov déguisé en groupe) échangé contre un... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
05 mai 2017

"The Far Field" de Future Islands : dance away the tears...

Comme une large partie de la population mondiale, je n'ai découvert Future Islands que grâce à la stupéfiante apparition du groupe au David Letterman show, où la voix et les mouvements atypiques de Samuel T. Herring assurèrent au groupe une renommée immédiate. La flamboyance de "Singles", bien en phase avec l'extraversion du frontman du groupe fit le reste, et Future Islands rejoignit la courte liste des "nouveaux groupes" dignes d'attention. 3 ans plus tard, "The Far Field" arrive comme une surprise - et même une indéniable déception... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
03 mai 2017

Ma discothèque bancale : "Street Fever" de Moon Martin (1980)

Qui se souvient encore en 2017 de Moon Martin, compositeur génial (ici le terme n'est pas usurpé) de classiques instantanés - entre rockabilly pur jus et power pop galopante - et interprète limité (le look Woody Allen sans l'humour juif, la voix de canard) qui connut ses cinq minutes de gloire planétaire en 1980 ? Personne, à part d'incorrigibles collectionneurs de bizarreries en tous genres... Et pourtant, "Street Fever", tentative seulement à demi réussie de booster la crédibilité de Moon Martin à l'aide de guitares qui cisaillent... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

01 mai 2017

"Modern Dancing" de TRAAMS : danse actuelle...

J'ai beau me déclarer allergique au plus haut point à la nostalgie, et justifier ainsi ma recherche continuelle de sonorités nouvelles, je me dois de constater que les formes musicales qui ont rythmé mes 20 ans restent sans doute celles qui me donnent le plus de bonheur près de 40 ans plus tard. Le cas du post-punk, malgré ou à cause de son aspect protéiforme, est la meilleure illustration de cet attachement que je ressens comme quasi-atavique aux guitares abrasives, aux rythmes obsédants, aux mélodies dissonantes et aux ambiances... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
27 avril 2017

"Sincerely, Future Pollution" de Timber Timbre : sincèrement, un album un peu inférieur...

Pour qui comme moi avait été emporté par la sublime splendeur, quasi cinématographique, de "Hot Dreams" il y a trois ans déjà, il y avait une certaine inquiétude à découvrir le nouvel opus de Taylor Kirk. Or, si la noirceur du "fond" est toujours là, peut-être même encore accentuée avec des textes malaisants et des textures sonores obsédantes, il y a dans "Sincerely, Future Pollution" une coloration électronique surprenante... que certains sont allés jusqu'à qualifier de "80's". Il y a même des tendances "funky" qu'on ne croirait pas... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
24 avril 2017

"Silver Eye" de Goldfrapp : Goldfrapp encore...

On connaît depuis le temps, disons depuis leur premier (et sans doute meilleur) album, "Felt Mountain", les problèmes de Goldfrapp : d'abord une sorte d'indécision permanente entre electronica commerciale et ambiances planantes un peu plus "sérieuses" ; ensuite, une forme d'impuissance créatrice paradoxale qui semble toujours limiter au dernier moment la qualité de la musique produite. Bref, à chaque album, on est d'abord agréablement surpris - en général par le son accrocheur, la production soignée, la voix impeccable d'Allison... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:01 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 avril 2017

"Damage and Joy" de The Jesus and Mary Chain :peu de dommages et encore moins de joie !

On a déjà vécu ça avec le dernier Violent Femmes et le dernier Pixies, ce retour de nos vieux héros qui s'évertuent à retrouver leurs sonorités passées avec plus ou moins d'inspiration, alors que le véritable problème qui se pose, c'est bien la disparition irrémédiable de ce radicalisme qui rendait leur musique aussi marquante, aussi vitale à l'époque bénie de leur apparition. "Psychocandy" et "Darklands" sont des albums aussi indispensables à leur manière que "Violent Femmes" ou "Doolittle", et la rage destructrice phénoménale qui... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,