14 octobre 2019

"Je suis africain" de Rachid Taha : la fin de la trajectoire d'un honnête homme

Le 12 septembre 2018, la France perdait son meilleur "rocker" (non, on ne parle pas ici de "Jauni"...), et aussi l'un de ses plus généreux combattants en faveur d'une société ouverte, accueillante. Joyeuse aussi. Rachid Taha n'eut pas droit à des obsèques nationales qu'il aurait mérité bien plus que d'autres, et peu de gens s'arrêtèrent même un instant pour se remémorer combien sa carrière fut un enchaînement de brillantes intuitions et de combats essentiels : depuis les débuts sous influence cold wave avec Carte de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 octobre 2019

"Free" de Iggy Pop : La liberté n'est plus ce qu'elle était...

Rappelons-nous : la disparition de Bowie, et le flashback / hommage magique sur les "années berlinoises" concocté par Iggy Pop, avec l'aide du disciple Josh Homme, dans un "Post Pop Depression" qui devint sans trop de peine le sommet - avec "The Idiot" et "Lust for Life", logistiquement - d'une carrière solo pour le moins irrégulière. Rappelons-nous aussi : la tournée suivante de l'Iguane, accompagné d'un rare combo puissant et hargneux, lui permettant de tutoyer sur scène les cimes à nouveau, malgré une fatigue physique... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
02 octobre 2019

"Body Negative" de MNNQNS : Élégance, intransigeance, brutalité

Il est intéressant de voir que, à notre époque de recyclage systématique de mouvements artistiques en général, musicaux en particulier, des décades passées, la principale source d'inspiration de la vague actuelle de jeunes groupes affublés de l'étiquette de "post punk" (qui est, rappelons-le, un vocable actuel, qui n'était pas utilisé à la fin des années 70 et au début des années 80) est un seul et unique groupe - certes le meilleur de sa génération, nul doute là-dessus - Joy Division. Le Post-Punk de 2019 est donc avant tout... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
29 septembre 2019

"Norman Fucking Rockwell" de Lana del Rey : P... de rêve américain !

« Goddamn, man-child / You fucked me so good that I almost said "I love you" /… / Your poetry's bad and you blame the news… » ("Norman Fucking Rockwell") On peut le dire comme ça : les albums de Lana del Rey sont souvent assez ennuyeux. Trop longs. Dépourvus de mélodies vraiment accrocheuses, capables de retenir notre attention très longtemps. Leur production est une fois sur deux assez discutable, qui sacrifie de manière inconséquente à l’air du temps et tache d’une modernité grossière et artificielle une voix... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
25 septembre 2019

"Schlagenheim" de Black Midi : Chaos et création dans la cour du lycée

Le problème quand on est né la même année où Elvis a explosé au visage du monde entier, quand on a eu 15 ans en explorant le labyrinthe strident de "White Light, White Heat", 20 ans au moment où les punks inventaient une nouvelle manière de faire de la musique, c'est qu'on s'imagine à jamais que le Rock ('n'Roll ou pas...) est capable de se renouveler éternellement. Qu'être à l'avant-garde, musicalement, socialement, politiquement, fait fondamentalement partie de ses gènes. Du coup, on attend. On attend de la nouveauté, de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
15 septembre 2019

"When I Have Fears" de The Murder Capital : pathos et crises de nerfs

2019 : le post-punk est franchement de retour dans une troisième "nouvelle vague" qui permet à la noirceur typique du genre de bien chanter le "no future" social et climatique de l'époque. Chaque mois ou presque, il semble qu'un nouveau "groupe de la décennie" fasse le buzz, et que tout Paris s'enflamme. Après l'enthousiasme autour de Fontaines DC, ça a été au tour de leurs voisins dublinois de The Murder Capital de faire monter l'excitation générale, au fil de concerts d'une superbe intensité, et surtout rempli d'une... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

12 septembre 2019

Réécoutons les classiques du Rock : "Speaking in Tongues" de Talking Heads (1983)

Si la critique et les gens de bon goût célèbrent généralement "Remain in Light", l’album précédent des Talking Heads qui les voyait exploser les frontières de leur musique et lui conférer à la fois une dimension métaphysique et une pulsion primitive, ce sera cet humble "Sp eak in ginTo ngues", un album à la fois bien plus léger qu'à l'habitude et furieusement funky, qui restera pour moi, et pendant des années, une sorte de disque de chevet : sans rien renier – au contraire, même – de cet "esprit de recherche" nouvellement... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
10 septembre 2019

"Omoiyari" de Kishi Bashi : compassion...

Il y a une bonne dizaine d’années de cela, nous avions eu la chance de voir le violoniste Kishi Bashi, alors membre du collectif psycho-halluciné Of Montreal, jouer sur scène en première partie du groupe. Sa courte prestation avait été un choc esthétique et émotionnel, tant la virtuosité du violoniste et la beauté de sa voix avaient donné naissance à une expérience étonnante. Pourtant, nous n’avions pas ensuite particulièrement suivi la carrière de ce jeune Américain d’origine japonaise, dont les parents avaient immigré après la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
09 septembre 2019

"Infest the Rat's Nest" de King Gizzard & The Lizard Wizard :

Puisque le monde va s’effondrer sous la pression de la race humaine dans les prochaines décennies, puisque toute idée de fuite vers d’autres planètes, comme certains en rêvent, n’est qu’une illusion promise à l’échec, nos amis mutants australiens se sont dit qu’ils tenaient là le parfait prétexte de nous pondre un nouveau volet de leur aberrante saga protéiforme : Infest the Rats’ Nest, le nouveau King Gizzard & The Lizard Wizard – et leur second album en 2019 après le suave et boogie Fishing for Fishes - sera donc un disque... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 septembre 2019

"Face Stabber" de Oh Sees : poésie délétère et force paradoxale...

Si l'on est totalement honnêtes, on se doit de reconnaître que cela fait déjà un petit moment qu'on n'écoute plus vraiment les albums que John Dwyer publie très régulièrement sous le nom de Oh Sees (disparition du Thee depuis 2017), et qu'on se contente d'assister fidèlement à ses remarquables prestations live, parmi les plus enthousiasmantes qui soient, quand on aime pogoter et / ou headbanguer sur de grosses guitares et des percussions en folie. Et ce n'est sûrement pas avec ce "Face Stabber" que ça va changer.... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,