12 juin 2018

"Wide Awake!" de Parquet Courts : our goals of liberation

Le génie de Parquet Courts - et de sa paire d'auteurs-compositeurs leaders texans Andrew Savage et Austin Brown - est d'avoir ressuscité et réactualisé un Rock New-Yorkais qui n'avait guère relevé la tête depuis le hold-up express effectué par les Strokes : l'héritage du Velvet, des Ramones, des Talking Heads, de Richard Hell, de Sonic Youth et de tant d'autres est l'une des plus belles choses que l'Amérique ait jamais offertes au monde, et il serait tout simplement absurde de laisser la bêtise criminelle du gouvernement Trump nous... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

26 mai 2018

"Tranquility Base Hotel + Casino" de Arctic Monkeys : Dark Side of the Moon

Nous nous plaignons trop des groupes et des artistes qui répètent ad lib la même formule pour venir nous lamenter aujourd'hui lorsqu'une icône planétaire du rock indie comme Alex Turner sort de son chapeau un album aussi surprenant que ce "Tranquility Base Hotel + Casino", surtout après avoir déjà baladé ses Arctic Monkeys sur les pistes poussiéreuses derrière l'ami Josh Homme, et ensuite exploré un rock-soul élastique finalement assez loin des bases anglaises du groupe. Imaginez un peu : un concept album (!) sur la colonisation... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
23 mai 2018

"Tell Me How You Really Feel" de Courtney Barnett : Ni mère, ni pute, mais rockeuse

Même si le premier album de la jeune Australienne Courtney Barnett avait été bien accueilli par la critique et avait reçu une certaine reconnaissance commerciale, il n'était pas facile d'ignorer les voix qui s'élevaient çà et là pour déplorer que l'attitude "slacker" de la demoiselle dépouille ses chansons de leur intensité et réduise son rock à un simple accompagnement de textes autobiographiques bien troussés. La légèreté frôlant l'inconsistance de son duo aimable avec Kurt Vile n'était d'ailleurs guère rassurante. Il suffisait... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
15 mai 2018

"Toute Latitude" de Dominique A : la mort d'un oiseau courageux

Que faire une fois que l'on a tout fait ? Lorsque l'on est un artiste reconnu et unanimement célébré pour son influence... mais que l'on réalise que l'on ne traversera jamais le "plafond de verre" du vrai succès populaire ? C'est le genre de question qui doit traverser l'esprit de Dominique A, après le triomphe artistique qu'aura été son "Eléor", sans doute son meilleur disque, et qui n'aura rien changé à son statut. "Toute Lattitude" est marqué en tous cas par le doute - carburant des plus efficaces, on le sait - mais aussi une... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
12 mai 2018

"Minus" de Daniel Blumberg : Plus !

On ne peut pas dire que la carrière des Anglais de Yuck (à ne pas confondre avec Yak, attention !) ait fait particulièrement de bruit de ce côté-ci de la Manche, mais certains d’entre nous se souviennent peut-être encore de l’apparition de Daniel Blumberg en tant que frontman de Cajun Dance Party au Festival des Inrocks de 2007, puis de 2008 : si le groupe était lui aussi un peu anecdotique, il y avait quelque chose de fascinant en Blumberg, qui pouvait rappelait l’élégance et la fougue d’un certain Robert Zimmerman, jeune... Daniel,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
10 mai 2018

"The Deconstruction" de eels : une question de santé mentale...

Après toutes ces années, il se peut bien que la seule manière viable de continuer à aimer eels, c'est de n'écouter qu'un album sur deux ou trois de l'ami Mark Everett. Pour pouvoir créer un semi-effet de surprise en re-découvrant les sortilèges de cette musique terriblement envoûtante, mais usée à force de répétitions. "The Deconstruction" et "Bone Dry", les deux premiers morceaux de "The Deconstruction", l'album, sont ainsi un vrai choc esthétique, comme celui qu'on avait pu ressentir en 1996 quand on avait posé "Beautiful Freak" sur... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

04 mai 2018

"American Utopia" de David Byrne : more songs about Trump and America...

« He has the brain of a chicken and the dick of a donkey »… Oui, le type qui a écrit cette phrase, et bien d’autre toutes aussi embarrassantes dans son dernier album, c’est David Byrne. Le même David Byrne qui nous offrit "Psycho Killer" en 1977, et ensuite des dizaines de morceaux géniaux qui illuminèrent les eighties. Un type dont on vante partout la grande intelligence, et dont on ne célébrera jamais assez l’impact qu’il eut sur la musique (réellement) moderne. Et pourtant, on attendait beaucoup, vraiment beaucoup de cet album,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
02 mai 2018

"In the Rainbow Rain" de Okkervil River : pris à la gorge...

« Quand j’ai eu ma trachéotomie, je suis devenu bleu et j’ai arrêté de respirer… ça n’allait pas bien du tout, et les docteurs ont coupé à travers la peau et le cartilage en bas de ma gorge pour y faire glisser le tube… » Tiens, combien d’albums ont déjà commencé par ce genre de phrase ? Pas beaucoup, on est prêts à parier."Famous Tracheotomies" vous prend littéralement… à la gorge, dès les premières secondes de la magnifique ouverture du nouvel album de Okkervil River. Will Sheff – ou peut-être le personnage qu’il incarne dans la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
27 avril 2018

Réécoutons les classiques du Rock : "Avalon" de Roxy Music (1982)

Il est une idée reçue particulièrement absurde qui persiste encore aujourd'hui, c'est que le Rock serait mort dans les années 80, noyé dans la soupe synthétique et fade qui trustait les hit parades de l'époque. Il suffit juste de dresser une courte liste de quelques chefs d'oeuvre reconnus des eighties pour réaliser que la rugosité, la pugnacité, l'intransigeance fleurirent au contraire comme jamais : "Closer", "The Queen is Dead", "Psychocandy". "Pornography", "Violent Femmes", "Surfer Rosa", etc. Et puis, à l'inverse, pourquoi ne... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
12 avril 2018

"Flying Microtonal Banana" de King Gizzard and the Lizard Wizard : l'envol...

Premier des 5 albums publiés en 2017 par les renversants Australiens de King Gizzard and the Lizard Wizard, "Flying Microtonal Banana" les voit exploser leurs précédentes ambitions de groupe garage néo-psychédélique pour aller tutoyer les étoiles avec un concept... qui est bien plus qu'un simple gimmick à la limite du second degré. La musique microtonale est le nouveau centre d'intérêt de Stu MacKenzie, qui a donc convaincu sa joyeuse troupe de potes allumés d'investir dans de nouveaux instruments, capables d'aller chercher ces quarts... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,