01 avril 2020

"Gigaton" de Pearl Jam : Classic Rock ou épuisement ?

Alors que Pearl Jam vient de sortir son onzième album, et son premier depuis 7 ans, le débat est lancé : mais pourquoi écouterions-nous "Gigaton" ? Tu dis que tu aimes beaucoup le dernier Pearl Jam, est-ce que tu peux m’expliquer pourquoi, parce que moi, je suis assez sceptique, je te l’avoue… Parce que Pearl Jam, c’est quand même l’ultime survivant important du mouvement « grunge » de Seattle, qui fut sans doute l’ultime révolution formelle vraiment globale, et populaire, que le Rock ait connue ! Oui, certes, mais soyons... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 mars 2020

"Container" de The Wants : la bande son de notre confinement

« Watch it, pull it apart / Can it fit in the container? / Smash it, pull it into your heart / Chew it up and eat it later / Mould it, scould it / With black rubber arms you can fold it / Patch it into time honored labels / ‘Cause no one wants to be your friend past 19:30 » ("Container") Ceux qui ont eu comme nous la chance de voir The Wants sur scène, et ont été probablement littéralement soufflés par l’urgence qui se dégage de leurs sets à la fois « chics » (on appelait ce genre de musique de « l’Art Rock » à... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 mars 2020

"The Night Chancers" de Baxter Dury : sale romance !

Il faut le reconnaître : si Baxter Dury n’est pas le musicien le plus brillant de notre époque, si ses performances vocales frisent le ridicule, et si sur scène, il n’est guère intéressant, il est par contre l’un des plus formidables conteurs d’histoires que nous ayons en ce moment. Oh, pas des histoires épiques et puissantes comme celles d’un Nick Cave, mais plutôt le genre de petites vignettes que savait créer le grand Ray Davies à la meilleure époque des Kinks : soit une description très simple... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
20 mars 2020

"Lighter Fluid" des DeuxLuxes : Power Duo !

« Can’t seem to find what you want, what you need? / Searching for meaning, where does it lead? / Here and Now!» ("Lighter Fluid") A-t-on véritablement besoin d’être plus de deux pour monter un groupe de Rock digne de ce nom ? Depuis les White Stripes et les Kills, on sait que non. Et chaque mois nous confirme cette évidence : exit le power trio qui fut longtemps la recette magique du bon rock’n’roll, voici venu le temps du couple (à la ville comme à la scène ou non, officiel ou non, là n’est pas la question…).... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
17 mars 2020

"Lighter Fluid" des DeuxLuxes : Power Duo !

« Can’t seem to find what you want, what you need? / Searching for meaning, where does it lead? / Here and Now!» ("Lighter Fluid") A-t-on véritablement besoin d’être plus de deux pour monter un groupe de Rock digne de ce nom ? Depuis les White Stripes et les Kills, on sait que non. Et chaque mois nous confirme cette évidence : exit le power trio qui fut longtemps la recette magique du bon rock’n’roll, voici venu le temps du couple (à la ville comme à la scène ou non, officiel ou non, là n’est pas la question…).... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
07 mars 2020

"Ramages" de Birds on a Wire : l'art de la reprise...

Tiens au fond, après deux (ou trois) millénaires qui ont vu l’humanité composer des chansons, pourquoi se donner la peine d’en composer de nouvelles alors que des milliers, voire des millions de mélodies et de textes parfaits sont disponibles, et pour la grande majorité d’entre eux quasi-oubliés, voire inconnus aux oreilles de l’humanité amnésique du XXIè siècle ? C’est peut-être ce qu’ont pensé Dominique Pinto, ou plutôt Dom La Nena de son nom de scène, chanteuse et violoncelliste d’origine brésilienne,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

01 mars 2020

"color theory" de Soccer Mommy : l'horreur d'avoir 20 ans...

Tout le monde en France ne connait pas encore Soccer Mommy, c’est-à-dire Sophie Allison, très jeune femme (elle n’a que 22 ans…) de Nashville, qui en est déjà quand même à son quatrième album, même si tout le monde affirme que c’est avec Clean (2018), son disque précédent, que les choses sérieuses ont vraiment commencé. Les choses sérieuses, c’est-à-dire un embryon de succès (car quel artiste indie rock de nos jours pourrait-il vraiment prétendre à un vrai succès populaire ?), et une certaine reconnaissance artistique… La... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
22 février 2020

"The Slow Rush" de Tame Impala : la soupe tiède...

Allez, on va se fâcher avec plein de gens très bien, mais la sortie de "The Slow Rush", le quatrième album de Tame Impala après cinq ans d’attente est l’occasion parfaite d’écrire ce que nous pensons réellement, aujourd’hui en 2020, de la musique de Kevin Parker. Et, imaginez-vous, c’est loin d’être du bien ! Dix ans seulement ont passé, mais qu’elle semble loin, l’époque où nous découvrions les bidouillages inspirés du tout jeune Kevin, qui sortait de sa chambre de post-ado avec sous le bras les chansons psyché et... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
19 février 2020

"Endless Voyage" de Sunflowers : l'invitation au voyage

Puisqu'on vous dit et vous répète ici que la vitalité du Rock garage à travers le monde est telle que cela nous importe bien peu que la vaste majorité de la population terrestre écoute du rap, de la rnb ou de la pop qui n'a de "pop" que le nom, on vous emmène cette fois à Porto (O Porto, soit LE port, pour parler correctement) au Portugal écouter Sunflowers, qui vient de publier l'un des albums les plus réjouissants de cet hiver tempétueux : car voici un duo (Carolina Brandão à la batterie et Carlos de Jesus à la guitare), devenu... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 février 2020

"Mind Hive" de Wire : l'esprit de la ruche

A l’heure de la grande nostalgie et du revival tout azimut de la cold wave anglaise de la fin des seventies, il est de bon ton de prétendre redécouvrir maints groupes qui seront désormais considérés comme de géniaux précurseurs, et qui reviendront faire un dernier petit tour de piste… alors que, honnêtement, on ne le leur en demandait pas tant ! Tout ça alors que l’un des seuls vrais phénomènes artistiques de cette « belle époque » n’a quasiment jamais cessé de créer, et de tourner dans de petites salles où quelques centaines de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,