Secuestro afficheEn poursuivant l'exploration de la carrière de scénariste d'Oriol Paulo, on peut tomber sur ce "Secuestro" et juger qu'il s'agit là de l'une de ses oeuvres les plus originales, et partant de là, les plus réussies. Car voici un scénario qui commence là où se termine en général les histoires d'enlèvement d'enfants, et n'aura de cesse de nous emmener dans des directions inattendues, jusqu'à un final moralement ambigu qu'on n'aura pas vu venir... Le tout dans tomber sans la surchauffe en termes de coups de théâtre et de retournements de situation qui détruit souvent la crédibilité des belles histoires de l'oncle Paulo...

Il est donc dommage que ce soit cette fois la réalisation de Mar Targarona qui desserve autant le film, et le rende régulièrement aussi fastidieux. Sans possibilité de nous identifier au parcours de cette mère pour le moins ambiguë prenant les mauvaises décisions dans ce qu'elle pense être l'intérêt de son fils, nous restons les spectateurs indifférents du déroulement souvent poussif de péripéties certes surprenantes, mais qui ne nous concernent jamais. Globalement mal interprété par des acteurs visiblement mal dirigés, qui n'incarnent pas suffisamment des personnages avant tout fonctionnels, "Secuestro" se révèle malheureusement un échec de plus pour Oriol Paulo.