11 décembre 2019

"It Must Be Heaven" d'Elia Suleiman : boire pour se souvenir !

Depuis la découverte enchantée de son "Intervention Divine" en 2002, il faut bien avouer que le cinéma d'Elia Suleiman n'a pas changé, si ce n'est qu'il s'est même encore (apparemment...) dépolitisé - une dépolitisation qui lui est clairement reprochée par les défenseurs d'un cinéma arable / palestinien forcément militant, comme on le voit dans l'une des très rares scènes dialoguées de son "It Must Be Heaven" : quelque part du côté du Jacques Tati abstrait de la dernière période ("Playtime", "Trafic") pour... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

10 décembre 2019

"The Irishman" de Martin Scorsese : Old Man, Take a Look at Your Life...

On a eu la chance d'être témoin du vieillissement d'immenses auteurs qui, comme Akira Kurosawa et Manoel de Oliviera, ont fait jusqu'à leur dernier souffle un cinéma jeune, créatif, plein de vie. La mauvaise nouvelle de cet "Irishman" est que Scorsese, l'un des plus grands cinéastes de l'histoire, l'un des plus énergiques aussi, est désormais tenté de faire du "cinéma de vieux". On peut l'appeler avec noblesse et déférence, "testamentaire" ou "crépusculaire", mais "The Irishman"est surtout un FILM DE VIEUX, au... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
06 décembre 2019

"A Couteaux Tirés" de Rian Johnson : Benoît Blanc et le mystère de l'infirmière latino

Agatha Christie et ses whodunit aromatisés au thé à la bergamote, ça semble avoir quelque chose d'infiniment ringard vu de 2019 : ce rituel "bourgeois" de l'enquête en huis clos et de la résolution théâtrale finale par un détective farfelu, semble suivre éternellement les mêmes mécanismes, respecter les mêmes codes, trop bien connus pour surprendre… Et puis, à notre connaissance, il n'y a jamais eu une adaptation cinématographique vraiment réussie des œuvres de la géniale (oui, géniale, elle le fut, au moins à ses explosifs... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
04 décembre 2019

"Gloria Mundi" de Robert Guédiguian : les Misérables

En 1995, Robert Guédiguian nous avait littéralement soulevé avec "A la Vie, à la Mort !", magnifique célébration de l’amitié, de l’amour et de toutes les rébellions possibles. Un film qui s’était inscrit pour toujours dans l’histoire du cinéma populaire « de gauche », quand ce terme signifiait encore quelque chose, surtout du côté du cœur. 25 ans plus tard, le constat que propose "Gloria Mundi" est terrible : rien, il ne reste rien des luttes d’antan – et même, Ariane Ascaride, épouse et égérie... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
03 décembre 2019

"Chanson Douce" de Lucie Borleteau : la cérémonie ratée

"Mais savez-vous vraiment à qui vous confiez vos enfants ?" : une question terrifiante pour des millions de parents qui laissent leur chère progéniture à une nounou à peu près inconnue, et qui ne sont jamais totalement rassurés, surtout si la dite nounou est 1) étrangère 2) pauvre. Et donc un excellent sujet pour un thriller "universel" efficace et bien basique (c'est-à-dire s'adressant aux sentiments les plus élémentaires en nous). N'ayant pas lu le livre d'où est tiré ce "Chanson Douce", paraît-il inspiré de faits divers... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 décembre 2019

"Les Misérables" de Ladj Ly : lâcheté et mensonges

Ce commentaire n'a pas pour ambition de juger des qualités cinématographiques du film de Ladj Ly, qui sont loin d'être négligeables : même si l'on peut tiquer devant un certain goût pour le spectaculaire "à l'américaine", franchement décalé par rapport au propos du film et à la volonté de son réalisateur de brandir une caméra révélatrice d'une certaine "vérité", "les Misérables" bénéficie avant tout d'un louable sens de la "topographie" et d'une excellente gestion de l'espace et des mouvements, qui tranche sur le tout-venant.... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

29 novembre 2019

"Eli" de Ciaran Foy : la malédiction

Quand nous étions - au moins certains d'entre nous -, très jeunes, il était possible d'aller se délecter honteusement, au cœur de la nuit parisienne, dans certaines salles qui proposaient ces films d'horreur au rabais à même de satisfaire nos penchants les plus obscurs. Aujourd'hui, le fantastique le plus nul a accès aux multiplexes, mais, soyons honnêtes, c'est quand même la plateforme Netflix qui a repris le plus vaillamment le flambeau du n'importe quoi, pourvu que ça soit fantastique, et gore aussi. La capacité du géant... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
25 novembre 2019

"J'Accuse" de Roman Polanski : des faits, et seulement des faits.

L'affaire Dreyfus est l'un des scandales d'état les plus célèbres de l'histoire de notre pays.Le "J'Accuse" d'Emile Zola est sans doute l'article le plus fameux de l'histoire de la presse française.L'anti-sémitisme n'a jamais été un privilège des seules Allemagne, Pologne, Autriche, et la France détient depuis très longtemps un triste record d'actes et de propos racistes contre les Juifs.Roman Polanski est l'un des plus grands réalisateurs du XXè siècle, ayant aligné avec une constance rare pas mal de chefs d'oeuvre au... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
23 novembre 2019

"Le Roi (The King)" de David Michôd : Brexit dans la boue...

Mais à quoi peut bien servir "le Roi", le nouveau film de David Michôd produit par Netflix ? Du point de vue historique - ce qui est quand même le positionnement "naturel" de ce genre de super-production sensée nous ramener à des pages glorieuses ou tragiques de notre Histoire - "le Roi" est une fumisterie totale, voire même une triste plaisanterie : personnage principal (ce fameux roi Henri V) ne partageant aucun trait commun, ni physique, ni moral, avec le réel souverain d'Angleterre, défiguré, fourbe et cruel, et... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
21 novembre 2019

"La Belle Epoque" de Nicolas Bedos - Ready Player Two

Personnellement, je ne sais rien de Nicolas Bedos (fils de... ?), même si j'ai cru comprendre qu'il s'agit de quelqu'un qui n'a pas très bonne réputation. Pourtant, à voir son "La Belle Epoque", j'ai tendance à penser plein de bonnes choses de lui : d'abord parce que le scénario de ce film est certainement l'un des plus malins que j'ai vus dans un film français depuis belle lurette, avec ce jeu imparable entre réalité et virtualité, auquel nul n'échappe, même pas - surtout pas - ce "Papy qui fait de la résistance", en... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,