01 décembre 2021

"Les Magnétiques" de Vincent Maël Cardona : Voici les jeunes gens, avec le poids du monde sur leurs épaules…

Le 10 mai 1981, François Mitterrand est élu président. Le 11 mai, nous apprenons la mort de Bob Marley. Notre joie aura été de courte durée. Les plus mûrs d’entre nous – comme Jérôme Bichon – pleurent déjà la disparition de Ian Curtis, avec tous ces jeunes hommes qui portent déjà le poids du monde sur leurs épaules (« Here are the young men, the weight on their shoulders / Here are the young men, well where have they been? » – "Decades", de Joy Division), et crient leur désespoir au micro des radios pas... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

22 novembre 2021

"Tre Piani" de Nanni Moretti : pères / peur

A la sortie de "Julie (en 12 chapites)" de Joachim Trier, nous avions été interpelés par la contamination évidente – que le film traduisait peut-être malgré lui – du cinéma d’auteur par la forme sérielle, qui est devenue, qu’on le veuille ou non, la forme artistique dominante de l’audiovisuel. Après Trier, voilà que Nanni Moretti lui-même, qui s’est longtemps positionné comme le dernier rempart du cinéma italien contre l’invasion de la télévision (de la même manière qu’il se voulut le dernier rempart de la gauche... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
08 novembre 2021

"The French Dispatch" de Wes Anderson : un Américain à Angoulème

Aimer ou ne pas aimer un film de Wes Anderson, c'est seulement une question de point de vue, presque indépendant des qualités objectives du film lui-même : soit on choisit de voir le "verre à moitié vide", soit on se réjouit du "verre à moitié plein : bien entendu, les deux points de vue sont légitimes, voire même parfaitement justifiés : le verre à moitié vide : Wes Anderson est un collectionneur obsessionnel, pas très loin de la psychopathie, qui enferme des personnages théoriques dans des situations mécaniques... [Lire la suite]
08 novembre 2021

"Pig" de Michael Sarnoski : Ratatouille à la truffe...

La question est : était-il avisé de la part de Michael Sarnoski de réaliser son premier long-métrage, un film « indie », lent, contemplatif et relativement « sérieux », en prenant Nicolas Cage comme vedette, qui plus est sur un pitch qui suggère un bon vieux revenge movie des familles ? N’était-ce pas attirer « le mauvais genre » de spectateurs dans les salles et couler d’avance toute chance de succès de son "Pig" ? Cage, l’homme qui a coulé sa carrière plus sûrement que n’importe quelle star hollywoodienne,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
04 novembre 2021

"La Fracture" de Catherine Corsini : l'état de la nation

L’absence étonnante de films politiques, ou même simplement engagés, dans le cinéma – aussi bien populaire qu’auteuriste – français interpelle, à une époque où la contestation de tous bords n’a jamais été aussi violente, qui se déploie dans une logorrhée de plus en plus excessive sur les réseaux sociaux. Les auteurs se tiennent-ils justement à distance de ce chaudron infernal, craignant de ne savoir garder une approche artistique acceptable ? Les producteurs sont-ils réticents à investir sur des sujets qui saturent déjà l’espace des... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 novembre 2021

"Illusions Perdues" de Xavier Giannoli : Illusions retrouvées (sur le cinéma français...)

La plupart des gens ont entendu parler des "Illusions Perdues", le roman le plus ambitieux de Balzac, mais peu de gens l'ont lu, sans doute rebutés par sa longueur, mais également refroidis par le nom même de l'écrivain, tant la classification d'une œuvre comme "classique" fait aujourd'hui office de repoussoir. Espérons donc que le succès populaire honorable du film de Xavier Giannoli, beaucoup plus réussi que l'immense majorité des adaptations littéraires habituelles, permettra à quelques personnes au moins de revenir... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 14:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

30 octobre 2021

"The Velvet Underground" de Todd Haynes : un anti-documentaire sur un anti-groupe

Et si le Velvet Underground était le groupe le plus important de l’histoire du Rock ? Oui, plus que les Beatles, que Pink Floyd ou Led Zep ! C’est une hypothèse qui se défend parce que, si l’on analyse honnêtement la situation au cours des vingt à trente dernières années, les deux tiers des groupes de Rock actifs sur la planète jouent de la musique plus ou moins directement inspirée de ce truc assez incroyable que Lou Reed, John Cale, Sterling Morrison et Moe... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
22 octobre 2021

"Le Loup et le Lion" de Gilles de Maistre : une catastrophe écologique

Quand nous sommes sortis du cinéma avec ma fille de 10 ans et que je gardais un silence mi-pudique (sachant qu'elle adore les loups) mi-consterné, elle m'a dit : "Papa, je n'ai pas aimé le film, ça racontait n'importe quoi...". Alors j'ai su que ces dernières années passées à lui montrer du bon cinéma, de Chaplin et Buster Keaton à Cameron et Burton n'avaient pas été inutiles. Du coup, je ne vois pas quoi rajouter à la critique d'une petite fille de 10 ans amoureuse des loups, c'est à dire le... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
20 octobre 2021

"Julie (en 12 chapitres)" de Joachim Trier : le film qui aurait fait une bien meilleure série TV...

Marrant que quand un réalisateur fait un film personnel, léger, à l'écoute et de l'air du temps et de ses personnages, avec une indiscutable empathie vis à vis de ses acteurs, la première référence qui nous viennent à 'esprit est celle de la Nouvelle Vague française... "Julie (en 12 chapitres)" a bien toutes les qualités énumérées ici (légèreté, pertinence par rapport à notre époque, empathie) et dégage même de temps en temps - pas tout-à-fait assez, à mon goût - une certaine magie, mais il me semble reconnaître plus... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 octobre 2021

"Le Dernier Duel" de Ridley Scott : Carrouges et le Gris

"Le Dernier Duel" a tout d’une œuvre, sinon testamentaire puisque Ridley Scott, qui a aujourd’hui 83 ans, a annoncé plusieurs autres projets, mais du moins de fin de carrière, de bilan : il opère d’abord un retour sur les thèmes de son premier film, le fameux "les Duellistes", qui racontait déjà une longue inimitié entre deux hommes – deux soldats de l’armée napoléonienne – qui se réglait l’arme à la main (même si dans ce cas, il n’y avait pas un seul duel, mais une série d’affrontements !). Ensuite, il s’agit certainement du... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,