26 juin 2020

Séance de rattrapage : "Solo : A Star Wars Story" de Ron Howard

"Solo" est un film fait pour des gens comme moi, qui ne s'intéressent pas trop à "Star Wars", qui n'aiment pas beaucoup ni cet univers infantilisant qui a ramené pendant des décennies la SF au niveau de divertissement pas trop malin pour geeks, ni les films eux-mêmes, leur paraissant grandement surévalués. Car "Solo", si l'on ne se préoccupe pas trop du fan service en roue libre typique de la maison Disney, qui donne des résultats mi-risibles, mi-désolants quant à la construction / justification du personnage "iconique" de Han... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21 juin 2020

Revoyons les classiques du Cinéma : "Sorcerer (le Convoi de la Peur)" de William Friedkin

Le destin du "Convoi de la Peur" est singulier : il fut injustement descendu en flammes par la critique quasi unanime à sa sortie sur les écrans en 1977, alors qu'il s'agissait d'un film, certes ambitieux de par les moyens mis en oeuvre pour son tournage - en Israël, à Paris, à New-York et dans la jungle du sud du Mexique, censé figurer la Colombie - ainsi que par son pessimisme profond, typique d'une époque de désillusion des intellectuels américains vis à vis de leur pays embourbé au Vietnam, mais fondamentalement typique du... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
15 juin 2020

"Jusqu'au déclin" de Patrice Laliberté : Homo homini lupus est

Puisque la plateforme Netflix poursuit sa politique de développement d’un cinéma de genre « international » en finançant les films de jeunes réalisateurs à travers le monde, et puisque la perspective d’un effondrement, ou du moins d’un déclin, de notre civilisation est devenue d’actualité avec la pandémie du Covid19, il est difficile de ne pas être intéressés par le premier « film Netflix » venu de nos chers cousins québécois ! "Jusqu’au Déclin" ("The Decline", en langage « global ») est le premier long-métrage de Patrice... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
11 juin 2020

"Intuition" d'Alejandro Montiel : le pressentiment...

Nous sommes désormais tellement "dopés" aux rebondissements ininterrompus, aux scènes gore et aux "twists finaux" qu'il nous est difficile de nous réadapter à un "film policier" - comme on disait avant que le terme de thriller ne s'impose, confirmant que l'objectif principal de ce cinéma-là est devenu la génération de frissons et d'excitation à bon compte - qui ne nous compte que sur le déroulement d'une enquête (deux en fait, ici, en parallèle...) et sa résolution, pour nous captiver. Rien que du pur classicisme donc, voilà ce que... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 juin 2020

Revoyons les classiques du cinéma : "Indiana Jones et le Temple Maudit" de Steven Spielberg (1984)

Presque 40 ans se sont écoulés depuis la sortie en salle de "Indiana Jones et le Temple Maudit", qui nous avait alors un peu déçus, parce qu'il ressemblait plus à un train fantôme emballé (soit un mécanisme d'excitation littéralement représenté dans la dernière partie du film) qu'à du cinéma "classique" : en 1984, nous n'avions pas encore été formatés par la machine décérébrante du cinéma hollywoodien pour adolescents ! Paradoxalement, ce second épisode de la saga a plutôt mieux vieilli que son (beaucoup) plus "respectable"... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
08 juin 2020

"Guns Akimbo" de Jason Lei Howden : Miles Gunhands...

"Guns Akimbo" s'inscrit directement dans la veine la plus détestable du cinéma décérébré de super-héros, à la fois stupide et profondément hypocrite façon "Deadpool" : le but du jeu est de paraître cool parce qu'on est "trash", et de sembler livrer une condamnation des travers de l'époque (goût pour la violence, pour le spectacle en général, addiction aux réseaux sociaux, version moderne de l'éternel "panem et circenses"...) tout en misant exactement sur la même chose. Ajoutons y une bonne dose de références à l'univers du jeu... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

01 juin 2020

"The Informer" de Andrea di Stefano : l'honneur du film de genre

Voilà bien un film qu'on aborde sans se faire de grandes illusions, vu son réalisateur qui n'a pas fait encore fait ses preuves derrière la caméra (l'acteur italien Andrea di Stefano), son script a priori sans grande originalité (un informateur du FBI infiltré dans une prison pour y réunir des informations sur le trafic de drogue d'un caïd de la mafia polonaise - qui nous change un peu de la sempiternelle mafia russe !), et surtout vu son acteur principal, le beau gosse scandinave et musclé de service, Joel Kinnaman. Mais,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
30 mai 2020

"La Dernière Vie de Simon" de Léo Karmann : la seconde chance du "transformer"...

On ressent forcément une immense sympathie vis à vis de la première oeuvre d'un jeune réalisateur qui y met tout ce qu'il a dans le cœur, comme s'il ne devait jamais y avoir de second film (ce qui est, bien entendu, toujours possible, au Cinéma !), et même si le film n'est pas forcément au niveau d’œuvres de cinéastes plus expérimentés, la fraîcheur et l'énergie (du désespoir, peut-être ?) qui s'en dégagent lui confère quelque chose de particulier, de touchant. On a donc envie de comparer cette "Dernière Vie de Simon" à un "Donnie... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
28 mai 2020

"The Room" de Christian Volkman : la monnaie de la pièce...

Film français qui se déguisé en film US, on ne sait pas pourquoi (certitude qu'on ne saurait plus séduire le public international si l'on n'est pas américain ?), "The Room" séduira d'emblée par une excellente idée de départ et par une mise en scène très soignée, sinon réellement originale. On avait vu récemment le concept de "l'expérimentation" sur un jeune couple enfermé dans leur maison traité avec une certaine originalité dans "Vivarium", mais, malgré une certaine similarité dans le scénario (l'enfant "attribué" au couple qui... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
19 mai 2020

"Spenser Confidential" de Peter Berg : Des bourre-pifs et de la rigolade

Il était difficile d'admettre que nous puissions réellement regretter des films du genre de "l'Arme Fatale" et autres polars de bourre-pifs et de rigolade du cinéma populaire du siècle dernier, et pourtant... s'il y a une chose que l'on se dit en regardant défiler le générique de fin de "Spenser Confidential", c'est que ce cinéma-là nous manque. Et le plus drôle, c'est que ce sont aussi bien les (gros) défauts que les qualités (notables) du dernier film du tandem Peter Berg / Mark Wahlberg qui suscitent cet accès... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,