16 février 2019

"Minuscule 2" de Hélène Giraud et Thomas Szabo : 1001 pattes et presque autant d'ailes...

Je ne sais pas, j'aurais bien voulu que "Minuscule 2" soit un chef d'œuvre, pour pouvoir chanter moi aussi la gloire de l'animation "à la française" (… même si les Chinois sont apparemment pour beaucoup dans la confection du film…). J'ai été bluffé par la réussite technique, ce mélange remarquable entre prises de vues réelles - le monde des hommes, avec des paysages sublimes, dans les Alpes comme en Guadeloupe, et des personnages délicieusement ridicules - et animation réellement pétillante… et rien que ça m'a permis de passer une... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

14 février 2019

Séance de rattrapage : "Miss Sloane" de John Madden

"Miss Sloane" est une énigme, un thriller moderne anti-NRA avec twist final pas piqué des hannetons et avec Jessica Chastain - soit quand même du lourd en matière d'actrice américaine contemporaine - que personne n'est allé voir, et que la plupart des gens dignes de foi que je connais ont trouvé médiocre. Je me suis dit qu'il me fallait le regarder pour comprendre ce qui avait bien pu foirer à ce point. En fait, la réponse était contenue dans la première image, avant même le début du film : "une production Europacorp" ! A partir de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 février 2019

"Close" de Vicky Jewson : le ridicule dans la peau

Le sentiment d'embellie procuré par le visionnage coup sur coup du dernier film des Frères Coen et du "Roma" de Cuaron aura été de courte durée, Netflix poursuivant sans répit sa mise en ligne de mauvais, voire de très mauvais films, et désespérant toujours ses abonnés encore crédules. "Close" nous est vendu sur le seul nom de l'excellente Noomi Rapace, dont on sait que l'apparition sur un écran, même dans un film moyen, fait toujours sensation : c'est encore le cas ici, même si tout ce qui l'entoure est terriblement insipide,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
12 février 2019

"La Mule" de Clint Eastwood : coupable et sans filtre

Il nous est évidemment impossible de juger objectivement des qualités et des défauts de "La Mule", film testament - ou tout au moins qui y ressemble fichtrement - d'un réalisateur, d'un acteur, d'un homme même que nous avons tant aimé. Clint est vraiment vieux, cette fois, plus besoin de faire semblant en rigolant en coin : l'homme s'effondre et sa voix s'éteint (imitation "involontaire" de Jimmy Stewart), le super héros a posé ses costumes de cowboy et d'inspecteur, le réalisateur se repose sur un savoir-faire quasi perdu, mais qu'il... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
11 février 2019

Séance (tardive) de rattrapage : "Ernest et Célestine" de Benjamin Renner, Vincent Patar et Stéphane Aubier

Une surprise, et pas une bonne, que la découverte de cet "Ernest et Célestine" à la si bonne réputation parmi les cinéphiles : pas une déception totale, certes, mais quand même… Je m'étais préparé à une belle après-midi de tendresse devant le film avec ma fille de 7 ans et demi, et nous avons eu droit à ce que l'on ne peut, très généreusement, que qualifier de demi-échec : principalement à cause d'un scénario terriblement maladroit de Daniel Pennac, sans doute trop obnubilé par sa volonté de passer un message "adulte" de tolérance... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
06 février 2019

"Green Book" de Peter Farrelly : drôle de drame

Il est facile de se gausser de ce "Green Book", première tentative de voler en solo - sans son frère dont on le pensait inséparable - d'un Farrelly : un réalisateur plutôt spécialiste du rire facile se lance dans un feelgood movie en traitant prudemment d'un thème bien politiquement correct, quelque chose du genre "souvenons-nous ensemble combien c'était mal d'être raciste au début des années 60..." Circonstances accablantes, ce film au scénario totalement prévisible, accumulant sans vergogne des situations qu'on a l'impression... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

31 janvier 2019

"Doubles Vies" d'Olivier Assayas : L'auto-fiction, l'écrivain et le Web

"Doubles Vies" est une surprise, qui voit Assayas s'essayer à un modèle de cinéma duquel il a toujours été assez éloigné, un cinéma du marivaudage et de la parole reine : disons pour simplifier que l'idée plutôt saugrenue lui est venue de faire du Rohmer maintenant que le grand Rohmer n'était plus là. Un peu comme Rohmer avait nourri parfois son cinéma de l'actualité ou de réflexions politiques (on se rappelle surtout de "l'Arbre, le Maire et la Médiathèque"), Assayas décide de mettre dans la bouche de ses personnages ses propres... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
29 janvier 2019

Séance (tardive) de rattrapage : "Monsters Academy" de Dan Scanlon

Il y eut une époque où Pixar, studio indépendant, sortait un seul film par an, et où chacun de ces films était une merveille, ou tout au moins une expérience inoubliable. Pixar faisait avancer la technique, mais, et c'est bien plus important, racontait des histoires inédites, furieusement conceptuelles et formidablement stimulantes. Et puis l'usure de l'âge, le manque de renouvellement des talents et l'absorption par la monstrueuse multinationale orwellienne Disney finirent par avoir raison de cet âge d'or. "Monstres & Cie"... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 janvier 2019

'Edmond" d'Alexis Michalik : "Edmond" ou "Cyrano" ? Michalik ou Edmond ?

Sachant que "Cyrano de Bergerac" est la pièce la plus populaire du théâtre français, et que "Edmond", la mise en abyme de la création de cette pièce (ou bien le biopic "romancé" d'Edmond Rostand), écrite et montée au Théâtre du Palais Royal par Alexis Michalik, a été l'un des plus gros succès critiques et publics de ces dernières années, que pouvait-on attendre d'une version cinéma de celle-ci ? Eh bien, plus ou moins ce que l'on a devant nous : un spectacle populaire intelligent mais pas toujours très finaud, qui fait passer à... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
25 janvier 2019

Les films d'Eric Rohmer passeront-ils l'épreuve du temps ? "Ma Nuit chez Maud" (1969)

S'est posée à moi la question de la modernité de "Ma Nuit Chez Maud", cinquante ans après que Rohmer ait filmé Trintignant faisant des maths le soir après sa journée de travail chez Michelin à Clermont-Ferrand, et discutant de la pertinence de Pascal avec un ancien copain marxiste. Ou plutôt la question de la manière dont ce cinéma-là, filmant en noir & blanc des gens coincés entre une foi catholique, qui semble désormais désuète, et un désir "moderne" de sexe sans engagement peut parler à quelqu'un qui a à peine trente ans. Le... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,