12 avril 2021

Revoyons les classiques du cinéma d'animation : "Shrek" de de Andrew Adamson et Vicky Jenson (2001)

A sa sortie, en 2001, au Festival de Cannes s'il vous plaît, "Shrek" avait fait une grosse impression : nouvelle réussite de l'animation en 3-D après la percée des Studios Pixar, due cette fois à l'équipe Dreamworks, "Shrek" se présentait en partie comme une entreprise de démolition des adaptations classiques de contes par la concurrence, c'est à dire la maison Disney. Au delà du réservoir de personnages féériques ou fantastiques ayant servi de source à Disney, ici réduits à un rôle de sous-peuple détesté et... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 14:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

09 avril 2021

Revoyons les classiques du cinéma : "Les Lois de l'Hospitalité" de Buster Keaton (1923)

"Les Lois de l'Hospitalité" est le second long-métrage de Keaton, mais est surtout un film à part dans son œuvre, probablement aussi l'un de ses films les moins immédiatement "jouissifs", l'un de ceux où l'on rira le moins, ou en tout cas, celui où Keaton essaie d'abandonner le plus clairement les règles du "splastick" au profit d'une véritable histoire, plus dramatique qu'autre chose, et d'une mise en scène plus ample, plus ambitieuse. "'Les Lois de l'Hospitalité", dont le scénario est construit à partir de la très... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 14:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
08 avril 2021

"Des Vies Froissées" de Can Ulkay : où sont les enfants des rues ?

Alors que la misère explose sur la planète, alors que le nombre d’enfants survivant dans les rues de nos villes est plus élevé que jamais, le Cinéma semble de plus en plus détourner les yeux du monde, pour nous proposer des spectacles infantiles d’hommes en collant détruisant des immeubles à coup de poing, ou des thrillers d’anticipation se déroulant dans un avenir qui a pourtant de moins en moins de chance d’exister. Oui, où sont donc les équivalents contemporains du Kid (Chaplin), de Los Olvidados (Buñuel) ou... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 14:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
07 avril 2021

"News of the World" de Paul Greengrass : cinq réflexions...

5 réflexions à propos de "News of the World" : 1) on a échappé au pire avec l'insupportable Paul Greengrass, il a pour une fois à peu près calmé sa caméra virevoltante qui rend depuis des années irregardables la majorité de ses films, quel que soit leur sujet. Ici, Greengrass se souvient de John Ford, et ça lui fait du bien. A moins qu'il n'ait simplement pris un coup de vieux, ce qui serait une excellente nouvelle, pour le coup. 2) Oui, Tom Hanks est depuis plusieurs décennies déjà le véritable... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 14:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
02 avril 2021

"Fatale" de Deon Taylor : Fatal(e) Attraction & Cie

Dans la famille en constante expansion de « séries B Netflix », nous demandons la carte « Thriller avec psychopathe ». Pas de problème, Netflix peu sortir de son jeu "Fatale", parcours bien balisé mêlant le moralisme tellement états-unien de "Fatal Attraction" (« tromper sa femme / son mari, c’est mal, et à la fin, on est bien puni ! ») et manipulation (un peu trop) complexe (mais quand même méchamment prévisible) comme Hollywood nous en servait par bien cartons avant que la pandémie ne ferme le robinet de « films normaux » (on veut... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 14:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
29 mars 2021

"The Block Island Sound" des McManus Bros : The Vast of Sea?

Ce qui est quand même rassurant, au milieu des dizaines de productions standardisées que déversent sur nous chaque semaine les plateformes toutes-puissantes qui semblent bien avoir substitué le cinéma depuis le début de la pandémie, c’est que se glissent de temps en temps des films non calibrés, clairement réalisés et écrits par de jeunes (ou moins jeunes) gens qui y croient. Qui ont quelque chose à raconter, et le racontent de manière différente. Ceux qui l’avaient vu avaient été émerveillés l’année dernière par la réussite... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 14:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 mars 2021

"Cherry" de Joe et Anthony Russo : sortir - ou pas - du film de super-héros ?

Dans le monde du cinéma, les Frères Russo sont dans cette situation unique d’être à la fois des géants (ayant même détrôné le King of the World James Cameron à la première place des films ayant fait les plus grosses recettes en US$) et des nains (personne n’ayant jamais mentionné leur « talent » de réalisateurs, si ce n’est pour le moquer) : "Cherry", leur premier film VRAIMENT SERIEUX (mais qu’est-ce que ça veut dire, si ce n’est qu’on vise ici clairement les Oscars ?), financé par la maison Apple, se présente... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
17 mars 2021

"Sentinelle" de Julien Leclerq : une justicière dans la ville...

"Sentinelle" commence très bien, loin de la France, loin de « l’opération Sentinelle » qui a jeté dans les rues françaises des centaines (des milliers sans doute…) de militaires armés jusqu’aux dents et plus au moins désœuvrés, en réaction aux attaques terroristes de 2015 : on est au Moyen-Orient, et Klara, sur le terrain, est confrontée à une réalité atroce qui va profondément la traumatiser. Rentrée chez elle, intégrée dans les patrouilles « sentinelles » sur le littoral de la Côte d’Azur, littéralement défoncée aux médicaments... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 mars 2021

"Malcolm & Marie" de Sam Levinson : ni amour ni folie...

J'aime bien "Malcolm & Marie" justement parce que c'est un film dont je suis incapable après un seul visionnage de dire si je l'aime ou pas. Un truc bizarre qui échappe à mes idées préconçues et à mes grilles de lecture devenues standardisées après tant d'années. C'est un film qui appartient à un "genre" plus très populaire à notre époque, où le scénario fait la loi, celui de la crise conjugale, de l'enfermement du couple pour un règlement de compte sans merci : le genre de truc où tout passe par la capacité du réalisateur et... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
12 mars 2021

Revoyons les classiques du cinéma : "Les Patriotes" d'Eric Rochant (1994)

Bien sûr, il est difficile de ne pas juger "les Patriotes", troisième film d'Eric Rochant qu'avait révélé en 1989 son premier grand succès commercial, "Un Monde sans Pitié", à l'aune de son "Bureau des Légendes", triomphe improbable de la série TV française, qui en reprend largement les thèmes principaux, avec le bénéfice de la maturité et de l'expérience. Contre le scénario de Rochant joue aussi notre amour inconditionnel pour la littérature de John Le Carré, dont les thématiques sont un peu trop proches de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,