02 avril 2021

"Tempo" de Dom la Nena : l'envol

Juste pour bien préciser les choses, car ce n’est pas inutile ici : « Tempo » signifie le temps en portugais, mais évoque bien entendu en français la question du rythme musical, ce qui fait de ces 5 lettres le titre parfait pour un album (presque) parfait qui joue justement avec le concept du temps (qui passe, dont on se souvient aussi peut-être avec cette fameuse saudade, nostalgie presque joyeuse et en tous cas « positive » tellement brésilienne) et du tempo, essentiel pour une musicienne classique comme Dom La Nena. Et il... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 mars 2021

"Lynchages Ordinaires" de Ducré / Higuet / Jezequel / Chochois / Denys : la violence qui est en nous...

Johan, jeune parisien qui n’a rien d’exceptionnel et semble-t-il tout du touriste standard, débarque à Rio de Janeiro pour assister au Carnaval. Emporté par la frénésie de la danse et par l’abus d’alcool et autres plaisirs, il va être pris à partie pour un malentendu et frôler le lynchage. Cet incident, qui aurait pu s’avérer dramatique, va lui permettre de découvrir la montée en puissance d’un phénomène terrifiant : irrité par la corruption et l’inaction de la police qui n’assure plus depuis longtemps sa sécurité, l’homme de la rue... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
13 février 2021

"La Cité Invisible" de Carlos Saldanha : une sirène à Rio

"La Cité Invisible" présente a priori tous les atouts pour être une série TV importante : créée par un Carlos Saldanha toujours auréolé du succès populaire de ses aventures dans l’animation ("l’Age de Glace", "Rio"), cette fable écologique confronte les intérêts financiers d’une entreprise cherchant à s’approprier une partie de la Mata Atlântica aux portes de la ville de Rio aux derniers habitants refusant de quitter leur habitat. Soit un sujet qui ne doit pas forcément plaire au gouvernement Bolsonaro, et dont on sait... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
12 décembre 2019

"A Irmandade (Frères de Crime) - Saison 1" de Pedro Morelli : Porra !

"Irmandade"signifie "fraternité", un jeu de mots judicieux entre le nom de la faction criminelle menant la rébellion contre le système pénitentiaire au sein d'une prison de São Paulo, qui est au centre du récit, et les liens du sang unissant les 3 protagonistes de l'histoire (traduit assez moyennement en "Frères de Crime" en français et beaucoup mieux en "Brotherhood" en anglais) : toute l'histoire de cette première saison d'une nouvelle série brésilienne produite par Netflix est parfaitement résumée. Cette chute - progressive mais... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
30 septembre 2019

"Bacurau" de Kleber Mendonça Filho et Juliano Dornelles : le retour des cangaceiros

Ce que nous dit Kleber Mendonça Filho dans son "Bacurau" - sans doute son plus beau film, ou en tout cas son plus près de l'âme du peuple du Pernambuco, l'un des plus nobles états du Brésil -, c'est que le temps des Cangaceiros est revenu. Comme Lampião, il va nous falloir reprendre les armes pour résister aux Bolsonaro qui ne rêvent que de nous rayer de la carte, nous les drogués, les tapettes, les gouines, les pas assez blancs, les paresseux et les artistes. Face aux politiciens corrompus qui nous ont déjà vendus aux... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
14 octobre 2016

"Aquarius" de Kleber Mendonça Filho : le front de mer de Boa Viagem

Je fais partie des rares spectateurs français qui ont un rapport particulier avec "Aquarius", voire avec le cinéma de Mendonça Fillho en général. C'est que j'ai habité pendant près de trois ans à quelques centaines de mètres de son edificio Aquarius, et du front de mer un peu décati (à l'époque) de Boa Viagem. Plutôt que de l'émerveillement devant la description à la fois réaliste et transcendée du mode de vie d'une génération brésilienne (celle qui avait résisté à la dictature militaire, et été au cœur des mouvements... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

08 octobre 2016

Séance (tardive) de rattrapage : "Troupe d'Elite : l'ennemi intérieur" de José Padilha (2010)

Si le premier "Troupe d'élite" avait été une claque cinématographique indiscutable, l'un de ses grands intérêts était la mise en pleine lumière de l’ambiguïté fondamentale de la lutte armée contre le crime, selon la vieille équation que utiliser les armes du Mal contre le Mal revient à se pervertir (débat que la lutte contre le terrorisme réactualise d'ailleurs...). "Troupe d'élite : l'ennemi intérieur" est certainement beaucoup plus consensuel, et ne saurait être accusé de complicité avec la violence fasciste de la police,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
24 juin 2016

Ma discothèque bancale : "Com Defeito de Fabricação" de Tom Zé (1998)

Avec "Com Defeito de Fabricação", album publié sur le label de David Byrne qui avait découvert Tom Zé lors d'un voyage au Brésil, un artiste fondamental de la culture brésilienne, étouffé par la dictature militaire, reparaissait en 1998, et gagnait d'un coup une visibilité mondiale. Difficile d'imaginer quelqu'un au Brésil qui méritait autant cette reconnaissance, même tardive, même temporaire : car si les racines sont ici indiscutablement "bahianas", voici une musique hors du commun, fondamentalement... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
30 janvier 2016

Films d'ailleurs : "Central do Brasil" de Walter Salles (1998)

En 1998, "Central do Brasil" pouvait annoncer un possible renouveau du cinéma brésilien… qui ne se matérialisa malheureusement pas : à partir d'un regard quasi-documentaire - la force de Walter Salles, qui venait de là, du documentaire -, "Central do Brasil" s'avérait une belle chronique d'un voyage de Rio jusqu'au Sertão, à la suite de deux personnages finement antipathiques. Malgré une fin en forme de mélodrame un peu plus convenu, une vraie lumière se dégage du film, dont le succès repose aussi largement sur les solides épaules de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
16 novembre 2015

Dom La Nena (en première partie de The Dø) à l'Olympia le vendredi 13 novembre

20h00, une jeune violoncelliste entre en scène, placée avec son instrument, un micro, une batterie rudimentaire et, a priori, une pédale d’effets, devant le lourd rideau rouge de l’Olympia qui ne se lèvera qu’une heure plus tard pour The Dø. On s’attend au pire, et c’est au contraire une très belle surprise qui nous attend : Dom La Nena est une jeune Brésilienne (élevée largement en France quand même, son français est absolument sans accent !) qui nous offrira vingt-cinq minutes de chansons étonnantes, tantôt intimistes et... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,