27 août 2017

Les films d'Eric Rohmer passeront-ils l'épreuve du temps ? "Les Rendez-vous de Paris" (1994)

Moins de 10 ans après la réussite que fut "4 Aventures de Reinette et Mirabelle", Rohmer proposait un autre film à sketches, plus traditionnellement basé sur des déambulations (bavardes, bien sûr) dans Paris, ses rues, ses marchés, ses parcs, ses musées. Moins radical que son prédécesseur, "les Rendez-vous de Paris" est aussi un peu moins réussi, surtout à cause d'une seconde partie centrée sur un personnage féminin encore plus insupportable que de coutume, qui semble être une caricature de l'héroïne rohmerienne indécise et... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

25 août 2017

Les films d'Eric Rohmer passeront-ils l'épreuve du temps ? "4 Aventures de Reinette et Mirabelle" (1986)

"4 Aventures de Reinette et Mirabelle" est l'un de ces films d'Eric Rohmer tournés en dehors de l'un de ses fameux cycles, et est souvent, de ce fait, considéré comme mineur, et ce d'autant qu'y figure un dispositif minimaliste et une légèreté qui s'avèrent finalement bien déceptifs : à la manière de la fable du "Rat des Villes et du Rat des Champs", et avec un budget visiblement réduit, Rohmer nous propose quatre sketches (courts-métrages ?) narrant la rencontre d'une jeune campagnarde à l'apparence trompeuse - qui se révèle une... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
24 août 2017

Révisons nos classiques : "Adam's Rib" de George Cukor (1949)

On connaît le féminisme de Cukor, merveilleux portraitiste de femmes, mais "Adam's Rib" (oublions le contre-sens du titre français) le voit passer au militantisme actif en la matière : entre comédie sentimentale, burlesque et film de procès, Cukor ne choisit pas, il a un message à asséner sur les préjugés qui vont jusqu'à influencer les décisions de la Justice, et ne reculera devant rien pour le faire passer au grand public. Film éminemment théâtral, mais magnifié par l'intelligence permanente de la mise en scène de Cukor, "Adam's... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
20 août 2017

"Wilson" de Craig Johnson : Woody Clowes

Si les tentatives d'adaptation de BD se traduisent généralement par des échecs artistiques, les œuvres de Daniel Clowes, l'un des papes du Comix indie, semblent mieux se prêter à l'exercice : la sobriété distanciée et l'intimisme cafardeux de ses portraits d'être déviants ou à la dérive n'exigent finalement pas grand effort pour être transcrits à l'écran, tels quels. Le piège est évidemment que la facilité de l'exercice dispense le réalisateur d'une quelconque imagination, sans même parler de transcendance, condamnant le film à... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 août 2017

Séance de rattrapage : "The Lost City of Z" de James Gray

"The Lost City of Z" est un film trompeur : fausse épopée d'aventures exotiques, il ne nous offre que de courtes traversées d'une jungle amazonienne sans mystère, filmée avec un réalisme impressionnant pour ce genre de production à (relativement) gros budget, et il réduit "l'aventure" à quelques confrontations - passionnantes, il est vrai - avec des tribus locales. Son titre nous promet une cité perdue, mais le film n'en montrera - logiquement - pas la moindre pierre, préférant se terminer sur une promesse et un rêve. Les fans... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
12 août 2017

Séance de rattrapage : "Harmonium" de Kôji Fukada

Tiens, il y a presque quelque chose de "coréen" dans la dose massive de souffrance et de malaise que nous inflige Kôji Fukada au long de son "Harmonium" (titre français bancal car ignorant la seconde partie de film, la plus terrible, alors que le titre original, "Au bord du gouffre" faisait parfaitement l'affaire...) : en suivant les traces de Pasolini ("Théorème", bien évidemment) et en confrontant le récit symbolique de la famille qui se désintègre sous la pression exercée par un élément étranger aux "trucs" du cinéma de fantômes... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

10 août 2017

"Cars 3" de Brian Fee : l'équation d'un échec sans appel

L'équation d'un échec sans appel : [Une seconde suite inutile de ce qui fut sans doute le moins bon concept des Studios Pixar, à l'époque où ils faisaient encore du cinéma qui comptait...] multiplié par [un scénario inepte qui promet beaucoup et gâche systématiquement toutes les possibilités offertes par ses thèmes (l'obsolescence caractéristique de nos temps hystériques, la tristesse de la vieillesse qui ne se combat qu'à travers la transmission de son savoir)] divisé par [l'évolution continuelle de la technologie qui nous offre ici... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
05 août 2017

Séance (tardive) de rattrapage : "Voyage à travers le cinéma français" de Bertrand Tavernier

J'avoue bien volontiers ne pas avoir beaucoup de sympathie pour Bertrand Tavernier, dont les films au mieux m'indiffèrent et au pire me fatiguent depuis longtemps, ni pour sa conception du cinéma qui me semble dépassée et plus très pertinente. Son "Voyage à travers le cinéma français" ne fera rien pour me réconcilier avec Tavernier, tant les trois heures qu'il a duré m'ont semblé interminables, quasiment dénuées du moindre intérêt historique, sans même parler de la moindre stimulation intellectuelle. On y apprend que Renoir était un... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
04 août 2017

"Valérian et la Cité des Mille Planètes" de Luc Besson : Métro La Défense, Direction Cassiopée

D'un côté, "Valérian", bande dessinée fondatrice esthétiquement, pionnière par son féminisme combatif et son contexte politico-écologique apporté par le brillant Christin. De l'autre, l'un des pires réalisateurs en activité, dont le dernier film seulement regardable remonte à... deux décennies. Fallait-il boycotter ce qui s'annonçait comme un massacre inévitable (après le redoutable "Adèle Blanc-Sec"...) ? Mais me voilà dans la salle, comble : nerveux, prêt à dégainer mes insultes. Sauf que, à ma grande stupéfaction, quelque chose... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:21 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
03 août 2017

Séance (tardive) de rattrapage : "Les Ogres" de Léa Fehner

A force de fréquenter le cinéma "de divertissement" à l'américaine, de se soumettre à sa suprématie commerciale, on risque d'oublier qu'on n'a affaire là qu'à l'une des formes du 7ème Art, et certainement pas la plus humaine ni la plus généreuse. Un film comme "les Ogres" permet de se souvenir qu'on peut raconter (qu'on a en fait raconté pendant longtemps) d'autres histoires, et qu'on les a racontées de manière différente, plus physique, plus... charnelle. De se souvenir qu'on peut nous faire rire, pleurer, réfléchir sans sacrifier... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,