09 octobre 2017

Séance (tardive) de rattrapage : "Le Scoop" de Deok Noh

Bon, tout ce qui vient de Corée du Sud n'est pas génial, il suffit de passer deux heures un peu laborieuses devant "le Scoop" (au titre international mystérieux : "The Exclusive : Beating the Devil's Tatoo" !) pour en avoir la confirmation. Ce thriller poussif et peu crédible a pourtant toutes les caractéristiques des "grands thrillers" coréens : une intrigue retorse, un mélange incongru des genres, un discours politique, une conclusion furieusement pessimiste, bref tout ce qui nous a fait aimer ce cinéma-là depuis des décennies.... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

07 octobre 2017

Séance (tardive) de rattrapage : "l'Ombre des Femmes" de Philippe Garrel

Je ne suis pas vraiment fan de Garrel, certains de ses films m’insupportent viscéralement, d'autres me troublent profondément. "L'Ombre des Femmes" m'a d'abord intrigué par son sujet éminemment "rohmerien" : l'éternel marivaudage, les pitoyables illusions des hommes face à des femmes qui les dominent de la tête et des épaules, la cruauté des mensonges qui ne tiennent jamais bien longtemps devant les hasards de l'existence, etc. Sauf qu'évidemment, chez Garrel, il n'y a rien du plaisir du jeu, de l'intelligence du langage, du... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
05 octobre 2017

"Barry Seal" de Doug Liman : Oui / Non

"Barry Seal" est un film drôlement jouissif : il s'apparente à une franche partie de rigolade, conduite à train d'enfer, au sein d'une réalité (caution de l'annonce traditionnelle : "Inspiré de faits réels") franchement ubuesque. Tom Cruise y est de nouveau un acteur sympathique, après des années de déplorable rigidification de ses personnages. Les couleurs pètent, les eighties sont réinventées de manière joyeuse, les personnages sont tous pittoresques, et éminemment aimables. L'incompétence générale (des politiques, des polices, des... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
02 octobre 2017

Révisons nos classiques : "The Philadelphia Story" de George Cukor (1940)

Produit par Mankiewicz, dirigé par George Cukor, le cinéaste qui "aimait les femmes" (pardonnez du peu !), "Indiscrétions" est bien sûr avant tout un hymne à la lumineuse Katharine Hepburn, qui est d'ailleurs à l'origine du film puisqu'il s'agissait d'une adaptation d'une pièce de théâtre où elle avait triomphé ! C'est elle qui confère au personnage Tracy Lord toute sa morgue, sa fougue et sa fragilité maladroite, faisant du film un saisissant portrait de femme moderne et complexe, qui marqua le Cinéma. Si l'on admet, avec Cukor que... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
30 septembre 2017

Séance de rattrapage : "John Wick 2" de Chad Stahelski

Il est tentant d'aller jeter un oeil à l'intriguante franchise John Wick, notable exception de succès populaire tranchant avec l'obsession contemporaine pour les super héros. L'ineffable Keanu Reeves en tueur à gages mythique, pourquoi pas ? La réalité de "John Wick Chapitre 2" fut, comme trop souvent, une cruelle déception : Stahelski et ses scénaristes fainéants ne font rien de cet univers quasi mythologique de super secte planétaire de criminels, hormis peut-être dans les 10 dernières minutes, les plus intéressantes car elles... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 septembre 2017

"Logan Lucky" de Steven Soderbergh : "Ocean's 7-11"

Pour son “grand retour” au cinéma après plusieurs années de pause télévisuelle, Steven Soderbergh surprend un peu avec un “Logan Lucky”, un petit film au profil bas, construit autour de l’idée un peu absurde de recycler les mécanismes artificiels de la série “Ocean’s Eleven” (ce qui n’est pas ce que Soderbergh a fait de mieux) dans le milieu redneck, en filmant le tout avec un réalisme et une empathie typique des projets les plus minimalistes de ce cinéaste versatile (souvenons-nous de l’excellent “Bubble” par exemple). Le résultat,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

27 septembre 2017

"Mother!" de Darren Aronofsky : Darren vs Dieu : match nul, la balle au centre...

Darren Aronofsky n’aime pas trop Dieu (même s’il y pense visiblement tout le temps). Moi, je n’aime pas trop Darren Aronofsky, même si je vais voir ses films, histoire de me tenir au courant. La preuve qu'Aronofsky en a après Dieu, c’est que dans "Mother !", il a demandé à Javier Bardem de l’interpréter : comme tête à claques, il se pose là, Javier, et la profonde antipathie qu’on ressent instantanément envers lui aide beaucoup au fonctionnement du film ! Bon, il y a (au moins) deux manières de regarder "Mother !" : d’abord simplement... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 11:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
26 septembre 2017

Séance de rattrapage : "K.O" de Fabrice Gobert

[Attention, spoilers] La vieille fiction paranoïaque, qui verrait notre réalité quotidienne fondamentalement altérée sans que personne d’autre que nous ne semble s’en soucier, a donné un certain nombre de réussites littéraires (je me souviens d’une nouvelle brillante de Richard Matheson sur ce sujet) ou cinématographiques. Ce vertige de la “disparition” de notre identité qui se dissout dans l’incompréhension et la résistance d’une réalité différente a de quoi générer un trouble puissant – là encore, on peut citer “la Moustache” de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
24 septembre 2017

Ça de Andrés Muschietti : Tout ça pour "Ça" ?

Je m’étais pourtant bien promis de ne pas penser au livre de Stephen King en regardant “Ça”, le euh… “film” de Andy Muschietti (indiscutablement un nouveau génie du cinéma !), et aussi de ne pas le mentionner dans ma critique. Ces bonnes intentions se sont révélées évidemment bien vaines, même si, en toute honnêteté, la bêtise confondante de l’adaptation n’est responsable qu’en partie de l’accident industriel qu’est ce machin pitoyable (… n’en déplaise à l’ami Dolan, qui doit fumer des trucs salement agressifs pour l’avoir qualifié de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 septembre 2017

Le cinéma enchanté de Hong Sang-Soo : "Sunhi" (2013)

"Sunhi" (ou plutôt "Notre Sunhi", selon le titre original bien plus pertinent) est l'un des films de Hong Sang-Soo qui peut le plus justifier la comparaison habituelle - et assez paresseuse - avec Eric Rohmer : nous suivons en effet la jeune et passablement irritante (comme une héroïne rohmerienne) Sunhi dans ses rencontres croisées et un tantinet manipulatrices avec trois hommes, tous trois plutôt veules, et finalement assez minables. Et, suivant notre appétence pour ce genre de cinéma furieusement conceptuel et pourtant... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,