11 février 2021

"Outsider" de Philippe Cohen Solal, Mike Lindsay & Adam Glover : Guerre & Amour (de l'Art)

Dès les premières notes du merveilleux "Who Will Follow Angelinia?", on a du mal à en croire nos oreilles : quelqu’un reprend-il enfin avec crédibilité le flambeau de la splendeur et de l’émotion de Leonard Cohen ? Au chant, Adam Glover, jeune chanteur passé pour le moment – mais pas pour longtemps, c’est une certitude – au-dessous de nos radars, évoque de manière bouleversante les premiers albums de Richard Hawley. Le texte mis en musique, date d’un demi-siècle, est dû à Henry J. Darger, Jr., écrivain de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 13:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

09 février 2021

"Excerpts From Chapter 3…" de Rats on Rafts : sous la pluie japonaise...

Malgré leur nom aux consonnances irlandaises (« Rats on Rafts » serait, mais est-ce vrai ?, le nom d’un plat à base de viande de rat confectionné à l’époque de la grande famine provoquée en Irlande par les Anglais), Rats on Rafts – soit les rats sur les radeaux – est un groupe néerlandais, basé à Rotterdam. On se souviendra peut-être de leur apparition voici déjà cinq ans en format plus « punk » que « post- » batailleur : provocateurs et rigolards, le gang à David Fagen (dont la mère est Irlandaise, ça se recoupe... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
08 février 2021

"On All Fours" par Goat Girl : à quatre pattes...

« There’s a hand reaching past the glands / ripping out all of the contents. / And there’s a sense of sadness / but only in what we’ve always been taught to listen with / I’m a waste and so are you in the face / of all the stuff from the guy in the clouds who shouts down at us » (Il y a une main qui dépasse les glandes / arrache tout le contenu. / Et il y a un sentiment de tristesse / mais seulement dans ce avec quoi on nous a toujours appris à écouter / Je suis un déchet et toi aussi, par rapport / à tout ce qui vient du... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
06 février 2021

"Not What I Expected To Hope For" de Barton Hartshorn : pop et folk anglais éternels

Barton Hartshorn, ce n’est pas un nom facile à prononcer, ni même à retenir, pour un Français. Et pourtant, Barton est un musicien anglais expatrié à Paris qui aurait paraît-il adopté le nom de son village d’origine (même si on ne trouve pas trace d’un Hartshorn sur Google Maps !), qui joue la plus anglaise des musiques, et qui se trouve maintenant d’emblée classé désormais parmi les musiciens français : échec à Boris Johnson et à sa clique ! Même s’il faudra que l’on interroge Barton sur le Brexit et sur ses plans... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
03 février 2021

"Cooler Returns" de Kiwi Jr. : "Aucune preuve que Woodstock ait jamais eu lieu !"

Autant bien clarifier d’entrée les choses : Kiwi Jr. ne viennent pas des Antipodes, mais du Canada – de Toronto, plus exactement -, et leur musique ne respire pas le grand air néo-zélandais, mais bien plutôt l’atmosphère bien polluée des grandes villes du Nord de l’Amérique : on pouvait rêver à de la pop dépaysante lorgnant du côté de Dunedin, on a plutôt ici droit à un groupe qui se place naturellement dans la digne lignée de ce qui se fait de mieux dans l’indie rock urbain états-unien : des échos de Parquet Courts,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
02 février 2021

Retour sur quelques albums écoutés mais non chroniqués en 2020 : "For their Love" de Other Lives

Je suis complètement passé à côté de Other Lives pendant des années, sans doute rebuté par leur étiquette "folk" qui agit généralement sur moi comme un repoussoir. J'ai clairement manqué l'année dernière ce magnifique "For Their Love" qui aurait dû figurer dans les premières places de mon palmarès de l'année musicale 2020. Mais comme il n'est jamais trop tard pour rattraper ce genre de "faute", nous y voilà enfin ! Dès les premiers titres, l'écoute de "For Their Love" s'est avéré un véritable choc esthétique et émotionnel... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 13:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

28 janvier 2021

Retour sur quelques albums écoutés mais non chroniqués en 2020 : "Idiot Prayer" de Nick Cave

"Idiot Prayer", live paradoxal – Nick Cave tout seul, sans musiciens, sans public – a des chances de rester l’un des plus beaux enregistrements « live » (si on ose dire) enregistré en 2020, pendant cette première année d’effondrement sociétal – culturel au moins, économique aussi, psychologique sans aucun doute – dû à la pandémie. L’intelligence de Cave est de descendre le plus profondément possible au cœur de sa musique, réduite à la combinaison piano-voix, de manière à ce que les mots ne soient plus cachés par... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
26 janvier 2021

Retour sur quelques albums écoutés mais non chroniqués en 2020 : "Vie Etrange" de Dominique A

Comment expliquer la (petite) déception que fut en 2020 la parution de "Vie Etrange", alors que 4 des 10 titres de cet album ne sont rien d'autre que le sublime - je pèse mes mots - EP "le Silence ou tout comme" (avec lequel "Vie Etrange" partage d'ailleurs, étrangement, oui, la même pochette, très réussie dans sa manière très simple d'évoquer ce que fut notre réaction au premier confinement, en mars...) ? Eh bien tout simplement parce que les 6 titres ajoutés par Dominique A sont loin de s'élever à la même hauteur :... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
20 janvier 2021

"Drunk Tank Pink" de shame : crise d'identité

« Now what you see is what you get, / I still don’t know the alphabet » (Maintenant, ce que vous voyez est ce que vous avez, / je ne connais toujours pas l’alphabet)… Les premiers mots de "Alphabet", l’introduction provocatrice du second album de shame, ne pourraient guère être plus mensongers… car il va être clair au long des 11 morceaux de "Drunk Tank Pink" qu’on passe cette fois à des choses bien plus compliquées, et n’ayons pas peur de le dire, bien plus « intelligentes » que ce que contenait le brûlot intraitable... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 janvier 2021

"Welfare Jazz" de Viagra Boys : la seconde petite pilule blues...

Rappelons quelques faits, dans la mesure où nous allons chanter les louanges d’un groupe qui n’est pas encore très connu : Sebastian Murphy, natif de San Francisco, s’est exilé en Suède et y a formé Viagra Boys en 2015 : un nom de groupe gentiment provocateur, peut-être parce que le but de cette musique est, comme pour la célèbre pilule bleue, de provoquer en nous une excitation quasi incontrôlable ! Depuis sa création, le groupe s’est construit une solide réputation sur scène, même si l’étiquette post-punk, qui lui a... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,