22 janvier 2021

"La Transgression selon David Cronenberg" de Fabien Demangeot : redéfinit notre rapport au monde...

David Cronenberg a été sans aucun doute l’un des cinéastes, non, l’un des artistes les plus influents de sa génération : ses films ont marqué au fer rouge l’imaginaire du public, qui les jugeait généralement insoutenables. On entendait régulièrement de longs gémissements s’élever dans les salles de cinéma, lorsque Cronenberg demandait par exemple à ses spectateurs d’accepter la vision d’instruments d’obstétriques pour utérus trifides ("Dead Ringers"), de la chute des ongles et des oreilles d’un corps en mutation ("The... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

12 décembre 2020

"Christophe Honoré - Les Corps Libérés" de Mathieu Champalaune : embrasser la culture...

On a quelque fois du mal à convaincre les jeunes cinéphiles du XXIè siècle que le cinéma français a été, pendant la plus grande partie du siècle précédent, un phare pour les auteurs, les réalisateurs, les acteurs même du monde entier. Que la France, décennie après décennie a engendré les plus grands talents du 7ème Art. Jusqu’à ce que, peu à peu, quelque chose semble s’épuiser dans notre « génie national », et que les noms français se fassent de plus en plus rares dans les listes de nos cinéastes préférés. Depuis Maurice... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
21 novembre 2020

"La Mécanique Lucas Belvaux" de Quentin Mével et Louis Séguin : Faire des films qui parlent de notre époque...

On aime surtout le cinéma de Lucas Belvaux grâce à la réussite étonnante de son ambitieuse trilogie datant de 2002, "Un Couple Epatant" / "Cavale" / "Après la Vie", coup de maître en termes de mélange des genres, de réflexion théorique sur le cinéma et les personnages, et de… plaisir pour le spectateur. Il nous faut bien admettre que tous ses autres films nous ont semblé à un moment ou un autre être un tout petit peu inférieurs à ce qu’ils auraient pu être. C’est donc avec une surprise vite teintée d’émerveillement qu’on... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
07 octobre 2020

"Cinémiracles" de Timothée Girardin : de Moïse à Thérèse

Quel point commun y a-t-il entre "Signs" de Shyamalan, "La Passion de Jeanne d’Arc" de Dreyer et "Rashômon" de Kurosawa ? Vous donnez votre langue au chat ? Eh bien ces films sont tous les 3 commentés dans l’ouvrage de Timothée Gérardin, "Cinémiracles, l’émerveillement religieux à l’écran", qui a l’ambition de réfléchir, comme son sous-titre l’indique, sur la représentation des miracles à l’écran (principalement dans les films, mais aussi dans quelques séries TV), et sur ce que cette représentation... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
13 juin 2020

"Kanye West ou la créativité dévorante" d'Adrien Durand : peut-on comprendre Kanye West ?

Adrien Durand, visiblement passionné par son sujet, mais aussi très admiratif devant Kanye West, l’admet dans la conclusion de son ouvrage sur la star scandaleuse du hip hop et de la « pop » (comme ils disent aujourd’hui…) commerciale américaine : « Si l’on peut y voir une défaite de la musique – ses disques majeurs auraient-ils eu le même succès sans la mise en avant de sa personnalité ? – c’est en tout cas la victoire d’un esprit créatif sur un monde obsédé par la communication, qui événementialise... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
02 avril 2020

"Un Monde Parfait selon Ghibli" d'Alexandre Mathis : Sirocco

« Chihiro, assise dans un train, voit le paysage défiler. Elle est accompagnée du Sans-Visage, de Bô et de Kashira. Le train roule sur l’eau. Il ne se passe rien. Pourtant cette scène a marqué toute une génération. Elle résume Chihiro, Miyzaki et, par extension Ghibli… » En 2020, on n'en est plus, et c'est une bénédiction, à devoir convaincre qui que ce soit de l'importance artistique de Hayao Miyazaki et de son Studio Ghibli, non seulement dans le cinéma d'animation, mais dans l'histoire du Cinéma (avec un "C"... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

17 janvier 2020

"Valérie Donzelli, le Tourbillon de la Vie" de Thomas Messias et Quentin Mével : la guerre est déclarée... et pas encore perdue

D'un côté il y a cette petite collection de la maison Playlist Society, appelée "Face B" (petit format, petit nombre de pages, petit prix, mais grandes ambitions !), qui en est à son quatrième portrait de cinéastes "singuliers", après Wiseman, Imbert et Salvadori. De l'autre, il y a Valérie Donzelli, portée aux nues pour son "la Guerre est Déclarée" puis descendue en flammes par une critique impitoyable pour "Marguerite et Julien". Et enfin largement ignorée en 2019 pour son "Notre Dame" qui méritait... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 janvier 2020

"The Leftovers - le Troisième Côté du Miroir" de Hatchuel et Thiellement : Lost again !

Même si les cinéphiles que nous sommes rechignent à l'admettre, la "Série TV" contemporaine est bel et bien devenu un Art rivalisant - sinon encore en qualité artistique - mais tout au moins en importance dans la vie des gens (oui !) dans peine avec le Cinéma. On peut même pousser l'argument une étape plus loin en affirmant que, à la fois moins embarrassée par les ambitions artistiques de ses "auteurs" et moins paralysée par des enjeux financiers de ses producteurs, enjeux qui ont peu à peu pris le pas sur les autres considérations,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 12:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
15 novembre 2019

"Lilly et Lana Wachowski – la Grande Emancipation" de Erwan Desbois : en dehors de la matrice

Depuis l’explosion de Matrix en 1999, son succès critique et populaire mérité, et son impact exceptionnel sur le cinéma d’action, sur la mode, etc., l’opinion générale est que les films des Wachowski se sont avérés une déception croissante. Paradoxalement pourtant, leur parcours intime et leur démarche spirituelle, qui nourrissent profondément leur cinéma, n’ont jamais cessé d’être passionnants, et le désintérêt progressif des cinéphiles pour une œuvre certes inaboutie, mais d’une ambition aussi démesurée –... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 juin 2019

"Géographie Zombie" de Manouk Borzakian : Century of the Dead

Vous êtes-vous demandé pourquoi nous assistons depuis deux décennies à une prolifération de zombies (ou de morts-vivants, comme on disait autrefois), pas encore dans nos rues (même si…), mais au moins sur nos écrans ? Et surtout qu'est-ce que cette fascination quasi universelle pour la réapparition des morts pouvait signifier quant à notre société, aussi bien que quant à nous-mêmes ? Que les réponses à ces deux questions soient "oui" ou "non", la bonne nouvelle est que Manouk Borzakian, géographe et passionné de cinéma, s'est penché... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,