09 décembre 2013

Séance de rattrapage : "The East" de Zal Batmanglij

L'éco-terrorisme,  un bon sujet encore peu traité au cinéma, est au centre de "The East", petit film plus qu'honorable passé largement au dessous des radars de la critique et du public. En accusera-t-on le méchant lobby des multinationales qui ne voudraient pas que cette histoire, très crédible, de retournement d'agent secret progressivement convaincu du bien fondé des opinions des militants écolos, n'en révèle trop sur leurs mauvaises et sur la collusion avec les politiques, voire les medias ? Ce serait aller trop loin, mais... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 16:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

08 décembre 2013

La culture des navets venus de l'espace : "Starman" de John Carpenter (1985)

Peu de films de John Carpenter vieillissent mal, grâce à la combinaison gagnante de notre vieux maître du fantastique : mise en scène inspirée, sujets combatifs et budget super limité mais utilisé à bon escient. "Starman" est malheureusement une exception à cette règle, sans doute parce qu'il s'agit du film le plus mainstream de Carpenter, avec une histoire bien trop gentille - même la critique de l'armée US semble bien convenue - et des effets spéciaux ambitieux pour l'époque mais complètement ringardisés de nos jours, que la mise... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 11:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
03 décembre 2013

Gloire au cinéma nippon : "A Propos des Chansons Paillardes au Japon" de Nagisa Oshima (1967)

Drôle de film que ce "A Propos des Chansons Paillardes au Japon", impressionnant pot-pourri de styles : on pense bien sûr à la Nouvelle Vague française, mais aussi parfois au surréalisme à la Buñuel, on se surprend devant des envolées anti-nationalistes et pro-coréennes dignes d'un pamphlet politique pur et dur, on retombe dans une satire sociale de l'obsession sexuelle (phénomène universel) chez les lycéens, et au final, on se souviendra sans doute surtout de l'habituelle obsession d'Oshima pour la dualité sexe (plus ou moins... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
01 décembre 2013

"Jeune et Jolie" de François Ozon : un très beau film, à cause de sa froideur...

Quand on lit certaines critiques, négatives ou au moins dubitatives, sur le dernier Ozon, "Jeune et Jolie", après être sorti d'une séance où l'on a tour à tour été dérouté, fasciné, puis surpris par le justesse du regard d'Ozon, on peut se demander : 1) jusqu'où le puritanisme universel est-il arrivé à contaminer la France 2) jusqu'où les mécaniques de récit hollywoodiennes ont-elles rendu le spectateur actuel fainéant, qu'il ne puisse accepter un film qui ne soit livré clé en main avec explications psychologiques à l'appui. Triste... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 21:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
29 novembre 2013

Séance de rattrapage : "7 Psychopathes" de Martin McDonagh : L.A., c'est loin de Bruges...

Tous ceux que "Bons Baisers de Bruges" avait emballés à sa sortie attendaient le film suivant de Martin McDonagh avec hâte, et un de crainte, bien entendu. Et c'était malheureusement la crainte qui était de mise... Même si l'on passe de bons moments devant "7 Psychopathes", grâce à quelques dialogues délicieux, et surtout grâce à une interprétation démentielle de Sam Rockwell et de l'immense Christopher Walken (son meilleur rôle depuis longtemps, d'une finesse éblouissante...), il faut reconnaître que le film ne tient jamais la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
26 novembre 2013

Gloire au cinéma nippon : "l'Obsédé en Plein Jour" de Nagisa Oshima (1966)

Les années 60 resteront sans doute pour toujours ce moment inouï, cette "parenthèse enchantée", qui vit le cinéma devenir "moderne", et s'affranchir - un bref instant - des contraintes de narration classique, de succès commercial, pour embrasser son destin - toujours contrarié - de véritable Art (et non plus d'industrie...). Au Japon, le plus effréné novateur s'appelait alors Oshima, et revoir ses films de cette époque, avant la "maîtrise" et la "gloire" qui viendront ensuite, signifie se prendre une bonne claque. 50 ans plus... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

24 novembre 2013

La culture des navets à l'ère digitale : "Matrix Reloaded" des Wachowski (2003)

Si revoir "Matrix" il y a quelques mois s'était déjà avéré une expérience un peu décevante, il était facile d'imaginer l'effet que nous ferait désormais ce "Matrix Reloaded", qui avait déjà été jugé complètement raté à l'époque de sa sortie. La syntaxe "video game" travaillée par les Wachowski pouvait encore intriguer à l'époque, elle est aujourd'hui complètement épuisée, sans même parler de l'ennui que génèrent désormais les interminables scènes d'action digitales, sans aucune crédibilité ni aucune émotion. Aujourd'hui, on a... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
22 novembre 2013

Séance de rattrapage : "Wolverine : le Combat de l'Immortel" de James Mangold

Y a-t-il un seul des jeunes spectateurs attirés dans les salles obscures par la "Franchise Marvel" qui ait vu "Copland" ou "Girl, Interrupted" ? Sans doute pas, mais espérons que certains d'entre eux auront perçu une différence entre ce "Wolverine" et les films habituels de la "Maison Marvel" : le retour à certaines bases solides de la narration cinématographiques, comme donner le temps à l'histoire de se dérouler, regarder les scènes d'action au lieu de les fragmenter, confier en ses acteurs pour qu'ils créent une relation avec les... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
20 novembre 2013

"Hunger Games - l'embrasement" : enfin une bonne "franchise" pour ados !

J'ai une profonde sympathie pour "Hunger Games", l'une des seules franchises littéraires pour adolescents qui ne soit ni réactionnaire ni religieusement chargée ("Narnia", "Crépuscule", "Ender", etc... la liste est longue), mais qui encourage au contraire un esprit de rébellion contre les systèmes établis. Le premier film réussissait le passage à l'écran de la "mythologie SF" du livre (des territoires réduits à la misère exploités par un pouvoir central qui se maintient par l'oppression, mais aussi le vieux principe romain "du pain... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
18 novembre 2013

"Blue Jasmine" de Woody Allen : le meilleur Allen ?

Même si "Match Point" restera sans doute indétrônable au sommet de la filmographie pléthorique de Woody Allen, "Blue Jasmine" est un sérieux prétendant à la couronne : c'est que le sujet, une sorte de rencontre improbable entre "La Chatte Sur le Toit Brûlant" et les scandales modernes de la récente crise financière, nous touche plus que la plupart des sujets jamais traités par ce vieux Woody, et ce d'autant qu'il y injecte une dose de misanthropie réellement effrayante, clairement basée sur ses propres expériences de la turpide... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,