01 juin 2013

"Effets Secondaires" de Steven Soderbergh : brillante construction...

Avant-dernier film de Soderbergh avant la retraite annoncée, "Effets Secondaires" fait partie de la veine "divertissement" du petit maître stakhanoviste, ce qui ne signifie pas qu'il soit indigne d'intérêt... Formellement, Soderbergh se livre ici à un exercice de style original et donc passionnant : débutant comme une chronique minutieuse de la dépression, se transformant en une dénonciation des pratiques des multinationales pharmaceutiques, et débouchant sur un thriller cérébral, "Effets Secondaires" n'est jamais là où l'attend, tout... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 20:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

30 mai 2013

Séance de rattrapage : "Moi, Député" de Jay Roach : réjouissante efficacité...

Cela fait un petit moment qu'on n'a pas vu - non seulement aux USA, mais en général - une comédie s'attaquant frontalement à un vrai sujet important, et ne serait-ce que pour cela, "Moi, Député" est un film qu'il ne faut pas négliger. La présence de l'immense Will Ferrell et du sympathique Zach Galifianakis garantissent en outre une heure et demi d'hilarité, et la vision du film ne déçoit certes pas sur ce point, nombre de scènes étant littéralement irrésistibles... Plus important quand même, l'attaque frontale menée contre la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
24 mai 2013

Revoyons les classiques du cinéma : "Pleasantville" de Gary Ross (1998)

L'intelligence du premier film de Gary Ross (oui, celui de "Hunger Games"), c'est de prendre à contrepied le récit nostalgico-romantique façon "Rose Pourpre du Caire" en substituant à un retour vers un passé américain idéalisé (on pense aussi au "11/22/63" de King) la visite d'un univers codifié et artificiel, au sein duquel diverses expériences plus ou moins destructrices vont avoir lieu. En ce sens, "Pleasantville" se rattache franchement au genre littéraire de la SF, au même titre qu'un "Truman Show" par exemple. La singularité du... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 18:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
20 mai 2013

Séance de rattrapage : "Hunger Games" de Gary Ross : une bonne surprise...

L'adaptation par Hollywood de blockbusters littéraires pour ados n'a pour l'instant guère donné de grandes choses, entre des "Harry Potter" honnêtes mais irréguliers, et des "Crépuscule" d'une nullité effrayante. Le moins qu'on puisse dire, c'est que je n'attendais rien de particulier de ce "Hunger Games" au thème un peu rebattu, entre "Battle Royale" (la violence sociale et le sacrifice des enfants) et la SF la plus classique (une société décadente et oppressive, façon "Empire Romain", qui survit grâce au travail d'esclaves et à... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
15 mai 2013

Séance de rattrapage : "21 Jump Street" de Phil Lord et Chris Miller

Il y a des films qui commencent bien, promettent beaucoup, et se terminent lamentablement, nous laissant cruellement frustrés, maudissant l'incompétence qui a conduit à une telle déroute. "21 Jump Street" restera longtemps l'un des pires exemples qui soit en la matière. S'ouvrant sur de judicieux clins d'oeil, nous faisant hurler de rire avec ces blagues grossières mais irrésistibles qu'Apatow a popularisées dans ses premiers films, "21 Jump Street" nous intrigue avec son regard à la fois ironique et pertinent sur les changements de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 21:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 mai 2013

Séance de rattrapage : "De Rouille et d'Os" de Jacques Audiard

J'ai un rapport difficile avec le cinéma de Jacques Audiard, que je trouve systématiquement trop préoccupé par des idées de mise en scène certes brillantes, mais rarement au service de la fiction et des personnages : styliste maniéré, poseur, extrêmement manipulateur (ce qui clairement fonctionne, vu l'enthousiasme avec lequel ses films sont toujours reçus), Audiard a en plus la mauvaise idée de traiter souvent des sujets sans intérêt et d'utiliser de acteurs qui symbolisent pour moi le cinéma français le plus superficiel (Duris,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 mai 2013

Séance de rattrapage : "Blancanieves" de Pablo Berger

Que Séville est belle dans sa lumière éblouissante filmée dans un Noir et Blanc sublime par le jeune Pablo Berger ! Que sa musique et ses toros sont sublimes dans ce conte cruel qui fait se rencontrer les thèmes pourtant usés de "Blanche Neige", l'expressionisme allemand et la culture andalouse ! On craignait l'effet de style, les citations lourdes, ou la mise en abysme, on redoutait une déclinaison d'une nouvelle mode lancée par "The Artist" : et voilà, rien de tout cela ici, seulement l'utilisation d'une forme "morte" (le format... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
01 mai 2013

Séance de rattrapage : "The Impossible" de Juan Antonio Bayona

Film qui fait - et c'est bien ! - débat, "The Impossible" est un assemblage de qualités remarquables et de défauts tout aussi criants, qui s'avèreront rédhibitoires pour certains - et c'est normal ! Côté positif, en reprenant efficacement les codes du spectacle spielbergien, l'Espanol Juan Antonio Bayona réussit une reconstitution crédible, voire hyper-réaliste par instants, de l'un des pires cataclysmes naturels de l'histoire récente, et nous fait vivre une bonne heure de véritable souffrance physique alors que nous suivons les... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
30 avril 2013

Voyage à travers la comédie moderne : "Sexe Entre Amis" de Will Gluck (2011)

La comédie romantique contemporaine est un genre tellement sinistré que le spectateur en manque est décidément prêt à avaler n'importe quoi pour avoir sa dose de petits plaisirs régressifs et coupables. Avec "Sexe entre Amis", il faut avaler les couleuvres d'un sujet raté, à la frontière de l'ineptie (nos deux héros sont amis et se conviennent parfaitement au lit... quel est le problème ?), et, plus grave encore, un manque de substance "humaine" qui empêche largement l'identification émotionnelle si essentielle : le pari des... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 avril 2013

Revoyons les classiques du cinéma : "La Mort dans la Peau" de Paul Greengrass (204)

Faire succéder Paul Greengrass, avec son filmage explosif de pseudo-reporter, qui collait bien à des oeuvres hyper-réalistes comme "Bloody Sunday", à Doug Liman le styliste était un pari risqué pour la franchise Bourne. Si cette "Mort dans la Peau" est à mon sens très inférieure au film précédent, le grand public a suivi, sans doute séduit par l'électricité qui se dégage en permanence de cette interminable course poursuite filmée avec une urgence et un sens de la tension d'une efficacité redoutable. Il est vrai que Greengrass ne nous... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,