Operation_Casse_noisette_2 afficheJ'avais réussi à éviter que ma fille de 6 ans m'entraîne voir le premier "Opération Casse-Noisette", à la sinistre réputation. Cette fois-ci, les critiques étant plus positives, je n'ai pas opposé autant de résistance, et mis à part un petit roupillon rituel d'une quinzaine de minutes au milieu du "film", j'ai plutôt passé un bon moment devant ce dessin animé de facture correcte, au graphisme acceptable et à la mise en scène dynamique. Qui fait oublier un scénario convenu (les animaux d'un parc luttent pour sauver leurs arbres contre le maire de la ville, un horrible spéculateur sans éthique ni morale, qui pourra évoquer, la mèche en moins, ce cher Donald Trump) et une caractérisation des personnages mille fois vue, et en mieux parfois, ailleurs. Rien de honteux donc, même si l'on s'irritera forcément un peu devant cette nième apologie de "l'union fait la force", qui s'arrête toutefois bien en deçà d'une quelconque apologie de la révolution ! Les quelques moments de plaisir ont été pour ma part dus à la B.O. qui cite - deux fois - "Born to Be Wild" de Steppenwolf et, au moment du gigantesque baston final, le jouissif "Tick Tick Boom" des Hives. Impossible pour moi donc de rester objectif...

PS : Mon mauvais esprit naturel me fait noter que la coproduction chinoise a imposé le kung fu, le tai chi et Jackie Chan au doublage, et que la coproduction canadienne a été remerciée par un commentaire louangeur sur le Canada (de la part du grand méchant, mais bon...)... Et nos amis Coréens ?