28 novembre 2018

Séance de rattrapage : "Wonder Wheel" de Woody Allen

Alors que le futur de notre très cher Woody, qui fut pour les gens de ma génération une sorte de pilier de notre amour pour le Cinéma (majuscule, s'il vous plaît), est pour le moins incertain, son dernier film en date (ou dernier tout court ?), "Wonder Wheel", a été à la fois "béni" par un inhabituel financement pléthorique dû au Studio Amazon en quête de crédibilité auteuriste, et "maudit" par un inhabituel déchaînement de critiques négatives. Du coup, cela valait la peine de laisser retomber la poussière pour réfléchir plus... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

18 juin 2016

Séance de rattrapage : "Triple 9" de John Hillcoat

"Triple 9" est un film qui nous en donne pour notre argent : un beau braquage en intro (qui nous fera citer notre "Michael Mann" habituel, une bonne référence ), une intrigue retorse avec quelques twists comme on les aime désormais, une galerie de gueules qui permet à chaque acteur de venir faire son petit numéro quand c'est à son tour, et surtout une vision très noire de l'Amérique qui conforte les stéréotypes les plus communs, sur les flics ripous, les latinos imbéciles et cruels, et les russes mafieux et implacables... De quoi se... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
21 août 2015

La culture des navets pour le public adolescent : "Divergente 2 - L'Insurrection" (2015) de Robert Schwentke

Le second volet (en attendant, noooon ! les 3 et 4) de "Divergente" pouvait-il être pire que le premier ? Eh bien oui, "ils" y sont arrivés : cette fois-ci, il ne reste plus un gramme de logique, de cohérence, de simple respect même pour le spectateur, dans un scénario aux rebondissements risibles, qui condamne "Divergente 2" au statut de nanar comique. Et quand commence la partie "virtuelle" de l'histoire, on espère pendant quelques minutes une copie, même modeste, des idées de "Matrix", avant de réaliser, piteusement, qu'il ne... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
20 août 2015

Séance (tardive) de rattrapage : "Divergente" (2014) de Neil Burger

J'ai regardé "Divergente" pour trois raisons : 1) j'étais coincé dans un siège d'avion sur un vol transatlantique 2) je suis un fan incurable de SF et de sociétés alternatives 3) j'ai une fille adolescente, public cible des "livres" de Veronica Roth. Deux longues heures et vingt minutes plus tard, j'étais perplexe : si je m'attendais au lessivage plus blanc que blanc auquel Hollywood se livre au dépends des sentiments ados les plus essentiels (révolte, libido, idéalisme), ainsi qu'à la réalisation "standard" d'un blockbuster (du... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 février 2013

Revoyons les classiques du cinéma : "Titanic" de James Cameron (1997) - Nul besoin du relief pour apprécier le film !

James Cameron, élu "maître" du cinéma en 3D depuis "Avatar", a donc eu l'idée de retraiter son chef d'oeuvre, "Titanic", en relief... ce qui nous a surtout donné une bonne raison de le revoir pour la... nième fois. Et naturellement, le relief - magnifiquement appliqué, il n'y aucun doute... - ne change absolument rien aux qualités - immenses - du film : dans les scènes intimistes - nombreuses, et elles sont la force du film -, le relief est à juste titre discret, tandis que dans les scènes "à grand spectacle" (l'exploration... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 janvier 2012

Redécouvrons les classiques du cinéma : "Eternal Sunshine of the Spotless Mind" de Michel Gondry (2004)

On aime l'esprit fantaisiste et bricoleur de Michel Gondry, cette énergie ludique à l'oeuvre dans tous ses films, même les moins réussis (ceux dans lesquels la tendance à la régression infantile devient trop pesante, à mon goût du moins !). Le bonheur absolu que procure son "Eternal Sunshine of the Spotless Mind" vient que le talent créatif de Gondry s'appuie sur une idée géniale (l'effacement sélectif de la mémoire...) et sur un scénario superbement construit, que cela soit l'habile flash back qui met dès le début, pourvu qu'on soit... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
26 décembre 2011

"Carnage" de Roman Polanski : un Polanski mineur, mais un vrai plaisir...

Si l'on oublie la relative déception d'une fin "bâclée", le film s'arrêtant à la limite du "bon goût", et nous frustrant donc du "carnage" attendu, le "Carnage" de Polanski est une leçon de mise en scène - comment filmer 4 acteurs dans une pièce sans que cela soit ennuyeux une minute ? - et de direction d'acteurs : hormis le léger bémol du jeu outré d'une Jodie Foster sans subtilité, condamnant son personnage à la haine et au mépris automatiques du spectateur, c'est un véritable délice de voir John C. Reilly, Kate Winslet et surtout... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 18:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,