10 septembre 2022

"Slow Horses - Saison 1" de Will Smith : le bureau des sans-légendes

River Cartwright, un jeune aspirant-agent du MI5, échoue de manière dramatique lors d’une mission destinée à valider son accession finale au saint des saints, le siège de l’organisation à Regent’s Park. Il est « mis au placard » et rejoint une équipe d’incompétents (comme lui…), les « Slow Horses » (les chevaux lents) dirigé par un patron au comportement méprisant et à l’hygiène corporelle douteuse. Mais, comme nous sommes dans le monde merveilleux de l’espionnage, tel que John Le Carré – d’ailleurs cité dans les dialogues... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21 mai 2021

"La Femme à la Fenêtre" de Joe Wright : l’agonie d’un certain cinéma hollywoodien ?

Et d’un coup, au sortir de cette "Femme à la Fenêtre", une pensée horrible nous saisit : et si, avec cette pause forcée due à la pandémie, on avait oublié comment faire un film, un vrai, un bon, pas un « divertissement netflixien » ? Car enfin, une production de la Fox (rachetée depuis par Disney, car rien n’arrête… le « progrès »…), avec un Joe Wright à la réalisation (pas un génie, on vous l’accorde, mais il a quand même réalisé un "Reviens-Moi" assez superbe en 2007) et un casting de choix : Amy Adams, Gary... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
14 décembre 2020

"Mank" de David Fincher : Citizen Fincher

Que David Fincher soit l'un des très, très rares grands metteurs en scène - je veux dire dont on peut parier qu'il passera à la postérité - ayant émergé au cours des deux dernières décennies de "l'entertainment system" hollywoodien ne fait désormais aucun doute (... et que l'on ne vienne pas me parler de Nolan, por favor !). Et ce "Mank", production Netflix de prestige - comme il n'y en a pas assez, on est bien d'accord -, taillée pour les Oscars, est une sorte de consécration officielle, paradoxale mais indéniable,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
10 novembre 2019

Retour à Hogwart : "Harry Potter et l'Ordre du Phénix" de David Yates (2007)

En 2007, à la sortie de cet "Harry Potter et l'ordre du Phénix", tiré du chapitre le plus indigeste de la série de J.K. Rowling, la première scène - franchement déroutante par rapport aux codes assez académiques des films antérieurs - laissait entrevoir ce que le regard neuf d'un jeune réalisateur issu de la télévision britannique comme David Yates pouvait apporter à la "franchise" cinématographique : hélas ! Il ne s'agissait que d'un leurre, et bien vite, la machine "hollywoodienne" imposait à nouveau son esthétique,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
06 septembre 2019

Retour à Hogwart : "Harry Potter et la Coupe de Feu" de Mike Newell (2005)

On a d'abord du mal à comprendre ce qu'un Mike Newell, à la différence d'un Cuaron, pouvait apporter à la franchise cinématographique "Harry Potter", si ce n'est un couche supplémentaire d'anglicité à des blockbusters globaux qui essaient toujours de paraître plus "british" qu'ils ne le sont vraiment. Et de fait, cette "Coupe de Feu", adaptation du quatrième - et par ailleurs excellent - livre de la série Harry Potter, ne brille pas par sa mise en scène, purement utilitaire, et au service du scénario. Ceci dit, alors que l'adaptation... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
15 janvier 2019

Retour à Hogwarts : "Harry Potter et la Prisonnier d'Azkaban" d'Alfonso Cuarón (2004)

Après deux volets passablement déprimants, aussi bien pour les cinéphiles - qui ne purent qu'être consternés par l'utilitarisme décoratif de l'inepte Chris Columbus - que pour les fans de l'oeuvre littéraire de J.K. Rowling - à la fois respectée au pied de la lettre et totalement trahie -, quelqu'un dans l'équipe de production s'est enfin dit qu'il était temps de passer à autre chose. Et de confier l'adaptation du meilleur livre de la saga Harry Potter à un vrai réalisateur, qui plus est talentueux, Alfonso Cuarón. "Le Prisonnier... [Lire la suite]

09 juillet 2018

"Tau" de Federico D'Alessandro : Imbécilité Artificielle

L'Intelligence Artificielle arrive, elle est déjà là dans l'industrie, elle va changer fondamentalement notre existence, nous supplanter sur la Planète, elle ne signifie ni plus ni moins que la fin de l'humanité d'après certains des plus brillants penseurs contemporains. Le sujet de "l'AI" agite logiquement le petit monde de la littérature de SF depuis toujours, et a peu à peu donné lieu à quelques films notables sur (ou autour) du sujet, de, bien entendu, "2001" au plus récent, et fort réussi, "Ex-Machina". Il était donc logique... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
21 janvier 2018

"Les Heures Sombres" de Joe Wright : le discours d'un Premier Ministre

"Les Heures Sombres" est un film qui a tout pour que je le déteste : c'est un biopic, célébrant sans vergogne les vertus exceptionnelles du peuple anglais, interprété par un (grand) acteur grimé pour ressembler le plus possible à son personnage, qui en fait des tonnes dans un rôle forcément oscarisable. Pire, le tâcheron Joe Wright se surpasse avec une mise en scène enflée et gonflante, sensée rajouter un maximum de lyrisme et de spectaculaire dans ce qui n'est a priori qu'une histoire de mots et de capacité à convaincre les autres.... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
06 janvier 2015

Séance de rattrapage : "La Planète des Singes : l'Affrontement" de Matt Reeves

On avait gardé un excellent souvenir du premier volet du "reboot" de la "Planète des Singes" ("Origine"), et l'évolution continue des effets spéciaux laissait espérer un second volet aussi passionnant. Or, si l'on excepte la toujours excellente incarnation de César, le leader des singes évolués, par Andy Serkis, "l'Affrontement" n'est qu'un pénible film de série B à gros budget (eh oui, l'un des paradoxes de l'Hollywood actuel), sans une seule idée originale puisque tout spectateur un peu aguerri anticipera chaque "rebondissement" du... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
11 juillet 2014

Séance de rattrapage : "Robocop" de José Padilha

En pleine dégénérescence, Hollywood recycle les blockbusters des décennies précédentes en produisant de manière "industrielle" des remakes qui, pour l'instant, s'avèrent assez pitoyables ("Total Recall", "Carrie", "Evil Dead", ...). La (très) fausse bonne idée ici, c'est de penser que le réalisateur des brillants "Troupe d'élite", José Padilha, peut apporter au projet son réalisme cru issu des rues brésiliennes, et faire bon ménage avec le principe d'un conte cynique et largement pervers, typique du travail de Verhoeven. Évidemment,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,