StartUp S3 Poster

Soyons lucide, cette troisième saison de "StartUp" fonctionne sur la répétition du schéma constitutif des deux premières : une accumulation de problèmes a priori insolubles sur notre triplette de soi-disant génies, qui multiplient les mauvaises décisions et foncent donc tête baissée vers un final catastrophique - qui nous change agréablement des happy ends hollywoodiens habituels. Un programme finalement assez plaisant, même si le co-producteur et acteur Adam Brody charge particulièrement - et non sans un réjouissant masochisme - son propre personnage de faux golden boy et vrai attardé mental ! On regrettera sans doute que le fascinant Edi Gathegi ait cette fois un rôle moins passionnant que dans les premières saisons, alors que son parcours des ghettos haïtiens de Miami aux bureaux climatisés des entreprises high tech reste le sujet le plus potentiellement riche de la série.

Restent de nombreux aspects stimulants dans cette troisième saison, du personnage délicieusement taré interprété par la non moins délicieuse Mira Sorvino à un embryon de réflexion sur la responsabilité morale des "providers" d'Internet quant à l'utilisation criminelle des outils qu'ils mettent à la disposition de l'humanité - réflexion malheureusement tronquée par une conclusion ramenant la série dans les limites du thriller conventionnel-, en passant par une paire d'excellents épisodes décrivant la situation de répression d'Internet à Cuba.

"StartUp" demeure donc une série singulière et surtout prête à se coltiner avec des "issues" assez fondamentales pour notre très proche avenir, ce qui nous pousse à lui pardonner son acharnement improbable à montrer des personnages prenant systématiquement les pires décisions possibles.