2021 07 23 Cosse Empreinte (19)

19h50 : La soirée commence très bien avec COSSE, groupe parisien catalogué « Postrocknoise » (le genre d’étiquette improbable qu’on invente pour servir un groupe, non ?), et qui bénéficie de la présence en son sein de Lola Frichet, la charismatique et efficace bassiste de Pogo Car Crash Control. Bon, c’est le moment du petit cocorico, mais Lola a été élue l’année dernière par un magazine américain « meilleure bassiste-riffeuse », ce qui est quand même ultra cool : sa superbe prestation scénique ce soir montre que cette médaille n’est pas volée ! Mais revenons à Cosse : oui, c’est bien du postrock, de la musique abstraite, plutôt déstructurée et dissonante, et c’est bien noise aussi, quand le groupe se met de temps à temps à jouer avec une cohésion totale et une brutalité radicale. Si au départ la voix de Nils paraît un peu fragile, cette fausse impression est vite corrigée par l’intensité émotionnelle de son chant, saisissante sur certains morceaux. La musique de Cosse est ambitieuse, forcément un peu difficile dans son refus des mélodies et des structures pop classiques, et le plaisir vient de la découverte de ce labyrinthe en expansion constante, mais aussi de ces pics de violence. Quarante minutes qui prouvent qu’on a encore à faire à des jeunes gens d’avenir !