Le Bonhomme de Neige

"Le Bonhomme de Neige" est un excellent thriller basé sur une intrigue passionnante, avec des personnages hauts en couleurs et attachants (les bons comme les méchants), propulsé par un certain nombre de twists vigoureux, et bénéficiant d'une construction - avec flashbacks malins et impressionnants - et d'une narration particulièrement habiles. Bref, du nanan pour l'amateur standard de polars, et j'oserais dire, un peu le minimum syndical de la part d'un auteur aussi doué que Jo Nesbø. Les plus exigeants d'entre nous regretteront l'absence des tourments existentiels habituels à l'inspecteur Harry Hole, ici relativement équilibré malgré l'attaque de champignons particulièrement agressifs... mais surtout la relative transparence du contexte géographique / social / politique que Nesbø néglige et qui font que "le Bonhomme de Neige" revêt une certaine universalité passe-partout un peu fade (pas surprenant que Hollywood ait cru pouvoir l'adapter en film, avec le résultat désastreux que l'on sait, d'ailleurs ! )...

... non, j'ai plutôt envie de mentionner quelque chose qui m'a frappé en refermant ce livre, quelque chose qui est finalement rare dans les "séries", qu'elles soient littéraires, télévisuelles ou cinématographiques, c'est la capacité étonnante qu'a Nesbø de préparer et faire vivre ses intrigues à travers plusieurs ouvrages : on l'a déjà vu lorsque le conflit entre Hole et les policiers corrompus s'est étalé sur trois tomes en parallèle avec les intrigues principales, mais c'est encore bien plus fort ici puisqu'on pourrait penser que le thème du "Bonhomme de Neige" a été minutieusement préparé par Nesbø depuis quatre ou cinq volumes, ce qui rend son impact sur le lecteur fidèle des aventures de "Dirty Harry" encore plus profond. La question est donc de savoir si Nesbø a ainsi en permanence plusieurs coups d'avance sur ses lecteurs ou si, au contraire, il est capable de construire des énigmes parfaitement serrées et cohérentes à partir des fils assez lâches qu'il a laissé traîner dans ses livres précédents. Dans les deux cas, c'est impressionnant...

Et du coup, le dernier paragraphe du "Bonhomme de Neige" nous fait saliver à l'avance quant à ce que Nesbo pourra faire de son fascinant personnage de "désinfecteur" !

A suivre, donc, forcément...