I_am_a_hero_4Le quatrième tome de "I am a Hero" est remarquable grâce à sa première partie, parfaite de stress, d'horreur, mais aussi de par la construction de la relation entre nos deux - futurs ? - "héros" : en une poignée de pages impressionnantes d'intelligence visuelle, remarquables en termes de narration, Kengo Hanazawa semble faire faire des progrès sidérants à la BD dans la recherche de la mise en scène - au sens cinématographique - parfaite ! Bien sûr, on est en droit de penser qu'il est d'autres voies pour la BD que la copie des procédés du 7ème Art, mais l'exécution force ici l'admiration... Après ça, la tension retombe notablement, et on prend même le temps de se demander comment Hanazawa pourra bien faire évoluer son manga pour éviter la redite par rapport à des thèmes désormais bien usés à force d'avoir été traités par d'autres, au cinéma, en BD ou en série TV... La piste "psychologique" - les zombies de Hanazawa semblant mûs par des sentiments rémanents de leur "vie" antérieure, conservant des réflexes inculqués avant leur mort / contamination - est intéressante, mais encore peu exploiutée, et sans doute un peu courte. A voir...