22 novembre 2018

"Sense8 - Saison 2" des Wachowski et de J. Michael Straczynski : le futur de l'humanité est arc-en-ciel

Se terminant sur un gros plan pour le moins provocateur d'un godemichet couleur arc-en-ciel encore humide du suc du vagin qu'il a pénétré lors d'une relation torride entre une femme et un transsexuel, avant que ne s'affiche un message clair des Wachowski "à (leurs) fans", la seconde saison de "Sense8" est pourtant bien avare en grands moments inspirants et politiques… C'est que, sans doute soumis à la pression du besoin d'audience, les scénaristes de cet "étrange objet" ont décidé de consacrer la majeure partie des 12 épisodes au... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

20 novembre 2018

"The Haunting of Hill House" de Mike Flanagan : Six Feet Under

Que Netflix ait pu produire "The Hauting of Hill House", soit l'une des plus belles choses que la Série TV moderne nous ait offert au cours de la décennie, est sans nul doute un sujet d'émerveillement. Même si, bien entendu, c'est l'ambition et le talent de Mike Flanagan, show runner et réalisateur des 10 épisodes de la série, qu'il faut vraiment célébrer. Bien sûr, "The Haunting of Hill House" aura ses détracteurs : trop lent, trop sentimental, pas assez effrayant. Et cette frustration, compréhensible, vient de l'ambiguïté féconde... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 novembre 2018

"Better Call Saul - Saison 4" de Vince Gilligan et Peter Gould : "It's all good, man !"

La disparition de Chuck et la conclusion - par la force des choses, même si l'onde de choc du suicide de Chuck va encore causer bien des dégâts dans la vie de Jimmy - de l'intrigue basée sur la relation d'amour et de haine entre les deux frères nous laissent un peu orphelins de la très belle série qu'a été "Better Call Saul" au cours de ses 3 premières saisons. Mais on peut toujours compter sur l'intelligence de Gilligan, et si cette quatrième édition "se contente" de faire converger les différents fils de la fiction (il y en a... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
02 novembre 2018

"Ozark - Saison 1" de Mark Williams et Bill Dubuque : Missouri Breaks

Sur un pitch initial pas follement original - encore une histoire "d'honnête homme" (enfin, pas si sûr…) entraîné dans des opérations criminelles dangereuses, doublée d'une confrontation "culturelle" entre citadins "sophistiqués" et bouseux de l'Amérique profonde, qui bien sûr, se révéleront beaucoup plus malins que prévu… -, Netflix nous concocte avec "Ozark" une série plus attachante que prévu, en particulier grâce à la surprenante atonalité de la narration, qui refuse le spectaculaire et le suspense facile, et nous livre un... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
19 octobre 2018

"Calibre" de Matt Palmer : la chasse

Il devient de plus en plus difficile de faire du cinéma sans que des petits malins comme nous ne déballent de leur sac de cinéphilie les inévitables références qui vont réduire votre travail à une pâle copie, voire même à un plagiat malhonnête et peu inspiré. "Calibre", le premier long métrage écrit et réalisé par Matt Palmer, a donc été étiqueté comme film de série B - ce qu'il n'est absolument pas, n'étant ni un film de genre, ni un film fauché "d'exploitation" - reprenant les sujets de chefs d'œuvre comme "les Chiens de Paille" et... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 octobre 2018

"Hold the Dark" de Jeremy Saulnier : black and white hell

Ayant largement apprécié le travail de Jeremy Saulnier sur ses deux premiers films ("Blue Ruin" surtout et "Green Room"), on attendait forcément avec une certaine impatience son nouveau travail sous la houlette de Netflix. Une impatience mêlée de crainte si l'on se réfère à la piètre qualité à date des productions du géant de la "nouvelle TV"... La bonne nouvelle de "Hold the Dark" - soit un beau titre, que l'on aurait néanmoins aimé plus "coloré", pour poursuivre la série ! -, c'est que et les préoccupations et le style de Saulnier... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

15 septembre 2018

"Extinction" de Ben Young : take shelter

A force d'avaler ces drôles d'objets que sont les "net-flicks", surtout ceux de SF, genre-roi chez le géant du streaming, on finit sans doute par développer une sorte d'immunité à leurs défauts, tant ceux-ci sont systématiquement les mêmes. Comme à peu près tous les autres films produits par Netflix avant lui, "Extinction" est un film objectivement raté, une sorte de série B involontaire qui finit par noyer ses quelques qualités sous un flot de maladresses en tous genres, et dont on ressort vaguement déçu et passablement irrité. ... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 juillet 2018

"How It Ends" de David M. Rosenthal : The Road

"How It Ends" commence plutôt bien, presque comme un film "normal", pas comme l'un de ses innombrables - pitoyables - "Netflix original movies" qui ne semblent pas venir de notre planète : un joli malaise dans la relation entre le jeune "héros" et ses beaux-parents (Forest Whitaker est impeccable comme souvent, et constitue la principale raison d'investir deux heures de son temps dans ce road movie post-apocalyptique), et puis la rupture. Tout s'arrête, plus de courant, plus de téléphone, plus d'Internet, plus de gouvernement, et on... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
09 juillet 2018

"Tau" de Federico D'Alessandro : Imbécilité Artificielle

L'Intelligence Artificielle arrive, elle est déjà là dans l'industrie, elle va changer fondamentalement notre existence, nous supplanter sur la Planète, elle ne signifie ni plus ni moins que la fin de l'humanité d'après certains des plus brillants penseurs contemporains. Le sujet de "l'AI" agite logiquement le petit monde de la littérature de SF depuis toujours, et a peu à peu donné lieu à quelques films notables sur (ou autour) du sujet, de, bien entendu, "2001" au plus récent, et fort réussi, "Ex-Machina". Il était donc logique... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
02 juillet 2018

"In Darkness" d'Anthony Byrne : perdus dans le noir

Natalie Dormer et Anthony Byrne ont bien de la chance, la maison Netflix leur a donné les clés du camion : ok pour leur scénario de débutants écrit à 4 mains, ok pour le rôle principal pour elle, qui a quand même dans son CV des trucs aussi puissants que "Hunger Games" et "Game of Thrones", ok pour sa première réalisation à lui. Le (télé)spectateur, lui, a bien moins de chance, il va devoir se farcir "In Darkness", un autre "Netflix flick" ni fait ni à faire... Un autre projet a priori alléchant et qui part bien, avec 45 minutes... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,