11 janvier 2017

De Palma, mon beau souci : "Snake Eyes" (1998)

"Snake Eyes" fait partie de ces films de Brian DePalma qui départagent clairement les fans du maître des "autres"... Des "autres" qui trouveront la dernière partie du film poussive, l'interprétation de Nicolas Cage inutilement surchargée (rien d'inhabituel à ça, mais bon...), et tout un tas de défauts objectivement présents. Les fans - dont je suis - admireront l'un des films les plus théoriques de DePalma, les plus conceptuellement aboutis : ici, le film entier est contenu dans les dix premières minutes, dans ce (faux) plan séquence... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04 janvier 2016

De Palma, mon beau souci : "Body Double" (1984)

Il est clairement difficile de regarder "Body Double" au premier degré, tant De Palma en fait des tonnes dans sa "célébration" cynique de la laideur eighties et de la décadence du cinéma - ici réduit à ses expressions les moins nobles, le film d'horreur de série Z et le porno. Quasiment aucune scène n'est épargnée par l'outrance : personnages déviants interprétés sans aucune finesse, vision glauque du sexe et de la femme comme objet de voyeurisme masturbatoire, déréalisation complète de la moindre péripétie (le sommet du "n'importe... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 mars 2015

DePalma mon beau souci : "Passion" (2013)

Ce qui est fantastique avec Brian De Palma, c'est que même aujourd'hui, il déchaine les passions (justement), ou tout au moins provoque le débat. Et ce d'autant plus que "Passion" fait clairement partie des grands films malades de son auteur, dans la ligne de "l'Esprit de Caïn" ou, plus récemment, de "Femme Fatale" - un film que j'aime particulièrement, avouons-le. C'est à dire un film revenant aux origines, un thriller post-hitchcockien travaillant sur les codes du genre, abusant d'auto-références sciemment dirigées vers les... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 octobre 2014

De Palma, mon beau souci : "Femme fatale" (2002)

Le film le plus démentiel de De Palma (avec "l'Esprit de Cain", quand même) gagne clairement à être revu, et plusieurs fois : lorsqu'on connaît la diabolique construction de la narration, on prend un plaisir plus grand encore à identifier dans chaque scène les éléments que de Palma avait laissé pour nous orienter, et également bien sûr à se délecter de son travail constamment inspiré sur l'image et la mise en scène, livrant un commentaire continu sur l'histoire elle-même. Oui, "Femme Fatale" est bien une expérience à part, même pour... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 12:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
21 octobre 2014

De Palma, mon beau souci : "Phantom of the Paradise" de Brian De Palma (1975)

Avouons-le, "Phantom of the Paradise" est "LE" Film de mon adolescence : cette relecture défiant sans vergogne les limites du kitsch en les appliquant aux mythes (usés) de Faust et du Fantôme de l'Opéra, sans oublier bien entendu Dorian Gray, a été un jalon de ma cinéphilie naissante. Comment ne pas continuer à l'aimer malgré ses "défauts" ? Une pop music grandiloquente mais curieusement touchante - entre pastiche humoristique et émotion sincère, voici un grand écart étonnant ! - coule à flôt pendant l'intégralité du film, et la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
25 septembre 2013

De Palma, mon beau souci : "Blow Out" (1982)

Certainement l'un des films de De Palma les plus conceptuels et les plus intelligents, "Blow Out" se présentait en 1982 comme une nouvelle exploration du thème du génial "Blow Up" d'Antonioni, dans laquelle la paranoïa politique et policière typique des années 70-80 (on pense aussi au formidable "The Conversation" de Coppola) a clairement remplacé la mise en abyme du cinéma moderne des 60's. Mais il ne s'agissait plus ici d'agrandir une image pour mieux en découvrir le sens (ou peut-être son absence...), mais de monter un film en... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
07 août 2013

De Palma, mon beau souci : "Scarface" de Brian De Palma (1983)

Le "Scarface" de De Palma, largement rejeté par la critique à sa sortie pour ses délires outranciers, est donc devenu avec le temps un film mythique, pour le moins paradoxal : alors que le scénario d'Oliver Stone est impitoyable dans sa description des mécanismes d'auto-destruction qui amèneront la déchéance de Tony Montana (on remarquera que c'est ce qui reste d'humain en lui qui le tuera...), le gangsta rap aura préféré se souvenir de l'ascension fulgurante ("The World Is Yours"), symbolisée par ce luxe clinquant et cet arrivisme... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
27 mars 2013

De Palma, mon beau souci : "Obsession" de Brian De Palma (1977)

"Obsession" a longtemps été l'un de mes films préférés de Brian De Palma - même s'il ne saurait rivaliser en délire kitsch avec le sublime "Phantom of the Paradise", ni en rigueur "hitchcockienne" avec "Body Double", ni en perfection classique avec "l'Impasse" : simplement, ici comme nulle part, De Palma nous proposait un cours pratique sur l'application des thèmes et de la forme inventés par Alfred Hitchcock au cinéma "moderne" (n'oublions jamais que les années 70 ont marqué l'apogée et la mort du cinéma moderne, avant... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
09 février 2013

De Palma, mon beau souci : "L'Impasse" de Brian de Palma (1993)

"L'impasse" est certainement l'un des films les moins baroques, les moins "post-modernes" de la riche et longue carrière de Brian De Palma, basé qu'il est sur un scénario solide - bien que très classique, voire assez prévisible - de David Koepp et sur l'interprétation exemplaire de Pacino et Penn, tous deux ici au sommet de leur art (soulignons que c'est chose assez rare chez De Palma, cinéaste qui se soucie en général peu de la direction d'acteurs...). Et c'est sans doute pour cela que le film vieillit bien (avec son histoire et son... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,