07 septembre 2020

"Les Crimes qui nous Lient" de Sebastián Schindel : trois mères argentines

L’une des vertus – pas toujours célébrées – de l’expansion de Netflix est son rôle de producteur et de distributeur de « films du milieu » - entendons par là, comme les Cahiers du Cinéma le définissaient à l’époque, un cinéma qui ne soit ni purement d’auteur, ni de blockbusters à gros budgets – dans nombre de pays… Et donc de nous offrir l’accès à des cinématographies finalement peu distribuées, même dans les réseaux Arts & Essais français. Et finalement, de respirer un air différent de celui, bien « confiné » finalement, du... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 juin 2020

"Intuition" d'Alejandro Montiel : le pressentiment...

Nous sommes désormais tellement "dopés" aux rebondissements ininterrompus, aux scènes gore et aux "twists finaux" qu'il nous est difficile de nous réadapter à un "film policier" - comme on disait avant que le terme de thriller ne s'impose, confirmant que l'objectif principal de ce cinéma-là est devenu la génération de frissons et d'excitation à bon compte - qui ne nous compte que sur le déroulement d'une enquête (deux en fait, ici, en parallèle...) et sa résolution, pour nous captiver. Rien que du pur classicisme donc, voilà ce que... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 avril 2020

"Suck This Tangerine" par Las Kellies : ket's dance !

Être punk, c’est avant tout une attitude, un mélange d’amateurisme volontaire, de volonté de communiquer simplement des idées fortes, et surtout sans doute un désir d’émulation, autour du concept, aussi idéaliste que légèrement mensonger : « tout le monde peut faire de la musique, ne laissez pas la technique vous empêcher de vous exprimer… ». La musique punk ne se réduit donc pas à des guitares furibardes sur une rythmique emballée dans des chansons de moins de deux minutes. Et c’est bien l’illustration – réjouissante... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 juillet 2019

"El Hijo" de Sebastián Schindel : Lorenzo's Baby

Adaptation d’une nouvelle de Guillermo Martínez, El Hijo (The Son en version internationale) a surtout des airs de reprise - en inversant les rôles - du célèbre Rosemary’s Baby : l’enjeu est ici encore la création d’un bébé « parfait » du point de vue de l’un des deux parents, perfection ne correspondant clairement pas aux opinions de l’autre, ni d’ailleurs, à celles du spectateur… D’où la montée en puissance de scènes paranoïaques de plus en plus étouffantes, débouchant sur une conclusion (d’ailleurs assez similaire... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
18 juillet 2019

"Rojo" de Benjamin Naishtat : Trois couleurs, Rouge

"Rojo" commence admirablement par deux scènes d’introduction trompeuses, qui pourtant livrent la clé de ce dont le film de Benjamín Naishtat va parler : il y a d’abord la scène – que l’on ne saurait saisir lorsqu’on la découvre - du pillage très civilisé, très discret, d’une maison dont on comprendra plus tard qu’elle a été abandonnée (ses habitants ayant été peut-être engloutis dans cette vague de disparitions violentes qui gangrène le pays), un pillage qui se sera en outre, logiquement, attribué aux basses couches sociales. Cette... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 novembre 2016

"Palermo Hollywood" par Benjamin Biolay : Paris - Buenos Aires

C'est en partant qu'on se trouve : nombreux sont les artistes qui ont vérifié la pertinence de cet adage, en littérature (Hemingway à Paris en reste le modèle incontournable) comme en musique... Souvenons-nous combien Gainsbourg avait retrouvé la flamme, et le succès en passant par Kingston ! Biolay est donc parti enregistrer à Buenos Aires, et les sons de la capitale porteñole abreuvent "Palermo Hollywood" et transforment la "petite musique" du chanteur chic en quelque chose de plus troublant, de plus ouvert aussi : bien sûr, aucun... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 février 2015

"Les Nouveaux Sauvages" de Damián Szifron : assez de moments intenses pour faire notre bonheur

Le titre français de "Relatos Salvajes", "les Nouveaux Sauvages", a introduit une fausse référence dans l'esprit des cinéphiles français, celle des "Monstres" et "Nouveaux Monstres" de l'âge d'or de la comédie italienne. Contre-sens assez grave à mon sens, même si "l'italianité" de la culture argentine peut prêter à confusion, puisque, alors que Risi faisait dans la critique sociale, voire politique, ce n'est nullement le propos de Damián Szifron, qui nous offre plus modestement une série de sketches à la fois dérangeants et... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 02:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
31 octobre 2012

"Ávila", l'un des meilleurs restaurants argentins que je connaisse...

On est à São Paulo, pas si loin de l'Argentine, alors on n'est guère surpris que la viande importée du pays voisin soit aussi parfaite (cela aide à relativiser la qualité des restaurants équivalents en Europe), mais cela seul ne justifierait pas l'impression forte que me laisse le restaurant Ávila chaque fois que j'y vais. Il y a le service, brésilien, donc impeccable mélange de professionnalisme et de chaleur humaine, d'attention et de légèreté. Il y a le cadre, très paulistano, assemblage d'ambiances diverses et sophistiquées, entre... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
20 mars 2012

Séance de rattrapage : "Carancho" de Pablo Trapero

Pablo Trapero vient de la nouvelle vague argentine et a clairement gardé un talent fou pour filmer l'effondrement moral de son pays, mais aussi la nuit de Buenos Aires, ses trafics et ses dangers, avec une vraie élégance et une belle justesse. C'est là le meilleur de "Carancho", quand les acteurs - dont le fantastique, merveilleux Ricardo Darin, éternellement impeccable - se laissent capturer tels quels par une caméra sensible, discrète, qui sait effleurer les choses pour leur conférer une substance, une vérité qui nous touche,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :