10 mai 2018

"The Deconstruction" de eels : une question de santé mentale...

Après toutes ces années, il se peut bien que la seule manière viable de continuer à aimer eels, c'est de n'écouter qu'un album sur deux ou trois de l'ami Mark Everett. Pour pouvoir créer un semi-effet de surprise en re-découvrant les sortilèges de cette musique terriblement envoûtante, mais usée à force de répétitions. "The Deconstruction" et "Bone Dry", les deux premiers morceaux de "The Deconstruction", l'album, sont ainsi un vrai choc esthétique, comme celui qu'on avait pu ressentir en 1996 quand on avait posé "Beautiful Freak" sur... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

22 septembre 2014

"The Cautionay Tales of Mark Oliver Everett" de eels : le bilan...

Voilà, la cinquantaine est là, et, avec elle, le besoin de faire le bilan se fait pressant. Bien entendu, Mark Oliver Everett étant un grand angoissé, un fondu de la dépression terminale, ce bilan ne va pas être bien folichon : tout a foutu le camp, mon brave, et E. se sent diablement coupable de tout cela. Des filles qu'il a trahies ou perdues, de sa famille qu'il n'a pas bien aimée, de sa vie qu'il n'a pas bien vécue. Des banalités, oui, certes, mais débitées avec cette sincérité un peu simpliste et pourtant déchirante qui a... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,