07 mars 2018

Lars Von Trier, l'homme qu'on aime haïr : "Antichrist" (2009)

J'ai très longtemps reculé devant l'idée de regarder "Antichrist", malgré le grand intérêt que je porte au travail déviant de Lars Von Trier, n'ayant pas particulièrement envie de souffrir devant les fameuses scènes déplaisantes amplement commentées à la sortie du film. Ayant finalement rassemblé assez de courage, j'ai donc affronté - les yeux parfois fermés - le délire sadique et gore du Danois fou et tenté de sauver de cet assemblage de moments sublimes et de bêtise crasse ce qui pouvait l'être. Car "Antichrist" confirme une fois de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

14 septembre 2017

"Seven Sisters" de Tommy Wirkola : Sept fois Noomi Rapace...

Les scénaristes de "Seven Sisters" ont tellement misés sur le goût actuel des spectateurs pour les film "à fort concept" et pour les twists surprenants qu'ils ont oublié qu'un bon récit de SF se construit d'abord sur la crédibilité des hypothèses de départ ayant amené à la société décrite, et sur la cohérence même de cette description. Ce qui amène le spectateur un tant soit peu exigeant à passer une bonne partie du film à essayer de résoudre maintes questions de simple logique que le film pose, et donc à gérer sa propre incrédulité... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
23 décembre 2016

Revisitons le cinéma déviant de David Lynch - "Sailor et Lula" (1990) : Fire walks with me...

 A sa sortie, accompagnée d'une Palme d'Or que beaucoup avaient jugée déplacée, "Sailor et Lula" ("Wild At Heart", plutôt… et "Weird on Top"…) avait été jugé comme un film "déviant", témoignant de la part de Lynch d'un goût un peu trop prononcé pour la provocation gratuite, un film occasionnellement sauvé par des éclairs foudroyants de beauté et d'inventivité de sa mise en scène. On doit reconnaître aujourd'hui qu'il ne s'agit que d'une œuvre mineure au sein de la filmographie de Lynch, mais que c'est une erreur de le considérer... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
23 juillet 2015

Revoyons les classiques du cinéma : "The Life Aquatic with Steve Zissou" de Wes Anderson (2004)

Toujours à date le film le plus bouleversant de l'un des réalisateurs les plus singuliers produits par les Etats-Unis depuis belle lurette, "la Vie Aquatique" est à la fois une miniature colorée et parfaite, réalisée avec un savoir-faire "artisanal" qui recycle le merveilleux Fellinien (mais on peut aussi penser à Méliès lors de la scène magique du requin-jaguar, ce qui expliquerait d'ailleurs l'admiration que Scorsese professe vis à vis de Wes Anderson), autant que la grâce triste d'un Jacques Tati, et un éblouissant traité de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
18 avril 2014

"Les Brasiers de la Colère' de Scott Cooper : colère et mépris...

Une belle troupe d'acteurs hors du commun qui compose le portrait de famille idéal d'une Amérique prolétaire laminée, une louable application à retrouver la grâce d'un "Voyage au bout de l'enfer", au hasard, soit à peindre une réalité oubliée par le cinéma US, même indépendant, un indéniable talent à mettre en scène la noirceur et la dépression en utilisant efficacement tous les outils actuels du 7ème Art, et au final... Pas grand chose, c'est le moins qu'on puisse dire... si ce n'est l'affection que l'on ressent pour les... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 18:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,