26 avril 2012

The Strange Boys à la Sala El Sol (Madrid) le lundi 23 avril

Quand les Strange Boys montent sur la scène en arc de cercle de la Sala El Sol, je constate qu'ils n'ont rien de bien étrange, ces garçons : au contraire, on peut difficilement imaginer un groupe au look plus ordinaire que celui de ces quatre jeunes américains, à part peut-être leur jeune âge, justement (tout au moins en apparence, le lead guitariste, en face de moi, a l'air de ne guère avoir dépassé les 20 ans !). Ryan Sambol, le chanteur - guitariste - pianiste est à l'autre bout de la scène, pleine gauche, derrière ses claviers, et... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

24 avril 2012

Redécouvrons les classiques du cinéma : "Inside Man" de Spike Lee (2006)

"Inside Man", six ans plus tard, reste l'une des plus brillantes réussites dans le genre (le sous-genre ?) "film de braquage de banque", conjuguant imparablement réalisme (Spike Lee filme des gens au travail, qu'ils soient policiers ou braqueurs, et cette attention à tous les détails du labeur de chacun paye, tant il est loin de la pyrotechnique lobotomisée habituelle aux thrillers hollywoodiens) et manipulation ludique du spectateur (... encore que, fidèle aux règles du cinéma classique, "Inside man" ne ment jamais à son spectateur,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 avril 2012

"Mr. M" de Lambchop : superbement touchant...

Kurt Wagner est régulièrement consacré par la critique américaine comme l'un des auteurs les plus importants de sa génération. C'est à la fois juste quand on considère l'impact émotionnel de la musique de Lambchop derrière son aspect assez lisse de alt-country / soul lounge music, et exagéré si l'on se souvient que Wagner répète inlassablement la même "formule" depuis plus de 20 ans, au fil de disques qui se ressemblent de plus en plus. Néanmoins, au sein d'une discographie aussi homogène que légèrement fastidieuse, "Mr M" fait office... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
21 avril 2012

"En Analyse" : la saison 2 fait long feu...

J'avais aimé les parti pris peu conventionnels de la première saison de "En Analyse", je dois avouer que je me suis ennuyé à mourir devant l'interminable répétition des mêmes dans cette seconde saison par trop paresseuse : sujets de thérapie à peu près similaires, en forcément moins intéressant, à l'exception  peut-être du cas de Walter, le CEO en pleine crise ; mise en scène, narration et interprétation respectant minutieusement les règles établies par les créateurs - et sans doute par le modèle original, israélien...... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
20 avril 2012

Redécouvrons les classiques du cinéma : "The Prestige" de Christopher Nolan (2006)

Film trop méconnu, "The Prestige" avait pourtant tout pour rencontrer un honnête succès public : sujet fascinant - l'illusion a toujours attiré le grand public, non ? -  acteurs sexy, scénario de polar retors. C'est pourtant un objet bizarre, sans doute trop ambitieux (la narration temporellement éclatée, qui n'a rien d'évident et demande une concentration inhabiutelle de la part du spectateur) et "artistique" (il y a de vrais choix esthétiques derrière la patine habituelle du film en costumes), et le basculement à mi-course vers... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 12:54 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
13 avril 2012

Redécouvrons les classiques du cinéma : "L'effet papillon" de Eric Bress et J. Mackye Gruber (2004)

"L'effet Papillon", derrière son habile scénario science-fictionnesque (assez joliment traditionnel, puisqu'il questionne comme nombre d'oeuvres de SF classique la linéarité du temps et la multiplication des réalités possibles), reste l'une des peintures les plus éprouvantes que l'on ait jamais vues produites pour le grand public dévoreur de pop-corn (Kutcher oblige...) de l'Amérique blanche : des banlieues "white trash" aux universités élitistes, rien d'aimable dans cette société brutale construite sur l'exploitation de l'autre,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

11 avril 2012

"Hugo Cabret" : le meilleur Scorsese depuis...

Et si, mine de rien, derrière son apparence de conte de Noel pour enfants, de livre de belles images un peu trop brillantes, "Hugo Cabret" était - et de loin - le meilleur Scorsese depuis "Casino" ? Ou son film le plus personnel, le plus touchant, bouleversant même parfois, de sa longue carrière ? On est en tous cas d'abord saisis par la stupéfiante beauté de la mise en scène (superbe utilisation de la 3D, pour une fois...), et même si l'on sait que Scorsese est l'un des meilleurs orfèvres en la matière, cela reste un plaisir exquis... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 11:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
09 avril 2012

Retour à Prison Break après trois ans et demi : la "Saison 4" (et ultime saison)...

La saison 3 nous avait bien fatigués, il m'a fallu une période particulièrement creuse en termes de Séries TV pour avoir envie d'ouvrir ce dernier chapitre de "Prison Break", une série qui avait débuté dans l'excellence avant de plonger à la verticale. Conclusion : ce quatrième volet des aventures des frères Scofield-Burrows rattrape un peu la mauvaise impression laissée par le troisième, surtout grâce à l'aspect très "addictif" de ses épisodes qu'on a tendance à engloutir à la suite l'un de l'autre sans trop réfléchir. Car réfléchir... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 12:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 avril 2012

Séance de rattrapage : "Contagion" de Steven Soderbergh

On sait la singularité du cinéma de Soderbergh, qui est peut être d'ailleurs de ne pas laisser de marque immédiatement reconnaissable. Ce "Contagion", chronique hyper-réaliste d'une pandémie non encore survenue, on l'attendait du côté de "Traffic" avec ses récits parallèles couvrant un maximum de terrain sur le sujet. Et puis non, on a droit à un drôle d'objet glacial, quasiment pédagogique quant à sa description de la réponse humaine à la catastrophe : du coup, les quelques scènes "à pathos" tombent complètement à plat, comme si... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
03 avril 2012

Lambchop à la Joy Eslava (Madrid) le dimanche 1er avril

21h07 : les 6 musiciens de Lambchop (ils seront 7 sur certains morceaux) s'installent, et d'emblée, Kurt Wagner va frapper très fort... A sa manière, ce qui signifie le plus calmement et le plus doucement possible : Give It, en intro littéralement susurrée par Kurt, en solo, pendant que le groupe le regarde, sans doute aussi fasciné que nous le sommes... Oui, la voix de Kurt reste complètement magique, et nous emporte immédiatement dans un univers de douceur, de chaude mélancolie, d'empathie, de compassion même... Le monde de Lambchop... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,