06 mai 2018

"Bosch - Saison 4" de Michael Connelly : la meilleure saison à date...

En mêlant "l'Envol des Anges" avec une intrigue "nouvelle" construite à partir des connexions "chinoises" d'Eleanor Wish, les scénaristes de cette quatrième saison de la série inspirée de l’œuvre de Michael Connelly ont plutôt fait un bon travail, et le déroulement minutieux des enquêtes, insistant sur les aspects politiques, voire procéduriers du travail policier, semble pour la première fois complètement cohérent par rapport aux livres, corrigeant largement les dérives de la troisième saison. Si l'on ajoute que Titus Welliver semble... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04 mai 2018

"American Utopia" de David Byrne : more songs about Trump and America...

« He has the brain of a chicken and the dick of a donkey »… Oui, le type qui a écrit cette phrase, et bien d’autre toutes aussi embarrassantes dans son dernier album, c’est David Byrne. Le même David Byrne qui nous offrit "Psycho Killer" en 1977, et ensuite des dizaines de morceaux géniaux qui illuminèrent les eighties. Un type dont on vante partout la grande intelligence, et dont on ne célébrera jamais assez l’impact qu’il eut sur la musique (réellement) moderne. Et pourtant, on attendait beaucoup, vraiment beaucoup de cet album,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
02 mai 2018

"In the Rainbow Rain" de Okkervil River : pris à la gorge...

« Quand j’ai eu ma trachéotomie, je suis devenu bleu et j’ai arrêté de respirer… ça n’allait pas bien du tout, et les docteurs ont coupé à travers la peau et le cartilage en bas de ma gorge pour y faire glisser le tube… » Tiens, combien d’albums ont déjà commencé par ce genre de phrase ? Pas beaucoup, on est prêts à parier."Famous Tracheotomies" vous prend littéralement… à la gorge, dès les premières secondes de la magnifique ouverture du nouvel album de Okkervil River. Will Sheff – ou peut-être le personnage qu’il incarne dans la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
28 avril 2018

"The Cloverfield Paradox" de Julius Onah : série N

2Il y eut une époque, bénie, et avant que les sagouins de Netflix ne soient venus brouiller tous les repères, où il était facile de reconnaître un film "de série B". Et ensuite d'en tirer un certain plaisir, voire un plaisir certain, en admirant l'audace d'un scénario malgré un budget riquiqui, une mise en scène inspirée dans un contexte un peu ridicule, une scène inoubliable au sein d'un film moyen... Toute choses compliquées aujourd'hui alors que les budgets sont devenus conséquents - je suppose que Netflix joue sa rentabilité sur... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
25 avril 2018

"Stranger Things - Saison 1" des Duffer Brothers : weaker things...

La fascination toujours vivace de nombre de cinéphiles pour le cinéma fantastique et de science-fiction de la fin des années 70 et des années 80 demeure généralement un mystère pour ceux qui, comme moi, ont vécu cette période alors qu'ils étaient déjà adultes. Certes, nous eûmes droit à de bons films de l'ami Spielberg alors au sommet, et nous découvrîmes un John Carpenter bien pugnace, mais pourquoi donc vénérer jusqu'à l'esthétique crapoteuse de ce cinéma dont la seule vraie qualité était en fait l'innocence des premières fois ? ... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
22 avril 2018

"L'Ile aux Chiens" de Wes Anderson : Fantastic Mr. Dog

On peut être sensible - et même très sensible - à la singulière beauté des films de Wes Anderson, sans doute l'un des plus grands auteurs post-modernes, et rester un tantinet froid devant ses tentatives audacieuses de transposer son univers dans l'animation "traditionnelle". Comme pour "Fantastic Mr. Fox", il n'y a objectivement aucun reproche à adresser au travail d'Anderson : l'incroyable inventivité dont il fait preuve dans la création d'un univers inédit,, qui lui permet de déplacer sa fable anti-totalitaire dans un contexte... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

16 avril 2018

My Brightest Diamond en première partie de Dominique A le 14 avril à la Philharmonie

20h30 : My Brightest Diamond, voilà une artiste à côté de laquelle je suis toujours passé, un peu effrayé par l'image de diva un peu perchée qu'elle dégageait. Au vu des cinquante minutes parfaites qu'elle nous a offertes ce soir, ce fut une grosse erreur : une voix stupéfiante, certes plus du côté de la technique de chant classique que de l'énergie rock'n'rollienne, une présence scénique à la fois émouvante et drôle, et des morceaux certes non conventionnels et ambitieux, mais toujours du bon côté du cœur. Entre ballades tourmentées... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
14 avril 2018

"The Handmaid's Tale" de Bruce Miller : soumission...

Réussite absolue, choc intense - voire traumatisant dans ses trois premiers épisodes pour le moins radicaux -, "The Handmaid's Tale" ouvre sous nos pieds un gouffre vertigineux, faisant parfaitement écho aux angoisses les plus torturantes de notre pauvre époque : la montée du fondamentalisme religieux, le fascisme inhérent à la société américaine, l'explosion exponentielle des effets de la destruction de notre environnement, la fragilité de la démocratie et des récentes victoires de l'égalité des sexes... tout y est, et brillamment... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
11 avril 2018

"The Americans - Saison 5" de Joseph Weisberg : la noirceur du monde

On peut considérer la cinquième saison de "The Americans", dans le prolongement logique de la quatrième, comme la meilleure à date, mais certains la trouveront sans doute par trop ennuyeuse, voire carrément soporifique. C'est que Weisberg y fait un travail de focalisation extrême sur son VRAI sujet (les dégâts causés peu à peu par leur profession sur chacun des protagonistes de cette chronique détaillée de vies consacrées à l'espionnage) et évacue désormais largement tous les aspects "thrillers" qui rendaient les premières saisons un... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
09 avril 2018

"Ready Player One" de Steven Spielberg : les mardis et les jeudis...

Je me vois forcé de plaider coupable, absolument coupable : oui, je fais partie de cette génération qui, à la fin des années 70, a été à l'origine de cette "pop culture", qui s'est battue contre la "culture officielle" jugée dépassée, réactionnaire, ringarde... Et nous avons gagné, oui le pire, c'est que nous avons bel et bien gagné. Et nous devons affronter aujourd'hui les conséquences de notre victoire : l'inculture généralisée et glorifiée, la merchandisation effrénée de chaque instant de nos vies, la superficialité érigée en... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,