30 octobre 2020

"The Walking Dead - Saison 9" : pour Samantha...

Revenir à "Walking Dead" est une décision un tantinet masochiste, vu le désastre des saisons précédentes, motivée avant tout par l'aspiration d'une "clôture" de cette histoire qui s'éternise, mais également par l’annonce d’un nouveau showrunner. La première partie de cette neuvième saison nous donne tort d'être revenus, puisque la série, en dépit de quelques belles scènes vigoureuses, reconduit ses scénarios incohérents, ses personnages au comportement absurde (Michonne, Negan...) et ses longs tunnels d'ennui. Jusqu'à, à... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

29 octobre 2020

"Sleepless Night" de Yo la Tengo : un disque ami

Les aficionados de Yo La Tengo savent que le trio aime à interrompre la grande fête électrique qu’il propose sur scène par quelques chansons plus dénudées, plus calmes (ne parlons pas de “version acoustique”, car il ne s’agit pas de ça, Yo La Tengo étant un groupe ELECTRIQUE !) : soit une véritable parenthèse enchantée dans le concert, qui permet au groupe comme au public de reprendre son souffle, tout en “communiant” dans la célébration d’un certain type de beauté blême, fragile, que l’on pourrait facilement... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
28 octobre 2020

"Lovecraft Country - Saison 1" de Misha Green : guerre aux monstres !

Produite par JJ Abrams (ce qui n’est guère un gage de sérieux…) et par Jordan Peele (encore auréolé par la gloire de "Get Out" et "Us"), "Lovecraft Country" est une série développée par Misha Green – un nom peu connu chez nous au-delà de l’irrégulière "Heroes", voilà déjà bien longtemps – d’après un livre de Matt Ruff, qui avait été inspiré par une réflexion sur la « blancheur exclusive » des personnages de récits fantastiques et de SF. A partir de là, le projet "Lovecraft Country" est passionnant... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
24 octobre 2020

Séance de rattrapage : "Les Crimes de Grindelwald" de David Yates, thèse, antithèse et synthèse !

Le sujet : "Les Crimes de Grindelwald", de David Yates, est-il du... Cinéma ? Thèse : Réalisé avec un budget conséquent (US$200.000.000 d'après ImDB), mis en scène par un professionnel, interprété par des stars comme Depp et Law, bourré de CGI dernier cri qui rend tout possible, surtout l'impossible, distribué dans les salles du monde entier et ayant généré un profit conséquent, sinon extraordinaire (mais c'est le lot de bien des seconds films dans les trilogies, non ?). Et puis, plus important sans... [Lire la suite]
23 octobre 2020

"Sundowner" de Kevin Morby : le fruit de l'isolement

Si certains ont pu reprocher quelque chose à "Oh My God", le précédent album de Kevin Morby, c’est d’appuyer à fond sur la pédale du lyrisme, et de nous livrer une sorte de grand spectacle sons et lumières autour de ses sentiments. Un reproche admissible, mais qui perdait toute validité quand on voyait comment sur scène, tout cela se métamorphosait en un set « rock’n’roll » de toute beauté… En tous cas, "Sundowner" – le nouvel album de l’Américain de Kansas City – n’encourra pas les mêmes critiques, tant il s’agit cette fois... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 octobre 2020

"The Boys - Saison 2" de Eric Kripke : humains après tout...

Alors que "The Boys" prend, avec cette seconde saison, une ampleur que l'on n'attendait pas forcément, dépassant ses aspects "pop culture", "gore" (même si des dizaines de têtes explosent cette fois...) et "méta-critique" de la culture actuelle des super-héros, les limites de l'ambitieux exercice de style qu'il est se font plus évidentes. D'un côté, il y a l'intense satisfaction que le téléspectateur va ressentir devant certains épisodes dont les qualités émotionnelles et spectaculaires enfoncent facilement la quasi-totalité des... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 octobre 2020

Promenade sur les traces d'un géant, Neil Young : "Eldorado" (1989)

Voilà, n'y allons pas par 4 chemins : "Eldorado", EP ou mini-LP, comme on veut, de 5 chansons et 25 minutes, aurait pu (aurait dû...) être le meilleur album électrique de Neil Young. Il suffisait de rajouter un ou deux solos de guitare incandescents ou telluriques en plus, et la barre des 30 minutes aurait été facilement atteinte, inscrivant "Eldorado" tout prêt du sommet de la discographie du Loner. Ah oui, il aurait aussi fallu le sortir au-delà des marchés japonais et australiens auxquels il fut, inexplicablement (enfin, on... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 octobre 2020

"The Symbol Remains" du Blue Öyster Cult : le symbole demeure...

On n’espérait plus depuis longtemps un nouvel album du Blue Öyster Cult, rompant 20 ans de silence, ou plutôt 20 ans à se comporter en « cover band » de luxe de leur propre répertoire, qui, malgré sa munificence, commençait à s’user un peu. On ne savait pas non plus s’il fallait l’espérer, ce nouvel album, sans Allen Lanier, malheureusement décédé en 2013, et sans bien sûr les Frères Bouchard, même si, quelque part, depuis l’épisode compliqué d’Imaginos, les fans espèrent toujours le miracle, et en particulier un retour... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
15 octobre 2020

Quand la pop fait des étincelles, une revisite de la discographie de Sparks : "Big Beat" (1976)

"Big Beat" ou l'art de couler un disque, et sa carrière du même coup… ... Car en 1976, alors que le monde semble prêt à sacraliser définitivement Sparks après trois albums magnifiques, les Frères Mael décident, les ingrats, de quitter Londres qui les a si chaudement accueillis pour retourner aux Etats-Unis. Et pour des raisons que je n'ai encore vu expliquées nulle part, de sortir un album de "gros rock qui tache", enregistré à New York alors que, à quelques centaines de mètres de là, la disco explose dans les... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
13 octobre 2020

"Under the Spell of Joy" de Death Valley Girls : une célébration !

Lorsque démarre, lentement, progressivement, "Hypnagogia", le titre d’ouverture de "Under the Spell of Love", quatrième album de Death Valley Girls, il est difficile de ne pas penser, aussi fan qu’on ait pu être des rockeuses garage de Los Angeles par le passé, que cette fois, ça y est : hypnotique (bon, cet état entre sommeil et éveil est le sujet de la chanson), menaçant, fascinant, puis puissant quand explose un saxophone free qui ne déparerait pas sur le "Fun House" des Stooges, voilà un morceau littéralement... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,