07 février 2017

"Aquarius - Saison 2" de John McNamara : Let the Sun Shine In...

Et puis il y a cette seconde saison, impeccable, qui ne peut que nous laisser stupéfaits devant l'interruption prématurée d'une série en pleine ascension, qui commençait à tenir toutes les promesses de son très beau sujet. Une saison que peu de gens ont dû voir, donc... Et pourtant... Construite comme un parcours haletant vers la fameuse nuit du massacre abject dans la villa Polanski, elle nous montre le basculement dans la folie furieuse de Charles Manson, qui entraîne sa "famille" avec lui dans un cauchemar d'abord lysergique,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

05 février 2017

"Moonlight" de Barry Jenkins : le Bleu est une Couleur Chaude

Combien de temps depuis que je n'avais pas vécu une telle "expérience" cinématographique ? Depuis les derniers Pialat ? Ou plus loin encore, Cassavetes ? Voilà à quel niveau se situe le cinéma de Barry Jenkins, même si formellement on est très loin de Pialat ou de Cassavetes : point de rudesse ou de brutalité ici, ni même de chaos "naturaliste"... Non, plutôt une étrange douceur, une sorte de flou, d'indétermination dans la description de cette trajectoire humaine, à la fois singulière - un jeune homosexuel dans l'enfer du ghetto... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
02 février 2017

"Young Narrator in the Breakers" de Pavo Pavo : un album bien de notre époque, malheureusement...

Je crois que moi aussi je commence à les haïr, ces p... de hipsters barbus, vegans et tellement bien intentionnés. Et je ne suis pas parvenu à ne pas penser que ce disque de Pavo Pavo (wtf?) est une sorte de bande sonore idéale de la vie du hipster new-yorkais... ou parisien, pour le coup, les Inrocks l'ayant exagérément célébré. Du coup, je n'ai pas réussi à vraiment aimer ce "Young Narrator in the Breakers" : trop éthéré, trop exsangue même (ils manquent de viande rouge, nos vegans !), trop de bon goût. Trop dans notre époque qui... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
01 février 2017

Lambchop au Trabendo le 30 janvier

20h35, c'est en formation réduite, un simple quatuor que Kurt Wagner présente son Lambchop ce soir : accompagné de l'indispensable et fidèle Tony Crow aux claviers célestes, il s'est adjoint deux jeunes musiciens à la basse et à la batterie... On remarquera néanmoins dès le premier morceau (NIV) l'utilisation de claviers et sons électroniques divers préenregistrés contrôlés par le batteur, la première nouveauté de ce Lambchop ver 2.0. Et la voix ? Eh bien, elle est en effet constamment retraitée électroniquement, et utilisée désormais... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
29 janvier 2017

"La La Land" de Damien Chazelle : Chantons sous les sunlights...

 Sur-vendu par la presse (et par ses producteurs, comme on peut bien l'imaginer), déjà auréolé de gloire avant même que le public du monde entier ait pu le voir, "La La Land" a bien du mal à tenir des promesses aussi exagérées... qui ne sont d'ailleurs pas celles de Damien Chazelle, jeune prodige déjà responsable du magnifique "Whiplash", et qui devrait faire très attention à ne pas devenir le Michael Cimino du XXIème siècle (comme le disaient les Romains, il n'y a pas loin entre la Roche Tarpéienne et le Capitole). Alors,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
25 janvier 2017

"Aquarius - Saison 1" de John McNamara : This was the Age of Aquarius...

"Aquarius" n'a eu ni les faveurs de la critique, ni celle du public, sans doute parce qu'il se situe dans une position médiane inconfortable entre le tout venant de la série grand public, avec ses enquêtes policières à résoudre par un couple de flic mal assortis, et la série plus adulte, plus ambitieuse, visant à offrir une perspective profonde sur une période importante de l'histoire des USA. A ce titre, même si l'on peut déplorer les facilités d'un scénario pas très subtil, et la faiblesse d'écriture de personnages qui oscillent... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

22 janvier 2017

"Mr. Robot - Saison 2" de Sam Esmail : "Flow My Tears, the Hacker Said..."

 La saison 2 de "Mr. Robot" s'affiche comme une rupture de ton significative par rapport à la première, rupture pour le moins déstabilisante pour le téléspectateur qui aurait pu développer une certaine addiction au principe de ce thriller cybernétique "post-finchérien". Grosso modo, les 5 premiers épisodes, ennuyeux au delà du supportable, donneront à toute personne normalement constituée l'envie de retirer définitivement sa confiance à Sam Esmail - seul maître à bord puisqu'il réalise aussi TOUS les épisodes, une pratique... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
17 janvier 2017

Notre homme Clint : "le Retour de l'Inspecteur Harry" (1983)

Il y a deux manières (au moins) de regarder ce "Retour de l'Inspecteur Harry", quatrième de la série mais premier réalisé par Clint Eastwood lui-même : objectivement, il s'agit d'un film plutôt moyen, qui tente assez vainement de revitaliser une saga moribonde en renouant avec ses principes "politiques" les plus extrêmes, ceux qui valurent à Eastwood des années de réputation nauséabonde de la part de critiques tombant un peu trop facilement dans l'amalgame entre personnage et acteur. Il suffit d'effectuer un léger pas en arrière pour... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
15 janvier 2017

Revoyons les classiques du cinéma US : "Fight Club" de David Fincher (1999)

Il m'aura fallu donc attendre un troisième visionnage pour que la rage et le mépris que j'ai toujours ressentis envers "Fight Club" s'apaisent, et pour que je prenne un peu de plaisir devant ce film aussi emblématique (il semble être devenu une sorte de "phare" - pauvre de nous ! - pour toute une génération…). Il convient clairement, pour juger sereinement du film, de séparer ce qui vient de David Fincher - devenu depuis un metteur en scène qui compte, et qui touche même occasionnellement à la grandeur - et ce qui était dans le livre,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
13 janvier 2017

Revisitons le cinéma déviant de David Lynch - "Mulholland Drive" (2001) : Llorando...

Choisi, assez logiquement, cette année par la "critique mondiale" comme le meilleur film du XXIème siècle, "Mulholland Drive" est fondé sur la plus pure croyance dans le Cinéma, tout en en magnifiant tous les artifices pour repousser une fois de plus les limites de "l'expérience" du spectateur. Typiquement, les premiers visionnages seront l'occasion de s'amuser à pénétrer les nombreux secrets de ce film tout-à-fait hors du commun : on peut comprendre assez vite comment Lynch a procédé, à partir des ruines de son "pilot" rejeté par la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,