09 janvier 2019

"Le Retour de Mary Poppins" de Rob Marshall : la grande dépression...

Pendant une bonne demi-heure, j'y ai cru. Mes yeux sont même devenus humides quand la nouvelle Mary Poppins a utilisé son sac sans fond pour en extirper des objets absurdes et en peupler une baignoire devenue un océan exotique sous lequel on peut respirer et même chanter. Puis j'ai peu à peu déchanté... Aucune chanson mémorable, des ballets citant docilement ceux du premier film mais filmés avec un manque de grâce absolu, et surtout une redoutable absence d'imagination, ce qui est quand même absurde quand on prétend faire renaître... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 janvier 2019

Séance (tardive) de rattrapage : "A Ghost Story" de Davd Lowery

Si l'on aime autant le Cinéma, c'est que quand tout semble promis à l'éternelle répétition du même, survient toujours un jeune (ou moins jeune) artiste pour nous faire une proposition nouvelle, nous offrir quelque chose que nous n'avions encore jamais vu. Car il est possible de parler de cet épatant "Ghost Story", du quasi inconnu David Lowery, sans faire référence à rien d'autre que l'on ai croisé auparavant sur un écran, et c'est là sans doute la plus belle qualité d'un film qui n'en manque pourtant pas. "A Ghost Story" est avant... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
04 janvier 2019

Les 100 visages du western : "Pale Rider" de Clint Eastwood (1985)

L'un des premiers livres de ma pré-adolescence, comme on dit aujourd'hui, fut "l'homme des vallées perdues" de Jack Shaefer, recommandé par mon père avec pas mal de J.O. Curwood et de Jack London : un livre emblématique qui façonna mon goût pour le western classique, et me marqua bien plus profondément que l'adaptation conventionnelle qu'en fit George Stevens, avec le bellâtre fadasse Alan Ladd. J'ai toujours préféré imaginer Shane sous les traits de Clint Eastwood, ce qui n'est pas très difficile puisque son "Pale Rider" est une... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 décembre 2018

"Spider-Man : New Generation" de Bob Persichetti, Peter Ramsey et Rodney Rothman : American Beauty

Voir sa petite fille grandir, c'est parfois un crève-cœur, mais cela peut être aussi un soulagement quand on réalise qu'on va pouvoir très bientôt faire l'impasse sur les films pour tous petits généralement consternants, et se replonger dans une cinéphilie de grands enfants parfois (seulement) beaucoup moins débilitante. C'est ainsi que je me retrouvai cette après-midi de préparation hystérique des fêtes de Noël, bien tranquille en bonne compagnie de geeks surexcités, devant le "dernier Spiderman", en format animation, film ayant... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
19 décembre 2018

Les 100 visages du western : "The Homesman" de Tommy Lee Jones (2014)

Le Nebraska, plus d'un siècle avant que Springsteen n'immortalise dans l'un de ses meilleurs albums les tourments de ses habitants, c'était déjà pas de la tarte : plat, vide, froid - glacial même. Très, très photogénique... sublime au cinéma quand le directeur de la photo n'est pas un manche, comme dans "The Homesman". On a tendance à y devenir fou, ou bien, alternative assez acceptable, à se suicider, et c'est bien compréhensible. Devant ce nouveau film, magnifique et passé injustement inaperçu, du talentueux Tommy Lee Jones, le... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
13 décembre 2018

"L'Autre Côté du Vent" d'Orson Welles : "Suck Them Dead !"

Lorsque nous étions jeunes cinéphiles, Orson Welles était pour nous l'equivalent d'un Rimbaud ou d'un Jim Morrison au cinéma : une rock star, un poète maudit... Sauf que lui avait eu la malchance de survivre à son génie et de devenir obèse, voire ridicule (quelle souffrance ce fut de le voir avec son faux nez dans "la Décade Prodigieuse" du fan Chabrol !). "The Other Side of the Wind" faisait donc partie de la "légende Welles", œuvre mythique, inachevée car condamnée aux limbes par sa genèse contrariée (même le Shah d'Iran, encore sur... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 décembre 2018

"Transparent - Saison 4" de Jill Soloway : Homeland

Ayant sans doute réalisé l'épuisement perceptible de sa verve dans la troisième saison, Jill Soloway a la brillante idée de faire retourner la famille Pfefferman à ses origines et à la confronter en Israël à de nouvelles complexités et de nouveaux doutes, grâce à un scénario particulièrement inventif cette fois. D'un côté, "Transparent" nous offre son lot de stupéfiantes révélations familiales : la réapparition d'un père, impardonnable mais impossible à haïr, la découverte d'un "gène trans" dans l'histoire familiale... De l'autre,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
08 décembre 2018

"House of Cards - Saison 6" de Beau Willimon : le naufrage...

Alors que la liquidation de Kevin Spacey suite à un nième scandale de harcèlement sexuel fournissait la justification parfaite pour mettre fin à la longue dégringolade de "House of Cards", Netflix et les showrunners ont préféré la solution a priori plus honorable (hypocrite ?) de terminer l'histoire du couple Underwood, désormais réduit à la seule Claire, arrivée à son tour à la présidence des USA. Mal leur en a pris car cette dernière saison - écourtée car ne comprenant que 8 épisodes au lieu des 10 rituels - est sans doute ce que... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
03 décembre 2018

"Ozark - saison 2" de Mark Williams et Bill Dubuque : Missouri Lakes

La seconde saison de ce petit plaisir quasi secret qu'est "Ozark" poursuit dans la même ligne que la première, non sans une certaine redondance, et n'évite pas une sensation de "sur place", de "ventre mou" : 3 ou 4 épisodes en moins auraient clairement amélioré le rythme, tandis que l'enchaînement perpétuel d'ennuis et d'obstacles sur la route des Byrde est désormais trop systématique pour ne pas irriter. Ceci posé, ce qui est vraiment passionnant ici, c'est le dévoilement progressif de ce qui devient le thème central de "Ozark",... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
29 novembre 2018

"La Ballade de Buster Scruggs" des Frèes Coen : plaisir du cinéma, plaisir de la lecture

"La Ballade de Buster Scruggs" était un film sacrément attendu au tournant, et ce pour au moins deux bonnes raisons. D'abord on espérait revoir ces grands cinéastes que sont devenus les Frères Coen au fil des années au sommet de leur forme après la terrible déconvenue de leur médiocre "Hail Caesar". Et d'autre part, après une longue succession d'échecs de jeunes réalisateurs prometteurs produits par Netflix, il était indispensable de voir si le nouveau monstre US de l'entertainment (... j'ai failli écrire décérébré...) pouvait... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,