25 mars 2016

Séance de rattrapage : "l'Homme Irrationnel" de Woody Allen

On connaît la vieille fascination de Woody Allen pour le thème dostoievskien du crime et de la culpabilité - ou non -, qui lui a permis de réaliser deux de ses meilleurs films, "Crimes et Délits" et "Match Point". C'est donc avec un sentiment ambigu de redite, mais en anticipant quand même un certain plaisir que nous suivons l'ami Woody au long de cet "Homme Irrationnel" des plus théoriques - puisque les personnages sont plus ici des concepts qu'autres choses, et que Allen les fait comme à son habitude déblatérer sans fin sur les... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

24 mars 2016

"Midnight Special" de Jeff Nichols : Starboy

L'ambition - originale - de Jeff Nichols est donc cette fois de récréer une fiction SF seventies avec sa sensibilité "indie", d'appliquer à ce que l'on pourrait qualifier de "blockbuster" les règles éthiques et esthétique d'un cinéma beaucoup plus personnel. Voici donc avec "Midnight Special" un autre prototype de cinéma "mutant" (un peu comme "Looper"), où un cinéaste doué et singulier immerge une histoire un peu paresseusement décalquée de "Starman" (Carpenter) et "Rencontres du 3ème Type" (Spielberg) dans son univers "deep south"... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
23 mars 2016

A Place to Bury Strangers au Petit Bain le 21 mars

21h37 : le trio de A Place to Bury Strangers attaque (c'est le mot) après une rapide mise en place des instruments (bien ravagés, les instruments - et je vais vite comprendre pourquoi : les instruments sont régulièrement lancés en l’air pour se fracasser ensuite sur la scène) et des pédales d'effets bricolées maison (car notre ami Oliver Ackerman est un pro de la pédale d'effets - il vend même apparemment les résultats de ses expérimentations). Attaque sonique donc - même si le niveau sonore n'est pas encore paroxystique -,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
21 mars 2016

Revoyons les classiques du cinéma : "Autopsie d'un Meurtre" de Otto Preminger (1959)

Fondé sur l'examen objectif et détaillé des circonstances et des motivations indécidables d'un meurtre quant à lui indéniable, "Autopsie d'un meurtre", avec ses deux heures quarante minutes intenses, sans aucun temps mort, peut être considéré comme la matrice de tous les "films de procès", soit un genre éminemment populaire et pourtant pas forcément très fécond, artistiquement parlant. S'il en est aussi le chef-d’œuvre, c'est d'abord qu'il sait garder jusqu'au bout son ambiguïté : chaque "révélation" - car il y en a, pour le plaisir... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 mars 2016

Revoyons les classiques du cinéma : "Rebecca" de Alfred Hitchcock (1940)

Découvert tardivement, ce premier film "américain" de Hitchcock, même s'il est situé dans sa majeure partie dans une Cornouailles très gothique, avait constitué à l'époque pour moi un véritable choc esthétique, et était entré directement dans les cimes de mon top personnel des films du maître. Situé plus dans le drame romantique que dans le thriller mental (encore que...), "Rebecca" permet en effet à Hitchcock de déployer de manière typiquement expressionniste toute sa magistrale syntaxe de la terreur et de l'obsession, dans le... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
12 mars 2016

Kurt Vile à l'Alhambra (Paris) le 8 mars

21h00 pile, Kurt Vile et ses Violators sont là. Nous avons en fait de la chance, ils ont failli ne pas être avec nous, du fait d’un problème d’avion (ce concert est le premier de leur tournée européenne…) : ils sont venus en hélico, et Kurt en est encore tout excité ! Bon, un petit tour sur Wikipédia nous révèle que Kurt a plus de 35 ans, mais il faut bien dire qu’il en paraît dix de moins : avec son look de slacker (il a souvent la pose très "dynamique" d’un Gaston Lagaffe !), ses cheveux qui lui cachent en permanence... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 mars 2016

"The Revenant" de Alejandro G. Iñarritu : la folie des grandeurs

Le cinéma a de tous temps attiré les démiurges et les ambitieux à l'ego surdimensionné : dans le meilleur des cas, ça a donné Von Stroheim, Welles, Cimino, Carax, Cameron. Et beaucoup de grands films. Mais cela peut aussi donner, évidemment, des choses monstrueuses, lorsque la folie des grandeurs s'empare de réalisateurs qui n'ont pas l'étoffe de leurs rêves, comme le pénible Iñarritu, qui, après son mauvais "Birdman", enivré par les louanges, nous livre un "The Revenant" frisant l'insupportable. Ayant cru aux fadaises qui avaient... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
08 mars 2016

"Wayward Pines", une production Shyamalan : stimulant !

Il y a des œuvres "ratées" qui s'avèrent beaucoup plus stimulantes que de jolis "chefs d’œuvre" parfaitement consensuels, et pour moi, "Wayward Pines" transcende largement ses incontestables défauts : ce déséquilibre radical entre ses deux parties, à partir de la révélation de la "vérité" à mi parcours, chacune semblant faire partie d'un genre différent ; ces incohérences nombreuses dans l'évolution des personnages, et en particulier du personnage-clé qu'est l'infirmière ; ces négligences curieuses dans les détails de l'action, qui... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
06 mars 2016

"Jet Plane and Oxbow" de Shearwater : c'est une bonne nouvelle !

 Il fut un temps, entre 2006 et 2010 disons, où Shearwater était une proposition musicale hors du commun, et nous procurait un ravissement intense comme peu de groupes surent jamais le faire. Jonathan Meiburg chantait des histoires d'oiseaux rares et d'archipels perdus avec une voix de haute-contre, et je ne m'en remis jamais complètement. Le retour de Jonathan vers les territoires plus triviaux de la réalité - voire même de la politique US - s’avérèrent une déception, tout autant que sa volonté de faire du rock énergique. La... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
05 mars 2016

"The Best of The Cutting Edge" de Bob Dylan : génie absolu !

Tout le monde sait, ou plutôt tout le monde devrait savoir, que sur quelques mois de 1965-1966, Robert Zimmerman, dit Bob Dylan, a atteint un niveau artistique que l'on ne peut que qualifier de GÉNIE ABSOLU, un niveau qui lui a valu une reconnaissance globale immédiate, mais qui l'a ensuite, logiquement, condamné à une vie entière à rattraper ou contredire ou encore ridiculiser le matériel alors produit, et en particulier les albums "Highway 61 Revisited" et "Blonde on Blonde". Écouter les démos et versions alternatives des chansons... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,