13 mai 2021

Quand la pop fait des étincelles, une revisite de la discographie de Sparks : "In Outer Space" (1983)

Pour les fans, les vrais, de Sparks, "In Outer Space" est l'album de l'incompréhension. A tous les niveaux : après deux très belles réussites - "Whomp that Sucker" et "Angst in My Pants", très Rock, qui avaient de l'énergie et de l'inspiration -, Ron et Russell nous livrent un truc difficile à défendre, saturé de claviers ringards (même si c'était l'époque pour ça...), avec trop peu de chansons inspirées, et surtout, presque sans humour. Bon, ce n'est pas la première fois que Sparks a un coup de mou, mais à... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

10 mai 2021

Une secte qui vous veut du bien - on réécoute le BÖC : "Agents of Fortune" (1976)

Tiens, voilà un instant que je n'ai jamais oublié : on est en mai 1976, j'achète - malgré une pochette hideuse - et, rentré chez moi, je pose "Agents of Fortune" sur ma platine : après une intro tout-à-fait dans la ligne des trois premiers albums du Blue Öyster Cult" ("This Ain't the Summer of Love"), j'entends "True Confessions". Je suis stupéfait, horrifié même : mes tueurs new yorkais sonnent désormais comme un groupe de soft rock californien ! Décidément, on ne peut faire confiance à personne... Il faut bien avouer que je... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
05 mai 2021

"Sans aucun remords" de Stefano Sollima : Clancy un jour, Clancy toujours...

Ne nous illusionnons pas : même dans les années 80 / 90, la littérature de gare de Tom Clancy était déjà inepte et réactionnaire, et les adaptations de ses livres sur Jack Ryan n’ont jamais donné lieu à grand-chose de potable, en dépit des efforts méritoires de l’ami Harrison Ford. Alors, il n’y a aucune surprise à ce qu’en 2021, même avec tous les efforts investis pour réactualiser les scénarios anti-Soviétiques en scénarios anti-Russes (on plaisante…), le (télé)spectateur ressente la même lassitude, le même profond... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
04 mai 2021

"Dans les Angles Morts" de Shari Springer Berman et Robert Pulcini : de la difficulté du mélange de genres

Vu que le cinéma coréen a construit sa réputation mondiale il y a plus de vingt ans sur le mélange de genres, il serait sans doute temps que l’Occident s’y mette ; pourtant, la plupart des tentatives US ou européennes semblent systématiquement échouer, n’atteignant jamais cet équilibre improbable qui fait que chacun des « genres » fonctionne au premier degré, et à la satisfaction du spectateur exigeant. "Dans les Angles Morts" (drôle de titre en français, même si l’original, "Things Heard & Seen" n’est finalement guère plus... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 mai 2021

"Shadow and Bone" d'Eric Heisserer : Le retour peu fracassant du genre “Young Adult”

On a tous déjà plus ou moins oublié l’émergence d’une littérature pour « Young Adults », qui, à la suite du succès colossal de "Harry Potter", et sur des thèmes largement SF, fantastiques ou heroic fantasy, était sensée redonner – ou plutôt donner - aux adolescents le goût de la lecture, tout en véhiculant des idées progressives sur la position de la femme dans la société, la tolérance et la résistance individuelle au totalitarisme. Au cinéma, les adaptations opportunistes de pas mal de ces « sagas » n’ont produit quasiment aucun... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 11:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 avril 2021

"Sweep It Into Space" de Dinosaur Jr : retour au jardin...

« I ain’t good alone / Can’t quite face it / Wish you’d bring me home » (Je ne suis pas bien seul / Je ne peux pas vraiment y faire face / J’aimerais que tu me ramènes à la maison). Les premières phrases de "I Ain’t" qui ouvrent le nouvel album de Dinosaur Jr – leur douzième et déjà le cinquième à voir le jour depuis la reformation de la « cellule Mascis + Barlow » en 2005 – nous disent tout ce qu’il y réellement à savoir sur "Sweep It Into Space" : si Jay Mascis n’est pas devenu... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

23 avril 2021

"Eux" se Little Marvin : les spectres du racisme

Il est difficile de ne pas aborder "Eux", la dernière série TV Sony / Amazon traitant de l’histoire du traitement horrible – moralement et physiquement - de la population américaine noire par la majorité blanche, comme une version télévisée de l’approche originale et reconnue de Jordan Peele dans ses fameux "Get Out" et "Us" (un titre qui accentue encore l’effet d’écho avec la série…). Et c’est d’autant plus vrai que le choix – discutable, on y reviendra – de Little Marvin est de « pimenter » un récit (pseudo ?)... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
21 avril 2021

"Love and Monsters" de Michael Matthews : Monstres & Cie

Nous nous demandions, l’autre jour, au cours d’une conversation entre cinéphiles et pères de famille, échangeant nos histoires personnelles quant au plaisir que nous avions à faire découvrir à nos enfants les vieux Spielberg, Joe Dante ou Zemeckis, quels seraient dans le futur les films « familiaux » qui remplaceraient nos "E.T.", "Retour vers le Futur", "Gremlins", etc. Nous nous accordions en général sur le fait que, décidément non, les monstruosités actuelles de la maison Disney/Marvel ne réussiraient pas le... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 14:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 avril 2021

Quand la pop fait des étincelles, une revisite de la discographie de Sparks : "Angst in my Pants" (1982)

J'adore "Angst in my Pants", le frère plus réussi de "Whomp this Sucker !", et aussi le dernier disque vraiment convaincant de Sparks pour un bon moment. Comme son prédécesseur, voilà un album qui fait tout ce qu'il peut pour se positionner comme un "Propaganda"-bis, et qui, cette fois, y arrive presque. Il y a avant tout une véritable excellence des compositions, quasiment un sans faute, même si on peut tiquer sur un "Instant Weight Loss" qui renvoie directement aux bizarreries des tous débuts du groupe. Il y aussi des... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 14:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
18 avril 2021

Une secte qui vous veut du bien - on réécoute le BÖC : "On Your Feet or On our Knees" (1975)

"On Your Feet or On Your Knees" (beau titre pour un live !) sort en 1975, refermant le premier volet de l'histoire du Blue Öyster Cult, probablement le meilleur (mais on est loin de s'en douter à l'époque quand on accueille cet album comme la preuve du couronnement de notre groupe fétiche...). Le groupe revisite ici les trois albums studio "noirs et blancs" (et rouges un peu aussi...), avec 3 titres de "Secret Treaties", 3 de "Tyranny & Mutation" et 3 de "BÖC" : même s'il est permis de râler devant certaines absences... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,