27 novembre 2021

"Arcane" de Riot Games : Faut-il choisir entre la Beauté et l’Emotion ?

Pour ceux qui ne seraient pas gamers (eh oui, il en reste…), League of Legends est le top du top en termes de jeux de type « multiplayer on line battle arena » (c’est-à-dire où les joueurs s’affrontent en équipe, en ligne) et ce n’était qu’une question de temps avant que son univers ne donne lieu à une adaptation en film ou en série. Comme on n’est jamais mieux servi que par soi-même, c’est la maison (US) d’édition du jeux, Riot Games, qui a pris en main la production de la série TV Netflix, chargée de capitaliser sur le succès... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

25 novembre 2021

"Après" de Stephen King : après le sixième sens...

Après les réussites successives des deux derniers livres parus en France de Stephen King, le roman "l’Institut" et le recueil de nouvelles "Si ça saigne", on avait retrouvé un auteur au sommet de sa forme, capable de conjuguer des idées toujours aussi géniales avec cette fameuse maîtrise dans la construction de personnages forts, et envers lesquels on ressentait une réelle empathie, le tout placé judicieusement dans un contexte social et politique qui ajoutait du sens à l’intrigue. La surprise – et la légère déception,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
19 novembre 2021

The Fleshtones à Petit Bain le mardi 16 novembre

21h30 : Mais est-ce vraiment raisonnable de continuer à jouer du rock garage à près de 70 ans ? C'est une question qui ne se pose pas très longtemps à un set des Fleshtones en 2021. Le temps d'accuser le coup devant les cheveux blancs, les traits plus flasques, les dentitions en danger, quelques minutes - ou même pas, en fait - d'hésitation... et puis on est repartis pour un tour. Car les chansons sont là… - pas les mêmes qu’avant, car, paradoxalement, Peter Zaremba, Keith Streng et Bill Milhizer (auxquels on a désormais le droit... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
17 novembre 2021

Shannon Wright au Petit Bain (Paris) le 15 novembre 2021

21h30 : avec Shannon Wright, c’est une tout autre histoire, on passe de la musique des machines à la peinture troublante de l’humanité la plus fragile, la plus déchirante. Il faut d’abord savoir que Shannon, on est là pour l'écouter, pas pour la voir : car elle joue dissimulée en permanence derrière son épaisse chevelure. Privés de « spectacle », nous n'avons plus qu'à nous concentrer sur la musique qui, ça tombe bien et on l’a déjà dit, est renversante. Nous voilà face à une impensable tempête d'émotions, un trop plein de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 novembre 2021

"Maid" de Molly Smith Metzler : mères et filles...

On avait repéré et admiré la grâce de Margaret Qualley dans "The Leftovers", sans prendre la mesure de son talent, ni même réaliser qu'il s'agissait là de la fille de la ravissante et troublante Andie MacDowell. L'une des grandes, des indiscutables qualités, de la dernière mini-série réussie et hautement improbable de Netflix, qui a investi cette fois dans un réalisme social à priori peu en ligne avec la stratégie de la plate-forme, est de mettre Margaret au premier plan (car elle est littéralement de tous les plans,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
11 novembre 2021

"Imaginos 2 - Bombs over Germany" d'Albert Bouchard : la saga continue...

Dans toute l’histoire du Rock, il y a très peu de groupes au sein desquels le batteur a tenu un rôle essentiel dans la composition des titres au moment où le groupe connu sa célébrité : on pourra citer Soft Machine avec Robert Wyatt, Genesis avec Phil Collins, certainement moins célèbre mais plus significatif encore Kaiser Chiefs avec Nick Hodgson, compositeur talentueux dont le départ marqua le déclin brutal du groupe… et le Blue Öyster Cult avec Albert... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

10 novembre 2021

"Sympathy for Life" de Parquet Courts : rejoindre la foule des danseurs...

Il arrive toujours un moment dans la carrière, ou disons plutôt la trajectoire, ce qui fait moins « business », d’un groupe où se pose la question de l’après ? Où on va, finalement ? Continuer, arrêter, changer, évoluer ? Que l’on ait du succès, beaucoup, un peu ou pas du tout, au-delà de la satisfaction du public, cette question reste essentielle. Pour Parquet Courts, groupe ayant désormais franchi la décennie d’existence, avec une musique qui est restée plus ou moins la même (une sorte de quintessence du punk rock... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
09 novembre 2021

"Queenie" d'Elizabeth Colomba et Aurélie Lévy : the godmother...

La quatrième saison de "Fargo" nous l’avait déjà révélé, derrière la “réussite” (…à l’américaine !) des mafias italienne ou irlandaise, célébrée sans vergogne et non sans une certaine admiration par la littérature et le cinéma depuis un siècle, il y a toute une histoire des États-Unis qui reste encore à conter, celle de la population noire qui a toujours été oubliée, méprisée, ignorée : les quartiers noirs ont eu eux aussi leurs criminels, aussi violents et malins, et pas moins fascinants. "Queenie, la Marraine de Harlem", la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 14:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
08 novembre 2021

"The French Dispatch" de Wes Anderson : un Américain à Angoulème

Aimer ou ne pas aimer un film de Wes Anderson, c'est seulement une question de point de vue, presque indépendant des qualités objectives du film lui-même : soit on choisit de voir le "verre à moitié vide", soit on se réjouit du "verre à moitié plein : bien entendu, les deux points de vue sont légitimes, voire même parfaitement justifiés : le verre à moitié vide : Wes Anderson est un collectionneur obsessionnel, pas très loin de la psychopathie, qui enferme des personnages théoriques dans des situations mécaniques... [Lire la suite]
08 novembre 2021

"Pig" de Michael Sarnoski : Ratatouille à la truffe...

La question est : était-il avisé de la part de Michael Sarnoski de réaliser son premier long-métrage, un film « indie », lent, contemplatif et relativement « sérieux », en prenant Nicolas Cage comme vedette, qui plus est sur un pitch qui suggère un bon vieux revenge movie des familles ? N’était-ce pas attirer « le mauvais genre » de spectateurs dans les salles et couler d’avance toute chance de succès de son "Pig" ? Cage, l’homme qui a coulé sa carrière plus sûrement que n’importe quelle star hollywoodienne,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,