28 décembre 2021

"Don't Look Up" d'Adam McKay : quand le sage montre la lune…

Ce que la pandémie actuelle nous a très rapidement révélé, c’est la difficulté grandissante pour la parole scientifique de se faire entendre, et ensuite écouter et respecter, derrière les manœuvres politiciennes, le brouillard de la désinformation sur les réseaux sociaux, et peut-être surtout le goût du public pour le divertissement spectaculaire et les théories conspirationnistes. Mais nous savions aussi depuis longtemps, et le changement climatique l’a révélé depuis belle lurette, que le système capitaliste, combiné au goût du... [Lire la suite]

08 novembre 2021

"The French Dispatch" de Wes Anderson : un Américain à Angoulème

Aimer ou ne pas aimer un film de Wes Anderson, c'est seulement une question de point de vue, presque indépendant des qualités objectives du film lui-même : soit on choisit de voir le "verre à moitié vide", soit on se réjouit du "verre à moitié plein : bien entendu, les deux points de vue sont légitimes, voire même parfaitement justifiés : le verre à moitié vide : Wes Anderson est un collectionneur obsessionnel, pas très loin de la psychopathie, qui enferme des personnages théoriques dans des situations mécaniques... [Lire la suite]
22 septembre 2021

"Dune" de Denis Villeneuve : Denis, Timothée, Paul et les autres...

Comme à chaque fois que je me trouve face à un blockbuster (enfin, dans le cas qui nous occupe, il faut attendre un peu encore pour savoir si le "Dune" de Villeneuve sera un succès commercial, et pourra donc avoir une seconde partie), je suis un peu à court de choses à rajouter par rapport au flot d'avis qui a déjà été déversé un peu partout. Et il encore plus difficile d'être original tout en respectant l'énorme travail effectué par le cinéaste québécois et son équipe. Alors, soyons synthétique : Je n'ai pas été... [Lire la suite]
23 novembre 2019

"Le Roi (The King)" de David Michôd : Brexit dans la boue...

Mais à quoi peut bien servir "le Roi", le nouveau film de David Michôd produit par Netflix ? Du point de vue historique - ce qui est quand même le positionnement "naturel" de ce genre de super-production sensée nous ramener à des pages glorieuses ou tragiques de notre Histoire - "le Roi" est une fumisterie totale, voire même une triste plaisanterie : personnage principal (ce fameux roi Henri V) ne partageant aucun trait commun, ni physique, ni moral, avec le réel souverain d'Angleterre, défiguré, fourbe et cruel, et... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
24 septembre 2019

"Un Jour de Pluie à New York" de Woody Allen : six heures à Central Park

Woody Allen est de retour à New York, la ville qu'il aime le plus et qu'il peint le mieux, même si son périple européen n'a pas été stérile. Woody est placardisé par Amazon suite à la résurgence des accusations de sa fille adoptive, et son "Un jour de pluie à New York" a bien failli ne jamais sortir en salle. Nous, ses fidèles spectateurs depuis plus de quarante ans, ne savons pas s'il faut se réjouir de pouvoir le voir enfin, ce film, ou bien boycotter le vieil homme et le condamner sans procès. Mais les noms de Timothée... [Lire la suite]
06 avril 2019

Séance de rattrapage : "My Beautiful Boy" de Felix van Groeningen

La drogue est un fléau. Qui peut emporter nos enfants, notre famille, sans que rien de ce que nous avons pu investir dans ces enfants ne puisse rien contre. La drogue, c'est donc l'horreur absolue, la crainte suprême pour toute mère, tout père aimant. La drogue est donc un excellent sujet pour un livre ou un film, et, inévitablement, un sujet déjà largement traité sur le papier et à l'écran. Sur lequel il est difficile d'apporter un regard neuf, et donc de réaliser un objet qui soit en même temps une œuvre d'art valide et un... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 mars 2018

"Hostiles" de Scott Cooper : Unforgiven (la Haine)...

Grande claque émotionnelle de ce premier trimestre 2018, "Hostiles" est avant tout un retour inattendu aux thématiques du grand western classique, puisqu'il est impossible de ne pas penser régulièrement à Ford, Walsh ou Mann devant ce récit patient d'un convoyage de prisonniers indiens à travers l'Ouest américain, doublé d'un trajet moral chez les deux protagonistes principaux, une veuve brisée par le massacre de sa famille et un "vieux"soldat consumé par la haine et la honte de toutes les horreurs vues et commises. Mais bien sûr,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
14 mars 2018

"Call Me By Your Name" de Luca Guadagnino : A nos amours...

2018 est une année cinéma qui commence d'une manière très particulière pour moi : après un flashback éprouvant sur des souvenirs d'enfance soigneusement enterrés ("Jusqu'à la garde"), voici qu'un obscur cinéaste italien vaguement arty réussit à immortaliser le plus bel été de ma vie. Oh, je ne prétends pas avoir su jamais jouer de la guitare comme Elio sait jouer du piano dans "Call me by your Name", ni évidemment avoir eu des parents aussi brillants intellectuellement que les siens... même si j'aurais, comme tout adolescent... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
02 mars 2018

"Lady Bird" de Greta Gerwig : l'effet Greta Gerwig

Greta Gerwig a bien de la chance : la critique l'adule aussi bien comme actrice, icône d'une nième vaguelette du ciné indie US - même quand elle ressasse les mêmes "trucs" d'interprétation - que comme auteur(e)-réalisatrice débutante - même si elle n'a pas forcément grand chose de nouveau à nous offrir. Plutôt "femme oiseau" ("Lady Bird") légère et gracieuse que "coccinelle" (Labybird) butée et cruelle, sa Christine de 17 ans accumule les stéréotypes du film de genre "passage à l'âge adulte" à un point qui deviendrait facilement... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,