06 février 2013

La malédiction des serial killers : "Le Silence des Agneaux" de Jonathan Demme (1991)

"Le silence des agneaux" fut l'un des films les plus marquants des années 90, au point de contaminer de manière durable l'imaginaire des cinéphiles comme des producteurs et scénaristes du cinéma du monde entier. L'intelligence appliquée de la mise en scène de Demme, qui est l'exemple du bon artisan respectueux de son sujet comme de son public, et la brillance de l'interprétation compensaient largement les défauts d'un sujet putassier et pas très cohérent (Les problèmes des thrillers surévalués de Thomas Harris se révéleraient plus... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 16:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

11 novembre 2012

"Homeland - Saison 1" : encore une nouvelle série légèrement surestimée ?

Alors que nous vivons chaque année plus clairement une douloureuse redescente dans la qualité des séries TV américaines après le feu d'artifice des 90's et des 00's, la tendance à la surévaluation des quelques programmes qui continuent à trancher par rapport à la moyenne est malheureusement inévitable. Alors, "Homeland", meilleure que "Breaking Bad" ? "Homeland", digne successeur de "24" ? Le moins que l'on puisse dire, c'est que cela se discute, en particulier quand on tient compte de manière objective du manque de rythme des... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 12:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
17 octobre 2012

"24 Heures Chrono - Saison 8" : Allez, c'est fini...!

La dernière saison de la mémorable série "24" aura permis à ses légions de fans d'exprimer toute leur passion vis à vis de ce "show" marquant s'il en fut, autant formellement que thématiquement, puisqu'il aura abordé frontalement la majorité des grandes questions politiques des dernières décennies, et souvent avec beaucoup moins de simplisme et de manichéisme qu'on a souvent voulu y voir. Malheureusement, cette saison 8 n'est pas aussi bonne que les meilleures (la 2 et la 5), et déçoit légèrement du fait d'une accumulation... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 14:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
22 septembre 2012

"Monster - Chapitre 11 : l'angle mort" : quintessence de l'art d'Urasawa...

Ce onzième chapitre, dans la continuation du précédent, nous offre une série de sensations fortes comme Urasawa en a le secret : des coups de théâtre particulièrement efficaces (la véritable identité d'Anna, la tueuse blonde ; l'origine de Grimmer et de "magnificent Steiner"... On est gâtés !), de nouveaux personnages secondaires fascinants ou émouvants (la mère de Stuhl et son Alzheimer, le chef de la police secrète et ses remords), et surtout au moins un intense moment d'émotion, comme ce retour sur les enfances brisées par le... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
15 septembre 2012

"Monster - Chapitre 10 : Pique-Nique" : superbe chapitre de rupture...

Avec le déplacement de l'intrigue de Monster en République Tchèque, Urasawa propose avec ce superbe chapitre 10 une rupture profonde dans le sujet, et même le traitement et le ton de "Monster" : le personnage assez falot - on a assez dit qu'il s'agit de l'unique faiblesse de ce thriller incroyable qu'est "Monster" - de Tenma laisse largement la place au fascinant Grimmer, journaliste dilettante, ancien espion Est-allemand visiblement assez retors, ami des enfants et père en deuil, et qui semble surtout dissimuler en lui une autre... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
18 août 2012

"Les Neuf Dragons" de Connelly : chute libre !

N'y allons pas par quatre chemins, "les Neuf Dragons" est le pire livre jamais écrit par Connelly, un Connelly dont on pensait pourtant qu'il avait retrouvé une certaine forme après le passage à vide d'il y a une dizaine d'années. Il ne s'agit malheureusement pas d'un livre ennuyeux cette fois, mais d'un véritable navet, débutant par une intrigue à LA d'une banalité confondante et enchaînant par un passage à Hong Kong défiant la logique la plus élémentaire. On passera par décence sur les considérations stéréotypées sur la difficulté... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

29 juillet 2012

"24 Heures Chrono - Saison 7" : retour en forme !

Après le désastre de la sixième saison, il est rassurant de voir comment les créateurs de "24 heures chrono" réussissent dans cette septième "journée sans fin" à retrouver un peu de la magie stressante des premières saisons, tout en reconnaissant que les temps ont changé, et que le "républicanisme éclairé" qui a été l'image de la série à ses débuts a fait son temps. Net virage "à gauche" (enfin, démocrate) cette fois, puisque l'on a droit à de nombreuses (et pas forcément légères) scènes de "doutes quant à l'utilisation de méthodes... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 19:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
16 juillet 2012

"Damages - Saison 4" : qu'est-il arrivé à "Damages" ?

Alors qu'on croyait cette série véritablement différente à l'abri des baisses de régime, basée qu'elle est sur des scénarios cohérents et près de l'actualité, voici que la quatrième saison vient mettre à bas notre optimisme, et pire notre confiance en l'avenir : c'est bien simple, ici, rien ne fonctionne ! Le sujet (l'utilisation - partiellement illégale - d'entreprises privées pour poursuivre les guerres que l'armée américaine ne souhaite plus mener) est terriblement mal traité, au point de nous laisser rapidement complètement... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 12:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
09 juillet 2012

Séance de rattrapage : "La Taupe" de Tomas Alfredson

Adapter au cinéma et en deux heures de film l'inadaptable "Taupe" de Le Carré doit être l'un des paris les plus impossibles qui soit, et il n'y a au final aucune surprise à ce que le lecteur nostalgique sorte du film de Tomas Alfredson un tantinet frustré par la (relative) simplification des péripéties complexes du livre. Il vaut mieux se concentrer sur la mise en scène, absolument remarquable de précision, de subtilité, de rythme pourrait-on dire si l'on accepte - c'est mon cas - la lenteur comme l'un des rythmes les plus judicieux... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
06 juillet 2012

"Ô Dingos, Ô Châteaux !" de Tardi et Manchette : du plaisir et une question...

Oublions un instant le plaisir intense qu'on ressent à la lecture de "O dingos, O châteaux", résultat de la combinaison parfaite entre les scénarios destroy de Manchette (personnages hallucinés agissant de manière irrationnelle et largement auto-destructrice, engrenages fictionnels qui déraillent et où le pire est la seule chose qui soit certaine...) et le graphisme noir, quasi sadique dans sa précision rondelette de Tardi... Et posons-nous la question qui nous tarabuste depuis longtemps à chaque nouveau Tardi : n'est-on pas désormais... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,