17 août 2017

"Monster - Chapitre 16 : Je t'attendais" : un pur thriller...

"Je t'attendais" nous montre parallèlement la manière dont Johann solde les comptes avec ses "alliés" de l'extrême droite et de la pègre, nous offrant une nouvelle démonstration de la facilité avec laquelle le "Monstre" manipule les esprits faibles (ici des serial killers plus ridicules qu'effrayant), et le parcours de Nina, qui a désormais recouvert la mémoire, vers son frère qu'elle retrouve pour une confrontation qui nous offre notre content de flashbacks, et donc d'explications (partielles, on est chez Urasawa) sur la genèse et... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

16 août 2017

"L'étoile du diable" de Jo Nesbø : (clichés)

Ah ce vieux Harry Hole ! Encore occupé à gâcher sa vie à force de faire passer son métier avant le reste (cliché) et de sombrer dans l'alcoolisme (cliché). Sans parler de son désir de vengeance qui l'obnubile jour et nuit (cliché), après la mort de sa collègue assassinée par l'extrême droite. Heureusement un serial killer va troubler les nuits d'été de Norvège (cliché). Malheureusement, Harry va devoir faire équipe avec son ennemi intime (cliché). Heureusement il va arrêter de boire et se montrer plus malin que tout le monde (cliché).... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
02 août 2017

Revoyons les classiques du film policier : "Se7en" de David Fincher (1995)

"Où les facultés de l'esprit viennent s'ajouter à la volonté mauvaise et à la puissance, il n'y a pour les hommes aucun moyen de défense." (Dante - La Divine Comédie / l'Enfer) Un peu plus de vingt ans plus tard, alors que David Fincher est devenu l'un des plus grands metteurs en scène opérant à l'intérieur du "système", et qu'on s'est sans doute un peu "habitués" au dosage parfait d'intelligence méthodique et d'élégance infinie qui sont la caractéristique de ses meilleurs films, il est facile d'oublier le choc que fut en 1996 la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
30 juillet 2017

"Baby Driver" d'Edgar Wright : "I was born one dark gray morn / With music coming in my ears / In my ears"

Depuis les meilleurs moments de la "Trilogie Cornetto", on sait bien qu'Edgar Wright est le roi de l'exercice de style, dont la virtuosité a brillé au service des idées délirantes de Simon Pegg. Construisant avec quelques difficultés sa carrière américaine, Wright a visiblement décidé avec ce "Baby Driver" de passer à la vitesse supérieure en réalisant un film dans lequel le scénario n'a absolument ni importance ni intérêt - il s'agit de recycler ici pour la nième fois les stéréotypes épuisés du film de braquage, et d'y injecter un... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 juillet 2017

"Le Caire Confidentiel" de Tarik Saleh : irrespirable...

Belle idée que d'emmener les codes si efficaces du polar scandinave voir ailleurs ce qui s'y passe, et en l'occurrence de les confronter au chaos égyptien à la veille de la révolution de 2011 : Tarik Saleh (réalisateur) et le brillant Fares Fares (acteur, ici formidable en inspecteur au bout du rouleau, gominé et clope au bec, et producteur) nous offrent ni plus ni moins que le thriller le plus intelligent et fascinant de cette année 2017, il est vrai assez pauvre en la matière. "The Nile Hilton Incident" (oublions le stupidement... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
11 juin 2017

Séance (tardive) de rattrapage : "Kill List" de Ben Wheatley

Il est quand même difficile de défendre sérieusement la théorie que "Kill List" serait un "bon film", même si nombreux sont les fans qui ont égrené des théories aussi fumeuses que le "scénario" du film de Ben Wheatley pour vanter ses qualités. La vérité est que "Kill List" a des défauts tellement rédhibitoires qu'il en devient indéfendable : la construction en "marabout-bout de ficelle" de son scénario tient plus du foutage de gueule que du cadavre exquis surréaliste, tandis que sa complaisance envers la violence - si elle peut... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 juin 2017

Le futur du cinéma est Asie : "New World" de Park Hoon-Jung

Il faut quand même un peu de temps pour "rentrer dans" ce "New World" qui ne distingue pas fondamentalement du tout-venant d'un cinéma policier asiatique qui s'est maintenant abreuvé aux sources du thriller mafieux US (le "Parrain", évidemment) pour le tordre à la manière locale, et en général le sur-complexifier. C'est d'abord la grande élégance formelle du film qui séduit, même si on est évidemment habitué à cette classe folle de la part des Coréens : un minimum de violence - mais mémorable bien entendu -, une narration toute en... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
29 mai 2017

"Lontano" de Jean-Christophe Grangé : les fleuves pourpres

Alors voilà, c'est du Grangé, toujours à peu près la même chose depuis les heures glorieuses des deux premiers volumes d'une œuvre désormais considérable, au moins en volume. Il y a des flics torturés et violents, des serial killers vicieux et cruels, de la technologie "science fictionnesque" appelée à la rescousse pour expliquer l'inexplicable, et un soupçon d'exotisme - le Congo cette fois... Aucune surprise, donc, même si la fin (classiquement) à double détente est finalement bien trouvée. On aimera (ou pas ?) la rage qui anime... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
23 mai 2017

"Bosch - Saison 3" de Michael Connelly : le dernier clou dans le cercueil...

Après une seconde saison qui nous avait redonné un peu d'espoir, le troisième volet des enquêtes de Harry Bosch voit s'effondrer cette série qui n'a décidément jamais atteint le niveau des meilleurs livres de Michael Connelly - les premiers, bien entendu. Le problème vient cette fois du scénario, très confus et peu crédible, qui plonge rapidement le téléspectateur dans une sorte d'indifférence louchant vers l'ennui. Pire, la "révélation finale" de comportements éthiquement discutables de la part de Bosch enfonce le dernier clou dans... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
16 mai 2017

Le cinéma de fou furieux de William Friedkin : Killer Joe (2011)

L'une de mes (nombreuses) théories sur la cinéphilie, c'est qu'il existe des moyens scientifiques de déterminer si quelqu'un est un vrai cinéphile ou simplement un amateur, comme par exemple de voir ses réactions aux derniers films de Brian De Palma... ou, sans doute encore plus décisif, son enthousiasme (ou absence de...) devant un film de Friedkin, quand même l'un des réalisateurs les plus splendidement déviants que Hollywood nous ait jamais donnés. "Killer Joe" cumule a priori toutes les tares qui font qu'on hait un film : un... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,