26 avril 2021

"Quicksand - Rien de plus Grand" de Camilla Ahlgren : l'épuisement du polar scandinave ?

Les fusillades dans les écoles ne sont heureusement pas devenues (encore ?) en Europe ces faits divers atrocement banals qui reviennent comme des cauchemars récurrents dans la société états-unienne. Elles constituent toutefois, au-delà de la question, certes essentielle, de la mise à disposition facile d’armes à feu, un vrai sujet pour qui s’interrogerait sur la noirceur qui est en nous – et, pire encore, en nos enfants – et qui pourrait, un jour – qui sait ? -, s’exprimer ainsi. Quicksand est une mini-série suédoise... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 avril 2021

"Snabba Cash" de Oskar Söderlund : StartUp suédoise...

On se souvient peut-être que, en 2016, l’excellente série TV "StartUp" avait exploré les similitudes entre le monde sans pitié de la nouvelle économie digitale où s’entre-dévoraient les requins de la finance à l’affût des start-ups susceptibles d’être les GAFA de demain, et le monde sous-terrain des gangs, trafiquants de drogues et défendant leur territoire par la violence. "Snabba Cash" – soit en suédois « Argent rapide » (et non « Easy Money » suivant la traduction habituelle en anglais !) a visiblement l’ambition de traiter le... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 14:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
18 février 2021

"Cibles mouvantes" d'Alain Darborg : horreurs boréales

Depuis l’inoubliable Délivrance, tout le monde sait bien que la beauté de la nature dissimule à peine la laide sauvagerie humaine, qu’il ne fait donc pas trop bon baguenauder dans des lieux isolés quand on est d’innocents citadins, sous peine de se retrouver à jouer le rôle du gibier. En Suède, il fait très froid et ça rajoute un peu de piment quand un petit couple, qui pensait recoller les morceaux de leur couple en contemplant ensemble les aurores boréales, se retrouve à courir devant le « point rouge » (le Red Dot du... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
18 janvier 2021

"Welfare Jazz" de Viagra Boys : la seconde petite pilule blues...

Rappelons quelques faits, dans la mesure où nous allons chanter les louanges d’un groupe qui n’est pas encore très connu : Sebastian Murphy, natif de San Francisco, s’est exilé en Suède et y a formé Viagra Boys en 2015 : un nom de groupe gentiment provocateur, peut-être parce que le but de cette musique est, comme pour la célèbre pilule bleue, de provoquer en nous une excitation quasi incontrôlable ! Depuis sa création, le groupe s’est construit une solide réputation sur scène, même si l’étiquette post-punk, qui lui a... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
21 septembre 2020

"Le Jeune Wallander" de Benjamin Harris : La série où tous les Suédois parlent anglais...

Difficile de parler de ce "Jeune Wallander", série britannique censée se passer en Suède (à Malmö) et racontant les débuts dans la police du jeune Kurt Wallander sans évoquer immédiatement le GROS problème de la série : tout le monde parle anglais ici ! Il nous semblait quand même que ce genre de pratique ridicule était réservée aux grosses machines hollywoodiennes, qui se moquent littéralement de la réalité pour vendre au monde entier leurs histoires anonymes. On avait pensé aussi que Netflix présentait ce bel avantage de nous... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 14:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
28 avril 2020

"Kalifat" de Wilhelm Behrman : soumission ?

La montée de la radicalisation islamiste chez les jeunes, immigrés ou non, et de leur basculement toujours possible dans le terrorisme - fuite en Syrie ou attentats en Europe - est l'un des défis les plus graves que les démocraties aient rencontrés au cours de la dernière décennie : le traiter dans une fiction commerciale est d'autant plus risqué qu'il est facile de tomber dans la simplification raciste et la démagogie populiste, comme nombre de politiciens européens de tous bords. Rajouter à cela la dose de suspense et d'action... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

24 avril 2020

"Tales from the Loop" de Nathaniel Halpern : à la recherche du temps (toujours) perdu

Alors, dans "Tales from the Loop", il y a des boucles temporelles, un échange de corps, une machine qui sert à arrêter le temps, un passage dans un monde parallèle, un monstre vivant sur une île, et encore d'autres choses qui fleurent bon l'anthologie de SF pépère, à la "Amazing Stories" (sur Apple TV+...). Sauf que les amateurs du genre, dont je suis, sans honte aucune, risqueront de se trouver fort démunis devant le fait que tout cela n'est qu'un McGuffin un peu (trop ?) sophistiqué pour une série qui ne veut nous parler que d'UNE... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
09 janvier 2020

Bergman pour toujours : "Persona" (1967)

"Persona", sans doute l'un des films les plus "ultimes" de Bergman, ou en tout cas celui qui concilie le plus audacieusement recherche formelle et explorattion de la psyché, commence presque comme un exercice de style "lynchien" : une rafale d'images et de sons déstructurés, avec certaines insertions subliminales, qui posent le contexte, soit l'obscurité du Mal, la lumière du Cinéma, et au milieu le Sexe. "Persona" va donc s'approcher du gouffre absolu de l'âme, en utilisant le cinéma - et bien sûr, avant tout, deux actrices... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 12:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 décembre 2019

Bergman pour toujours : "Scènes de la Vie Conjugale" (1974)

La filmographie de l'immense Ingmar Bergman comporte un nombre impensable de grands films, et pourtant on peut aujourd'hui parier que le sommet définitif de son oeuvre est et restera "Scènes de la Vie Conjugale", qui n'est pourtant qu'une série télévisée en 6 épisodes, où le maître a limité au strict minimum sa mise en scène. Car c'est aussi sans nul doute ce film, tiré de la série mais qu'il vaut mieux voir dans sa version longue (2h48), qui constitue l'expérience la plus intense, la plus extraordinaire, la plus juste, la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 10:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
12 août 2019

"Midsommar" de Ari Aster : Välkommen till Sverige (Naissance d'un grand cinéaste)

On se souvient combien "Hérédité", malgré le concert de louanges qui l'avait accueilli, s'était révélé décevant, l'intelligence de sa mise en scène sombrant à mi-parcours dans la facilité du cinéma d'horreur de bas étage, et Ari Aster reculant au dernier moment devant ce qu'on pourrait qualifier - certains l'ont fait - la "transcendance" vers laquelle son inspiration "kubrickienne" le menait. Aster est clairement un homme intelligent, en plus d'un véritable auteur - au sens de la "politique des...", c'est à dire un artiste qui "refait... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,