10 août 2018

"Une Pluie sans Fin" de Yong Due : Rain Man ("Noone gets out of here alive...")

Il y a un grave malentendu, évidemment sciemment entretenu par le Marketing de "Une Pluie sans Fin", qui est de placer le film dans la descendance du brillantissime "Memories of Murder" : hormis qu'il s'agit d'une vision ethnocentrique vaguement raciste qui revient à mettre dans le même panier tout ce qui est asiatique, c'est aussi une erreur de compréhension fondamentale quant au travail de Dong Yue, qui ne réalise pas du tout ici ni un film de serial killer, ni le récit policier d'une traque. Il vaut beaucoup mieux voir "Une Pluie... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 juin 2018

"The Chase" de Kim Hong-Seon : vieillards et éclopés

Si "The Chase" prouve quelque chose, c'est bien que la brillante formule du nouveau polar coréen inventée par Bong Joon-Ho ou Na Hong-Jin il y a une quinzaine d'années s'essouffle sérieusement (à moins que cela ne soit qu'une novelle génération de cinéastes peine à arriver...) : il y a en effet dans le film de Kim Hong-Seon tous les ingrédients que l'on a appris à aimer, du mélange de genres (ici du cinéma social, de la comédie et du thriller, bien entendu...), de la noirceur, des acteurs polyvalents et crédibles, une mise en scène... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
21 avril 2018

"Nuit" de Bernard Minier : la malbouffe

J'ai le gros défaut d'aller chercher au dernier moment, avant d'embarquer dans mon train ou mon avion, un bouquin "facile à lire" au kiosque "Relay" de la gare et de l'aéroport, privilégiant en général (lorsque je ne vois aucun nouvelle publication en format poche de l'un de mes auteurs "sérieux" préférés...) le thriller standard qui m'aidera à supporter les longues heures de voyage... Cette introduction un peu trop circonstanciée me sert, je me rends compte, à justifier l'achat et la lecture d'un machin aussi peu recommandable que... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
19 mars 2018

"Mindhunter - Saison 1" de Joe Penhall : Emmanuel Macron contre les Vampires

On sait bien que les films ou les séries de David Fincher n'ont véritablement qu'un seul sujet : l'intelligence et ce qu'on en fait. Et même si Fincher n'est pas le showrunner de ce "Mindhunter" mais "seulement" le réalisateur des deux premiers et deux derniers épisodes de cette série consacrée à la naissance et au développement par deux francs-tireurs du FBI des théories de profilage, face à la prolifération d'un nouveau type de tueurs, sa marque est littéralement partout : le sujet et son traitement minutieux et délibérément... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
14 janvier 2018

"Le Bonhomme de Neige" de Jo Nesbo : serial writer...

"Le Bonhomme de Neige" est un excellent thriller basé sur une intrigue passionnante, avec des personnages hauts en couleurs et attachants (les bons comme les méchants), propulsé par un certain nombre de twists vigoureux, et bénéficiant d'une construction - avec flashbacks malins et impressionnants - et d'une narration particulièrement habiles. Bref, du nanan pour l'amateur standard de polars, et j'oserais dire, un peu le minimum syndical de la part d'un auteur aussi doué que Jo Nesbø. Les plus exigeants d'entre nous regretteront... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
07 janvier 2018

Séance de rattrapage : "Que Dios Nos Perdone" de Rodrigo Sorogoyen

D'abord, soyons cléments avec la critique et le public français qui ont largement surestimé ce "Que Dios Nos Perdone" beaucoup trop espagnol pour que tous les thèmes qui se bousculent dans son scénario engorgé soient perceptibles hors des frontières ibériques. Il faut néanmoins insister sur la forte tonalité anti-religieuse du film, qui ne se limite pas à la toile de fond ironique de la visite papale dans un Madrid miné par la crise économique : en effet, le titre du film et le livre inspirant le serial killer ("Camino") sont une... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 novembre 2017

"Congo Requiem" de Jean-Christophe Grangé : Apocalypse Now...

Il est marrant, Grangé : pondre un pavé de 900 pages sur un sujet ne lui suffit plus, il invente donc avec "Congo Requiem" un putain de concept révolutionnaire, doubler son précédent roman en inventant une autre solution et un autre déroulement à la même énigme (un serial killer - fatigue intense - inspiré de rituels de sorcellerie africaine venant menacer une famille de psychopathes...). Voici donc "Lontano bis", où on prend les mêmes et on recommence... un peu à la manière quand même des "numéros 2" typiques des Studios... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
09 octobre 2017

Séance (tardive) de rattrapage : "Le Scoop" de Deok Noh

Bon, tout ce qui vient de Corée du Sud n'est pas génial, il suffit de passer deux heures un peu laborieuses devant "le Scoop" (au titre international mystérieux : "The Exclusive : Beating the Devil's Tatoo" !) pour en avoir la confirmation. Ce thriller poussif et peu crédible a pourtant toutes les caractéristiques des "grands thrillers" coréens : une intrigue retorse, un mélange incongru des genres, un discours politique, une conclusion furieusement pessimiste, bref tout ce qui nous a fait aimer ce cinéma-là depuis des décennies.... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 août 2017

Revoyons les classiques du film policier : "Se7en" de David Fincher (1995)

"Où les facultés de l'esprit viennent s'ajouter à la volonté mauvaise et à la puissance, il n'y a pour les hommes aucun moyen de défense." (Dante - La Divine Comédie / l'Enfer) Un peu plus de vingt ans plus tard, alors que David Fincher est devenu l'un des plus grands metteurs en scène opérant à l'intérieur du "système", et qu'on s'est sans doute un peu "habitués" au dosage parfait d'intelligence méthodique et d'élégance infinie qui sont la caractéristique de ses meilleurs films, il est facile d'oublier le choc que fut en 1996 la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
22 juin 2017

"Creepy" de Kiyoshi Kurosawa : frissons...

Il me faut avouer en préambule que je n'ai jamais beaucoup aimé le cinéma de Kiyoshi Kurosawa, un réalisateur pourtant régulièrement encensé par "la critique qui compte" : si l'idée d'apporter l'intelligence d'une démarche auteuriste au cinéma de genre était assez culottée à l'époque (on parle des années 90...), la traduction de ces ambitions laissait régulièrement à désirer dans des films assez souvent confus et ennuyeux. Avec le temps, Kurosawa a recentré son cinéma, l'a clairement rendu plus accessible, ce qui nous amène... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,