19 avril 2018

"Black Mirror - Saison 2" de Charlie Brooker : le mirroir brisé

Dans la même ligne que la première, la seconde saison de la redoutable série "Black Mirror" nous offre trois épisodes plus ou moins ludiques (enfin, plutôt moins que plus, hein...) sur l'impact possible du développement des technologies actuelles sur nous, au sein d'une société que l'on nous prédit - sans grande surprise - toujours plus consumériste et toujours plus répressive. Le charme addictif de "Black Mirror" provient largement de ce sentiment de "remise à zéros" des compteurs à chaque nouvel épisode, qui génère une vraie... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 avril 2018

"The Handmaid's Tale" de Bruce Miller : soumission...

Réussite absolue, choc intense - voire traumatisant dans ses trois premiers épisodes pour le moins radicaux -, "The Handmaid's Tale" ouvre sous nos pieds un gouffre vertigineux, faisant parfaitement écho aux angoisses les plus torturantes de notre pauvre époque : la montée du fondamentalisme religieux, le fascisme inhérent à la société américaine, l'explosion exponentielle des effets de la destruction de notre environnement, la fragilité de la démocratie et des récentes victoires de l'égalité des sexes... tout y est, et brillamment... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
09 avril 2018

"Rady Player One" de Steven Spielberg : les mardis et les jeudis...

Je me vois forcé de plaider coupable, absolument coupable : oui, je fais partie de cette génération qui, à la fin des années 70, a été à l'origine de cette "pop culture", qui s'est battue contre la "culture officielle" jugée dépassée, réactionnaire, ringarde... Et nous avons gagné, oui le pire, c'est que nous avons bel et bien gagné. Et nous devons affronter aujourd'hui les conséquences de notre victoire : l'inculture généralisée et glorifiée, la merchandisation effrénée de chaque instant de nos vies, la superficialité érigée en... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 avril 2018

"Black Mirror - Saison 1" de Charlie Brooker : Arcade Fire

L'explosion technologique des deux dernières décennies et son impact sur la société, mais également les mutations qu'elle provoque dans le corps, l'esprit, voire l'âme humaine, est probablement l'un des sujets les plus importants de notre époque. Le cinéma s'y confronte régulièrement, mais l'utilise plus comme un ressort scénaristique qu'autre chose, à quelques belles exceptions près ("Her" vient naturellement à l'esprit)... "Black Mirror", la série "d'anticipation" anglaise a droit à tout notre intérêt et notre respect pour se... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
02 avril 2018

"Bright" de David Ayer : le seigneur des haineux

En bon contemporain de Jean-Luc Godard, j'ai bien souvent fustigé les "professionnels de la profession" livrant des films bien faits mais sans âme ni ambition "artistique". L'arrivée de nouveaux acteurs dans le Cinéma comme Amazon et surtout Netflix, indépendants vis à vis d'un système hollywoodien sclérosé dans ses enfantillages, et surtout bénéficiant d'un nouveau mode de distribution, a pu laisser espérer un peu d'air frais dans le cinéma populaire américain, et l'apparition de "films de niches", pointus et ambitieux. Or ce qu'on... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
31 mars 2018

"Altered Carbon - saison 1" de Laeta Kalogridis : "Nevermore ! Nevermore !"

Nouveau produit de la boulimie de Science-Fiction de la maison Netflix, "Altered Carbon" est une série qui intrigue par l'ambition de son thème central : l'immortalité par le remplacement du corps, et son impact sur la psyché et sur la société - on peut d'ailleurs penser à l'oublié "Zardoz" de Boorman... Il est indéniable que le traitement assez poussé du concept d’interchangeabilité des corps donne lieu à nombre de scènes intéressantes, troublant intelligemment les notions d’âge et de sexe (ce micro-récit réellement stimulant... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

25 février 2018

"La Forme de l'Eau" de Guillermo del Torro : Qu'est-ce qu'un grand film populaire global ?

Qu'est-ce qu'un grand film populaire global ? Pour essayer de répondre à cette difficile question, ignorons bien entendu les zillions de films de super-héros bas du front qui ne méritent pas le titre de "films d'action" (que McTiernan, Cameron et Miller leur pardonnent, ils ne savent pas ce qu'ils font), et concentrons-nous sur le cas de "la Forme de l'Eau", généralement traité par le public mondial en délire de "chef d’œuvre absolu"... Apparemment, il s'agit donc d'un film traitant des Etats-Unis d'hier, mais avec assez de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
12 février 2018

"Electric Dreams" de Ronald D. Moore et Michael Dinner : Philip K. Dick's Inadaptable Books

S'il nous fallait une preuve ultime, après la trahison originelle de Blade Runner et les multiples aberrations qui suivirent, que Philip K. Dick est absolument inadaptable, ce serait très certainement cette laborieuse collection d’épisodes inspirés de nouvelles de notre cher "Maître du Haut-Château", dans laquelle ma maison Amazon, décidément bien peu inspirée, a visiblement investi pas mal, que ce soit pour embaucher des acteurs connus auxquels on ne donne rien à faire d'intéressant, ou pour représenter des mondes futurs d'une... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
27 décembre 2017

Revoyons les classiques de la S.F. : "2001 : l'Odyssée de l'Espace" de Stanley Kubrick (1968)

Une ouverture sublime, un long tunnel planant, un suspense cybernétique infernal, puis un final halluciné : il y a tout dans "2001 : l'Odyssée de l'Espace", et avant tout la meilleure illustration du génie d'un réalisateur visionnaire comme l'histoire du Cinéma en compte très peu. "2001" ouvre littéralement une brèche d'infini dans l'imagination des spectateurs, qui suffoquent un peu, à la fois dépassés et hypnotisés : comme le personnage de l'astronaute, seul et flottant dans le cosmos, chacun d'entre nous est seul, face au silence... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
26 décembre 2017

"Le Paradoxe de Fermi" de Jean-Pierre Boudine : no future !

Deux mots d'avertissement avant de vous conseiller la lecture de ce "Paradoxe de Fermi" : d'abord, ceci n'est pas un roman, ou plutôt c'est un MAUVAIS roman, dans lequel les personnages n'ont aucune vie, aucune réalité, ne suscitent aucune empathie, rendant le vieux principe d'identification du lecteur totalement inopérant, et donc la lecture de certains passages, décrivant la survie au jour le jour du personnage central dans la nature hostile de la haute montagne, assez fastidieuse. Ensuite, que les aficionados du thème de la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,