23 janvier 2019

"Glass" de M. Night Shyamalan : The house that M. Night lost

Il y a clairement deux manières de regarder "Glass", et le plaisir qu'on en tirera variera du tout au tout. La première est en passionné de culture de super-héros et de blockbusters parfaitement exécutés : dans ce cas, passée une première demi-heure impeccable qui fait l'unanimité, on s'ennuiera vite devant des dialogues interminables, des facilités scénaristiques un peu indignes du riche passé de Shyamalan, et une certaine lourdeur dans la démonstration de ses théories sur la vraie nature du super-héros américain (obsession... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

19 janvier 2016

"Les 8 Salopards" de Quentin Tarantino : ça devait arriver...

Voilà, ça devait arriver un jour, mais on est quand même désolés pour le coup : Tarantino a réalisé un film médiocre. Pas un mauvais film, bien sûr, parce que Tarantino sait bien évidemment toujours filmer avec grâce et intelligence, et parce qu'il a confié le rôle principal et le souffle de son film à Samuel L. Jackson, et la B.O. (nouveauté !) à Morricone. Sinon, c'est la cata : un format super-scope dont il ne fait rien, des dialogues continuels sans grandes étincelles, des acteurs en roue libre (Roth est encore plus cabotin que... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
13 avril 2015

"Kingsman" de Matthew Vaughn : Extermination

Le nec plus ultra du cinéma de divertissement en 2015, c'est indiscutablement "Kingsman", et il semble que tout le monde soit bien d'accord là dessus. C'en est même décourageant quand on cherche à parler du film, non ? "Kingsman", point de rencontre idéal entre la culture comics de notre époque (hystérique, bas du front, ricaneuse... n'en jetez plus !) et la nostalgie d'un cinéma perdu - James Bond quand il était vraiment british (l'époque Roger Moore ? Je me demande...), mais aussi "My Fair Lady", donc, et bien sûr Kubrick et son "Dr... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
01 août 2014

"Captain America : le Soldat de l'Hiver" des Frères Russo : un boulet de plus...

  S'il y a un minimum d'intérêt à se farcir ce boulet Marvel de plus qu'est "Captain America - Le Soldat de l'Hiver", c'est sans doute dans la vision foncièrement pessimiste qu'il offre de la politique US, qu'elle soit extérieure (le sacrifice des idéaux au nom de la lutte contre le terrorisme) ou intérieure (ces inévitables et éternelles luttes intestines entre agences et gouvernement), qu'il faut le trouver. Captain America, avec son idéologie "à l'ancienne", puisqu'il est un pur produit de la Seconde Guerre mondiale, permet... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
11 juillet 2014

Séance de rattrapage : "Robocop" de José Padilha

En pleine dégénérescence, Hollywood recycle les blockbusters des décennies précédentes en produisant de manière "industrielle" des remakes qui, pour l'instant, s'avèrent assez pitoyables ("Total Recall", "Carrie", "Evil Dead", ...). La (très) fausse bonne idée ici, c'est de penser que le réalisateur des brillants "Troupe d'élite", José Padilha, peut apporter au projet son réalisme cru issu des rues brésiliennes, et faire bon ménage avec le principe d'un conte cynique et largement pervers, typique du travail de Verhoeven. Évidemment,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
28 janvier 2013

Séance de rattrapage : "The Avengers" de Joss Whedon

Il y a dans l'obsession américaine pour ces superhéros qui se dévouent pour sauver le monde - enfin, New York, ce qui revient au même ! - en dépit de l'incompétence des politiciens qui ne rêvent qu'à la solution nucléaire, une bien triste vision de l'impuissance de la démocratie. Heureusement, le scénario de Joss Whedon arrive à passer outre ce handicap du blues post 9-11 dont Hollywood n'arrive pas (encore) à assumer le sens du tragique, en faisant la pari - osé mais réussi - de la légèreté et du classicisme (relatif, quand... [Lire la suite]