24 avril 2012

Revoyons les classiques du cinéma : "Inside Man" de Spike Lee (2006)

"Inside Man", six ans plus tard, reste l'une des plus brillantes réussites dans le genre (le sous-genre ?) "film de braquage de banque", conjuguant imparablement réalisme (Spike Lee filme des gens au travail, qu'ils soient policiers ou braqueurs, et cette attention à tous les détails du labeur de chacun paye, tant il est loin de la pyrotechnique lobotomisée habituelle aux thrillers hollywoodiens) et manipulation ludique du spectateur (... encore que, fidèle aux règles du cinéma classique, "Inside man" ne ment jamais à son spectateur,... [Lire la suite]

20 avril 2012

Revoyons les classiques du cinéma : "The Prestige" de Christopher Nolan (2006)

Film trop méconnu, "The Prestige" avait pourtant tout pour rencontrer un honnête succès public : sujet fascinant - l'illusion a toujours attiré le grand public, non ? -  acteurs sexy, scénario de polar retors. C'est pourtant un objet bizarre, sans doute trop ambitieux (la narration temporellement éclatée, qui n'a rien d'évident et demande une concentration inhabiutelle de la part du spectateur) et "artistique" (il y a de vrais choix esthétiques derrière la patine habituelle du film en costumes), et le basculement à mi-course vers... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 12:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
13 avril 2012

Revoyons les classiques du cinéma : "L'effet papillon" de Eric Bress et J. Mackye Gruber (2004)

"L'effet Papillon", derrière son habile scénario science-fictionnesque (assez joliment traditionnel, puisqu'il questionne comme nombre d'oeuvres de SF classique la linéarité du temps et la multiplication des réalités possibles), reste l'une des peintures les plus éprouvantes que l'on ait jamais vues produites pour le grand public dévoreur de pop-corn (Kutcher oblige...) de l'Amérique blanche : des banlieues "white trash" aux universités élitistes, rien d'aimable dans cette société brutale construite sur l'exploitation de l'autre,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 février 2012

Revoyons les classiques du cinéma : "Carne Trémula" de Pedro Almodóvar (2004)

A sa sortie, "Carne Trémula" avait impressionné : la force de la mise en scène d'un Almodóvar qui, après les années de jeunesse, arrivait a la maîtrise sans perdre pour autant son goût pour une certaine fantaisie, était désormais mise au service de scenarios plus "classiques", la provocation gratuite laissant place à un regard plus humain sur de vrais personnages, et non plus des caricatures agitées pour choquer le bourgeois espagnol. En 2012, malheureusement pour ce "petit film" qu'est devenu "Carne Trémula", Almodóvar a suivi cette... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 janvier 2012

Revoyons les classiques du cinéma : "Eternal Sunshine of the Spotless Mind" de Michel Gondry (2004)

On aime l'esprit fantaisiste et bricoleur de Michel Gondry, cette énergie ludique à l'oeuvre dans tous ses films, même les moins réussis (ceux dans lesquels la tendance à la régression infantile devient trop pesante, à mon goût du moins !). Le bonheur absolu que procure son "Eternal Sunshine of the Spotless Mind" vient que le talent créatif de Gondry s'appuie sur une idée géniale (l'effacement sélectif de la mémoire...) et sur un scénario superbement construit, que cela soit l'habile flash back qui met dès le début, pourvu qu'on soit... [Lire la suite]
27 janvier 2012

Revoyons les classiques du cinéma : "La Double Vie de Véronique" de Krzysztof Kieslowski (1991)

20 ans plus tard, a-t-on déjà oublié Kieslowski, et son incroyable talent à conjuguer esthétique raffinée et évocation délicate des sentiments, voire des sensations les plus ténues ? Ce serait dommage, d'autant que l'on ne voit guère de successeur à son cinéma extrêmement émotionnel tout en restant parfaitement abstrait, voire théorique. Avant l'apothéose que constituerait la trilogie "Bleu, Blanc, Rouge", "la Double Vie de Véronique" permet de saisir toute l'originalité du regard que pose sur les êtres humains - les femmes surtout,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,