16 février 2020

Petrol Girls au Point Ephémère (Paris) le vendredi 14 février

21h30 : On change donc d’atmosphère avec Petrol Girls : à peine montée sur scène, Ren Aldridge nous explique franco que le groupe jouant plutôt “heavy”, et militant pour la cause des femmes et des LGBT, elle demandera aux hommes non homosexuels de quitter le devant de la fosse pour laisser la place aux femmes et aux trans, s’il y en a dans la salle. Bon ! Je dois dire que c’est la première fois que nous entendons un discours ostracisant de ce type dans un concert de Rock, et même si, prévoyant le coup, nous nous... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

30 janvier 2020

"There is No Year" de Algiers : Dancing On Fire !

Depuis Bob Dylan, et sans remonter jusqu’à Guthrie bien avant lui, le militantisme et la revendication politique n’ont finalement pas été aussi fréquents qu’on aurait pu le croire dans le Rock, et la rébellion de nos stars a souvent été plus une posture, malheureusement, que le reflet d’un véritable engagement : pour un Clash (et encore, on peut argumenter que leurs prises de position pro-sandinistes tenaient plus du romantisme que de la réflexion), combien de Rolling Stones ? L’apparition d’un... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
20 janvier 2020

"L'Au-delà" de Double Date with Death : la séduction de la langue française

Puisque l’on s’extasie régulièrement sur la vitalité du garage rock, sans aucun doute le genre musical (dans le périmètre du Rock, hein !) le plus universellement pratiqué de nos jours, profitons d’une autre bonne nouvelle de ce début d’année venue de l’autre côté de l’Atlantique, de la très dynamique scène montréalaise… Voilà donc Double Date with Death (soit un joli nom de groupe !), un quatuor québécois ayant établi sa réputation sur scène avec des sets ravageurs : il s’agit là du deuxième album des Canadiens très... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
04 janvier 2020

Les chroniques oubliées de 2019 : "The Center Won't Hold" de Sleater-Kinney

Paru en août dernier, "The Center Won’t Hold", le neuvième album d’un groupe aussi essentiel que Sleater-Kinney n’a finalement généré que peu de commentaires. Pire, nombre des fans de la première heure du groupe se sont désolés de ce qu’ils ont jugé comme un virage mainstream inapproprié, pour ne pas utiliser le fameux terme de « trahison ». D’ailleurs, le départ – pour ces fameuses « divergences musicales » qui ont tout de la langue de bois – de Janet Weiss a confirmé aux détracteurs de "The Center Won’t Hold"... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 janvier 2020

"Tainted Love" de Warmduscher : the Thin Black Family

On ne parle pas beaucoup, ou plutôt pas assez en France de Warmduscher, ce super-groupe (si l’on s’en tient à cette appellation très années 70…) composé à l’origine de membres de formations anglaises pourtant « à la mode » comme The Fat White Family ou Insecure Men. Et nos bougres avaient surtout la (petite) réputation jusque-là d’un combo garage punk un peu cradingue. Or, leur troisième album (déjà ! car voilà encore des stakhanovistes comme on les aime…), "Tainted Lunch", risque bien de changer la donne, tant... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 12:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
29 décembre 2019

"A Picture of Good Health" de LIFE : une question de vie ou de VIE ?

On peut se désoler du fait que le Rock anglais soit désormais bien ancré dans la répétition des codes musicaux qu’il inventa, disons entre 1976 et 1985, au cours de cette fabuleuse décennie qui vit et le punk et la new wave renouveler fondamentalement les règles et les références musicales de notre génération. A l’inverse, on peut aussi admettre que la situation politique, économique et sociale – liste à laquelle il convient de rajouter désormais « environnementale » - est tellement désastreuse que la violence revendicatrice du punk... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

24 novembre 2019

Starcrawler au petit Bain (Paris) le mercredi 20 novembre

21h17 : Starcrawler, le quatuor angeleno qui monte, qui monte – au moins aux Etats-Unis – effectue une entrée en scène explosive, qui nous rassure immédiatement sur la bonne santé de leur esprit punk : Arrow de Wilde n’a pas pris un gramme, est toujours vêtue de lambeaux de vêtements portant les traces de ses sanglantes exactions précédentes, qui lui donnent cet aspect de possédée d’un film gore de série Z, tandis que Henri a bouffé du lion ce soir, tant il ne tient pas en place et nous offre un festival de guitare et... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
20 novembre 2019

"Devour You" de Starcrawler : starfucker !

Dès le second album - celui de tous les dangers, on le sait - Starcrawler, soit nos Angelenos préférés de 2018 nous font le coup pendable de rentrer dans le rang. Eux qu'on attendaient comme les dignes héritiers des magnifiques John Doe / Exene Cervenka de l'inoubliable X, ont pris un virage moins risqué commercialement en choisissant plutôt l'héritage 90's de Hole, Garbage et consorts. Très produit - par un Nick Launay dont le beau pédigrée (Yeah Yeah Yeahs, Nick Cave...)... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 novembre 2019

"So Removed" de WIVES : EPOUSES ou Reines ?

“Happy ever after / this place is a disaster.” Les premiers mots de "So Removed", le premier album de WIVES, nouvelle sensation du Rock new-yorkais, ne laissent place qu’à peu d’ambiguïté : on est ici dans la digne continuité de ce que la Grosse Pomme, et même les USA ont produit de plus radicalement Rock en termes de "musique urbaine"… Car on a beau dire, on a beau faire, et la musique a beau être de plus en plus planétaire, globale et dématérialisée, les artistes qui comptent sont le plus souvent marqués profondément par... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
06 août 2019

"Hotel Last Resort" de Violent Femmes : essentiel ?

En 2013, les Violent Femmes, l’un des groupes les plus littéralement extra-ordinaires des années 80, se reformaient. Les premières écoutes de We can do anything, leur album de 2016, nous avaient filé un sacré coup de bourdon : nos Violent Femmes adorées – celles des deux premiers albums, inoubliables – étaient de retour, avec ce son si caractéristique (country punk, qu’on appelait ça à l’époque…), avec cette voix tellement reconnaissable de Gordon Gano. Mais, derrière la forme, impeccable, on ne retrouvait plus grand chose de ce... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,