06 juillet 2018

"Brutalism" de IDLES : IMMENSE !!!

Punk un jour, punk toujours ! En 2017, quarante ans après la guerre civile à Londres, nous nous trouvons - contre toute attente - de nouvelles IDOLES (écrivez IDLES et brûlez un cierge à une telle indolence !). "Brutalism", titre parfaitement approprié, mets autant le feu à mon cœur qu'aux rues de Londres, au point qu'en ce moment, je jure à tous mes amis que voilà des années que je n'ai pas entendu une déflagration d'une telle intensité, ni des cris de rage aussi bouleversants. Je pense aux Pistols, bien sûr, pour la voix gouailleuse... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 février 2018

"Songs of Praise" de Shame : Lu sur "La Fourchette"

Je devrais en toute logique adorer "Songs of Praise", le menu dégustation du nouveau restaurant Shame, composé de plats bien épicés qui contiennent tous les ingrédients que j'aime : un bon esprit de rébellion contre la critique gastronomique institutionnelle, des références punks / post punks qui activent mes glandes salivaires (des grands chefs étoilés The Clash aux rois de la nouvelle cuisine The Stranglers, en passant par les recettes cryptiques de Joy D ou des Ruts), et surtout, surtout, une intensité suffocante qui transcende la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
03 février 2018

"Why Not?" de Half Japanese : et pourquoi pas ?

Il y a 40 ans, occupés que nous étions à absorber les torrents de nouvelle musique qui déferlaient sur nous à cette époque d'intense créativité, ce fut assez facile d'ignorer Jad Fair et son Half Japanese : pas assez punk certainement, pas assez différent peut-être, cette musique bizarre fut qualifiée de dispensable. En 2018, alors que Half Japanese sortent leur seizième album, Why Not?, il est plus que pertinent de s'interroger sur la résilience d'une telle musique, à peu près inchangée ... si ce n'est qu'on pourrait affirmer que les... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
08 janvier 2018

Réécoutons les classiques du Rock : "London Calling" de The Clash (1979)

Chaque époque a son groupe phare, combinant la justesse de l'attitude (politique, ou simplement morale) et la parfaite adéquation de la musique avec l'air du temps. La fin des seventies a donc eu The Clash, beaux, enthousiastes et passionnés, conjuguant au présent l'éternelle révolte rock. Apparus au milieu du brasier londonien de 1976-1977, les Clash ont tout de suite compris que le mouvement punk pouvait être rapidement symbole de stupidité s'il n'embrassait pas les causes essentielles de son époque : la lutte contre les... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
29 juin 2017

"Grubby Stories" de Patrik Fitzgerald (1979) : No More Heroes ?

Voilà l'histoire : j'avais 20 ans en 1977, et je fais partie de ceux que l'explosion punk - britannique principalement, mais pas que... - a définitivement marqués. Ceux pour qui la musique qui compte se doit avant tout d'être simple, directe, urgente si possible. Si les horribles bataillons de punks qui ont sévi durant les décennies suivantes - et en particulier les atroces groupaillons américains de surf-punk etc. - n'ont gardé du "mouvement" que les guitares sursaturées et les braillements, le look des sapes et les grimaces... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
25 novembre 2016

Pixies au Zénith (Paris) le mercredi 23 novembre 2016

Installation rapide du matériel des Pixies, et à 20h30 précise, Frank Black, Joey Santiago, David Lovering et… Paz Lenchantin (désormais remplaçante officielle et permanente de Kim Deal) déboulent avec… Where is My Mind?... soit quand même un début furieusement culoté, puisqu’il y a sans doute une partie raisonnable du Zénith – désormais comble – qui est venue avant tout pour entendre le seul tube (à mèche longue, le tube) des Pixies !  Frank semble avoir repris un peu de poids, même s’il est élégamment vêtu de noir, et il a... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04 novembre 2016

Slaves au Trabendo le mercredi 2 novembre

21 h 00 : Précédés par une introduction enregistrée qui me semble loucher du côté hip hop, le duo de Slaves entre sur la scène du Trabendo, et le public, désormais bien compact et bien remonté, explose de joie : Isaac martèle ses fûts avec une assurance martiale tout en vociférant dans son micro, tandis que Laurie balance la purée avec sa guitare punky bien lourde et bien distordue. Première réaction : bon dieu, ça fait du bien ! Le son est fort, mais pas excessivement, malheureusement… et surtout l’énergie est... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
03 octobre 2016

"Are You Satisfied" de Slaves : Anger is an Energy !

"Are You Satisfied" a tout de la madeleine de Proust pour tous ceux qui ont eu comme moi 20 ans quand Londres brûlait et que l'Anarchie planait sur le UK. Le premier album du duo Slaves (un format particulièrement pertinent pour qui veut faire de la musique "brute", voire brutale, depuis l'ascension des White Stripes, même si l'on peut rappeler que, fondamentalement, les Bérus n'étaient que deux aussi...) fait renaître en quelques secondes de guitare distordue et de vocaux enragés l'intense... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
29 juillet 2016

Flashback nostalgie : "X Live in Los Angeles" (2005)

X est un drôle de truc en 2005, un phénomène dont on est bien en peine de dire ce qu'on en pense, à part qu'il nous peine un peu, justement. L'ex-meilleur groupe de la scène punk angelena est aujourd'hui une sorte de "tribute band" qui joue les grandes chansons de X à l'identique, note pour note, et ce, d'autant mieux que ce "tribute band"-là, plus fort que les autres, est composé des vrais membres originels du vrai groupe... Bon, j'exagère un peu, et l'excitation peut il est vrai resurgir ça et là, à la faveur d'une... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
13 mai 2016

"Green Room" de Jeremy Saulnier : à quand "Red Rain" ou "Yellow Rage" ?

Jeremy Saulnier avait bluffé son monde avec son premier film, "Blue Ruin" qui témoignait d'un sens de la mise en scène étonnant tout en traitant intelligemment du thème un peu rebattu de la violence comme fondement et mal de la société américaine. "Green Room" (à quand "Red Rain" ou "Yellow Rage" ?) joue exactement la même partition, avec la même remarquable virtuosité, mais cette fois dans le cadre plus convenu du film de genre - ici le survival movie. Et déçoit un peu, justement dans sa seconde partie, quand on réalise que... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,