08 mai 2021

Etrangleurs étranglés ? La discographie des Stranglers : "Black and White" (1978)

L'un des mes groupes préférés a toujours été les Stranglers. Parce que leur image de dangereux pervers était irrémédiablement décalée par rapport aux canons du rock, même punk. Parce que leur musique n'hésitait jamais à plonger dans l'excès et la grandiloquence, voire l'avant-gardisme radical sans jamais perdre sa brutalité inouïe. Parce que les Stranglers, quelque part, faisaient peur "pour de vrai", comme lorsque JJ Burnel descendait dans la foule lors d'un concert pour casser lui-même la tête à quelqu'un qui ne lui revenait pas !... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 09:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 avril 2021

Etrangleurs étranglés ? La discographie des Stranglers : "No More Heroes" (1977)

Cinq mois seulement après la parution - qui fit grand bruit - de "Rattus Norvegicus", les Stranglers reviennent déjà avec de nouvelles chansons... même si ce second album récupère trois chansons qui avaient été délaissées lors de la sélection des titres de son prédécesseur, dont le très faible "Peasant in the Big Shitty", seul vrai problème de "No More Heroes". Mais, alors que leur premier effort laisser planer encore un doute sur l'ADN du groupe, ici, avec l'aide de la production au rasoir d'un Martin... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 avril 2021

“Le Silence selon Manon” de Benjamin Fogel : punk “straight edge”, acouphènes et anonymat

On se souvient de "la Transparence selon Irina", ambitieux premier roman de Benjamin Fogel qui s’emparait, sous la forme d’un thriller d’anticipation, de thèmes contemporains important, comme l’identité sexuelle et le débat autour de l’anonymat de nos « vies virtuelles ». Avec son titre qui lui fait idéalement écho, "le Silence selon Manon", son second livre – parfois présenté, un peu abusivement comme un « prequel » -, traduit a priori une approche similaire des mêmes sujets : située dans un très proche futur, l’intrigue... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 14:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
16 avril 2021

"Beseech Me" de CLAMM : Punk's Not Dead !

En 1976, lorsque l’embrasement punk prit la Grande-Bretagne par surprise, l’objectif du « Combat Rock » était clair : se dresser contre l’extrême-droite nationaliste, réactionnaire et raciste qui commençait à menacer la société. Par l’attitude, par la musique, par l’apparence, par des slogans provocateurs (« No Future », c’est-à-dire au contraire me désir d’un futur qui nous appartienne, quitte à ce que Londres brûle…), la jeunesse se dressait contre une société sclérosée prête à abandonner tous ses principes. 45 ans plus tard,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
14 avril 2021

Etrangleurs étranglés ? La discographie des Stranglers : "Rattus Norvegicus" (1977)

Avril 77 : depuis quelques mois, Paris bruisse de rumeurs de plus en plus précises sur ce mouvement "punk" qui est en train de tout révolutionner à Londres. On passe régulièrement chez Music Action, place de l'Odéon, prendre des nouvelles, et acheter les premiers 45 tours importés d'Angleterre. Et puis dans les bacs apparaît cet album improbable : "Rattus Norvegicus". On aime bien le nom du groupe, les Étrangleurs, mais sur la pochette, les mecs ont l'air maquillés (!) et surtout... VIEUX !!! Quand on pose la pointe dans le sillon... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 avril 2021

"Sauvé" de It It Anita : TO BE PLAYED AT MAXIMUM VOLUME !!!

On sait combien la Belgique est un pays où le Rock – sous toutes ses formes – est créatif, vivant, urgent même très souvent : est-ce la position géographique d’un petit pays traversé par de nombreuses influences de ses voisins qui s’accumulent et s’enrichissent ? est-ce la vitalité de la culture belge, beaucoup plus ouverte à l’autre que celles de nombreux pays européens prisonnier d’une arrogance nationaliste stérile ? Peu importe en fait, ce qui compte ; c’est qu’on trouve en Belgique beaucoup plus d’excellents groupes et artistes... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

10 mars 2021

"Working with God" de Melvins : "You're kicking my ass !"

Il est difficile de ne pas rire en entamant "Working with God", le nouvel album des Melvins (leur vingt-quatrième depuis 1983 !) par "I Fuck Around", reprise « scorsesienne » (on bat le record d’utilisation du mot « Fuck » dans une chanson, comme Scorsese le battait régulièrement au cinéma…) du "I Get Around" des Beach Boys : l’humour est irrésistible, mais on est aussi en droit de se demander si ce genre de blague potache sera toujours aussi drôle à la troisième écoute, sans parler de la dixième, la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 janvier 2021

"Welfare Jazz" de Viagra Boys : la seconde petite pilule blues...

Rappelons quelques faits, dans la mesure où nous allons chanter les louanges d’un groupe qui n’est pas encore très connu : Sebastian Murphy, natif de San Francisco, s’est exilé en Suède et y a formé Viagra Boys en 2015 : un nom de groupe gentiment provocateur, peut-être parce que le but de cette musique est, comme pour la célèbre pilule bleue, de provoquer en nous une excitation quasi incontrôlable ! Depuis sa création, le groupe s’est construit une solide réputation sur scène, même si l’étiquette post-punk, qui lui a... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
08 janvier 2021

"Stay Alive" de Laura Jane Grace : restons en vie !

Laura Jane Grace n’est pas (encore) quelqu’un de très connu de ce côté de l’Atlantique, à la différence des USA où elle bénéficie d’une position quasi-iconique de punk rocker anarchiste (avec son groupe Against Me!, souvent considéré comme l’un des combos les plus importants du genre) et d’activiste transgenre (son premier EP solo, "Heart Burns", avait d’ailleurs été publié en 2008 sous son « deadname », Tom Gabel…). Il est plus que temps de rattraper notre retard et de ne pas passer à côté de l’un des artistes les... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 octobre 2020

"Under the Spell of Joy" de Death Valley Girls : une célébration !

Lorsque démarre, lentement, progressivement, "Hypnagogia", le titre d’ouverture de "Under the Spell of Love", quatrième album de Death Valley Girls, il est difficile de ne pas penser, aussi fan qu’on ait pu être des rockeuses garage de Los Angeles par le passé, que cette fois, ça y est : hypnotique (bon, cet état entre sommeil et éveil est le sujet de la chanson), menaçant, fascinant, puis puissant quand explose un saxophone free qui ne déparerait pas sur le "Fun House" des Stooges, voilà un morceau littéralement... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,