03 septembre 2019

"Once Upon a Time... In Hollywood" de Quentin Tarantino : 9 commentaires aléatoires sur le 9ème film de Quentin Tarantino

1) Certains, comme Quentin, construisent leur vie sur une illusion : ça peut être celle du Cinéma, mais tout aussi bien le football ou la pêche à la ligne. Quelque chose qui leur permette de survivre dans un monde qui n'est pas fait pour eux. Et qui finit par définir complètement leur rapport à la réalité. Quand il filme, Tarantino ne filme que le cinéma : il n'y a jamais eu le moindre reflet de vie dans aucun de ses films, ou alors apporté en contrebande par les acteurs (comme dans "Jackie Brown"...). Le cinéma... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

07 août 2013

De Palma, mon beau souci : "Scarface" de Brian De Palma (1983)

Le "Scarface" de De Palma, largement rejeté par la critique à sa sortie pour ses délires outranciers, est donc devenu avec le temps un film mythique, pour le moins paradoxal : alors que le scénario d'Oliver Stone est impitoyable dans sa description des mécanismes d'auto-destruction qui amèneront la déchéance de Tony Montana (on remarquera que c'est ce qui reste d'humain en lui qui le tuera...), le gangsta rap aura préféré se souvenir de l'ascension fulgurante ("The World Is Yours"), symbolisée par ce luxe clinquant et cet arrivisme... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
24 février 2013

Revoyons les classiques du cinéma : "Le Parrain" de Francis Ford Coppola (1972)

Film mythique dont les rituels - le mariage, les entrevues avec le Parrain, les exécutions, etc. - sont entrées rapidement dans la culture collective, "the Godfather" a pour l'instant relativement peu souffert des outrages du temps, et surtout des relectures modernes qui n'ont finalement fait que sacraliser un peu plus la mythologie somptueusement mise en scène par Coppola à partir du livre de Mario Puzzo : finalement, Tony Soprano n'a pas réussi à trivialiser Vito Corleone... C'est que le talent foudroyant de Coppola pour construire... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 février 2013

Revoyons les classiques du cinéma : "Sea of Love" de Harold Becker (1989)

En 1989, "Sea of Love" avait relancé la carrière alors vacillante du génial Al Pacino, qui y trouvait une nouvelle maturité, et surtout le moyen de renouveler son jeu à un âge-charnière. De plus, on avait à l'époque attribué une certain crédit à la mise en scène d'un Harold Becker dont la longue carrière semblait à un moment-clé... mais qui ne matérialisera plus par la suite les espoirs que "Taps" avait fait naître. La sensualité d'Ellen Barkin avait également marqué les esprits, et ce thriller somme toute assez conventionnel - le... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 février 2013

De Palma, mon beau souci : "L'Impasse" de Brian de Palma (1993)

"L'impasse" est certainement l'un des films les moins baroques, les moins "post-modernes" de la riche et longue carrière de Brian De Palma, basé qu'il est sur un scénario solide - bien que très classique, voire assez prévisible - de David Koepp et sur l'interprétation exemplaire de Pacino et Penn, tous deux ici au sommet de leur art (soulignons que c'est chose assez rare chez De Palma, cinéaste qui se soucie en général peu de la direction d'acteurs...). Et c'est sans doute pour cela que le film vieillit bien (avec son histoire et son... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,