07 avril 2022

"Le Code de Katharina" de Jørn Lier Horst : un polar « ligne claire »

Les « cold cases » étant définitivement à la mode, voilà que notre cher inspecteur Wisting se retrouve encore une fois, dans "le Code de Katharina", à essayer de résoudre une affaire vieille de plus de vingt ans… avec une différence, et de taille, c’est qu’il est devenu ami, ou presque, avec Martin, le principal suspect de la disparition de sa femme Katharina ! L’apparition de nouveaux indices sur une autre affaire remontant plus ou moins à la même époque va forcer Wisting à utiliser sa relation avec Martin pour essayer de tirer de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 14:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 février 2022

"The Innocents" d'Eskil Vogt : bac à sable...

S'il y a une chose plus difficile à supporter que les films où l'on fait souffrir des enfants, c'est peut être bien ceux où les enfants sont eux mêmes des tortionnaires : il est difficile d'admettre, même si dans le fond nous avons tous des souvenirs personnels qui le corroborent, que l'enfance est loin d'être synonyme d'innocence. Le film d'Eskil Vogt, qui n'a rien à voir avec le classique de Jack Clayton, mais bien plus avec le Village des Damnés, se nourrit pleinement de cette profonde horreur que tout un chacun ira... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
03 février 2022

"Au-dessus l’Odyssée" de Jason : jouons avec notre culture...

A chaque parution d’un nouvel ouvrage du merveilleux Jason, auteur norvégien de BDs qu’à une autre époque on aurait pu qualifier d’avant-garde (mais aujourd’hui, ce terme fera sans doute fuir une bonne partie du public potentiel !), on sait qu’on est en route pour quelques heures de pur bonheur, mêlé bien entendu d’un zeste d’inconfort : une saveur aigre-douce très particulière qui constitue depuis toujours la recette inimitable d’un véritable auteur, qui n’a jamais vraiment changé de « style » depuis son premier – et... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 janvier 2022

"The Girl from Oslo" de Kyrre Holm Johannessen et Ronit Weiss-Berkowitz : le cul-de-sac israélo-palestinien

On ne peut pas dire que depuis que les plateformes de streaming ont pris le contrôle de nos loisirs, nous ayons été privés, pour peu qu'on cherche un peu, de fictions sur le conflit israélo-palestinien. "Bortført", c'est à dire "Enlevée" en norvégien (ou encore "The Girl from Oslo" ou "Abducted", suivant le titre international auquel on se réfère) arrive donc un peu tard pour prétendre à une quelconque originalité, si ce n'est par son statut de co-production israélo-norvégienne : et c'est bien en prenant les "accords d'Oslo" de 1993... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
13 novembre 2021

girl in red à la Boule Noire (Paris) le jeudi 11 novembre

20h30 : finalement il est clair qu'on a laissé entrer plus de 100 personnes, ce qui est une bonne chose quand on considère le temps d'attente... L'atmosphère est, comme à chaque fois qu'on voit girl in red sur scène, très jeune (ces hurlements stridents, comme si on était à nouveau à l’époque des Fab Four !), mais surtout très féminine et très chaleureuse. De manière surprenante, il n’y a ni amplis ni retours sur la scène, ce qui éveille des doutes sur la qualité du son auquel on aura droit... et de fait, hormis la voix de Marie, le... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 octobre 2021

"Julie (en 12 chapitres)" de Joachim Trier : le film qui aurait fait une bien meilleure série TV...

Marrant que quand un réalisateur fait un film personnel, léger, à l'écoute et de l'air du temps et de ses personnages, avec une indiscutable empathie vis à vis de ses acteurs, la première référence qui nous viennent à 'esprit est celle de la Nouvelle Vague française... "Julie (en 12 chapitres)" a bien toutes les qualités énumérées ici (légèreté, pertinence par rapport à notre époque, empathie) et dégage même de temps en temps - pas tout-à-fait assez, à mon goût - une certaine magie, mais il me semble reconnaître plus... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

03 octobre 2021

"Le Couteau" de Jo Nesbø : saga

Cela fait plus de 20 ans déjà que nous avons fait connaissance, grâce à "l’Homme Chauve-Souris", avec Harry Hole, inspecteur de police norvégien qui y découvrait la culture aborigène – et les paysages australiens : accumulant anecdotes savoureuses et faits historiques, Jo Nesbø nous emballait littéralement, avant de replonger dans le classicisme du roman noir, avec serial killer et déchéance alcoolisée de ce flic cynique et pourtant charismatique qu’était le fascinant Harry Hole. Après un second livre poursuivant dans la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
21 septembre 2021

"Post Mortem : Personne ne meurt à Skarnes" de Petter Holmsen : Fårgø (Seks føtter under)

On reste admiratif devant la capacité du mythe du vampire de se transmettre à travers les siècles et les cultures, de se régénérer et de rester pertinent à toutes époques, de continuer à traduire nos peurs les plus intimes comme nos obsessions du moment. Dans "Post Mortem : Personne ne meurt à Skarnes", (trop ?) discrète série TV norvégienne, qui devrait pouvoir séduire les cinéphiles un peu exigeants – en dépit de quelques faiblesses qui l’empêchent de réaliser complètement le potentiel de son sujet -, on constate rapidement... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
30 avril 2021

"if i could make it go quiet" de girl in red : Marie et les filles

Depuis l’apparition en de Marie Ulven, musicienne norvégienne d’une vingtaine d’années ayant choisi le format « bedroom pop 80’s » pour exprimer son mal-être de jeune femme homosexuelle face à un XXIè siècle déroutant et au sein d’une société pas forcément très « aimable », girl in red est un « groupe » qui nous parle. Deux EP que l’on a le droit de trouver magnifiques de grâce et d’obstination, des concerts survoltés, enthousiastes, gais, qui ont suscité un engouement croissant, depuis une première apparition parisienne à la Boule... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 13:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
07 novembre 2020

"Kadaver" de Jarand Herdal : Shakespeare vs. l'holocauste nucléaire

Au risque de nous répéter, ce qui est vraiment bien avec l'approche internationale de Netflix, c'est que la plateforme est capable de nous proposer des films de jeunes réalisateurs de plus en plus de pays différents, ce qui permet, en particulier à ceux qui n'ont pas accès facilement aux salles Art & Essai des grandes villes, de sortir plus facilement de l'épuisante routine du cinéma anglo-saxon. Au risque de nous répéter aussi, ce qui est pénible avec l'approche artistique de Netflix, c'est que la plateforme privilégie le... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,