14 janvier 2020

"Messiah - Saison 1" de Michael Petroni :"I'll Be Back !"

Il y avait une époque où la sagesse commune recommandait d'éviter à tout prix toute histoire dans laquelle Jésus apparaîtrait comme personnage : cette recommandation n'était pas (enfin, pas seulement...) dirigée contre la Bible, mais pointait avec lucidité la facilité que représentait l'utilisation d'un personnage du genre pour attirer le chaland et justifier à peu près n'importe quoi dans la fiction... Une recommandation bien oubliée, malheureusement, à notre époque où le sujet "religieux" est revenu en force dans nombre de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

28 décembre 2019

"Ánimas" de Laura Alvea et Jose F. Otuño :âmes perdues...

Il y eut une époque bénie, à la fin des années 90, où le jeune cinéma espagnol s'attaqua avec virtuosité au "genre fantastique", qui s'enfonçait de l'autre coté de l'Atlantique dans le second degré, la dérision et la facilité, pour lui redonner de la rage, du mordant, de l'audace. Alejandro Amenábar fut sans doute le plus brillant réalisateur de cette jeune vague, lui qui osa offrir des perspectives différentes à des récits classiques dont on pensait avoir fait le tour, et proposer en outre un travail formel original.... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 décembre 2019

"The end of the f***ing world - saison 2" de Charlie Covell : no future ?

Oh, que l'on n'en avait pas envie, de retrouver James - survivant - et Alyssa - fiancée - deux ans plus tard ! On résiste donc : Alyssa fait toujours la (même) gueule et nous épuise, James a grandi, presque un homme déjà, il a appris à ressentir des choses, on regrette l'adolescent frêle et presque autiste de la première saison. Alyssa et James sont menacés par Bonnie, une autre victime de parents mal-aimants / maltraitants : ça fait beaucoup, non ? Et puis il y a une autre mort violente à mi-parcours, même si le parcours cette... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 décembre 2019

"The end of the f***ing world - Saison 1" de Charlie Covell : eighteen

A l'origine, il y a un roman graphique US d'un certain Charles Forsman, a priori pas traduit en français, heureusement adapté par une équipe anglaise, transposé dans l'inimitable grisaille d'Outre-Manche et donc nourri du non moins inimitable humour local... ce qui lui évite largement de n'être qu'un alignement de stéréotypes de plus sur un couple de jeunes "amants" fugitifs et meurtriers. "The End of the F---ing World" est donc un objet assez bâtard, entre poncifs éculés sur le rejet du monde pourri des adultes - ici tous... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
29 novembre 2019

"Eli" de Ciaran Foy : la malédiction

Quand nous étions - au moins certains d'entre nous -, très jeunes, il était possible d'aller se délecter honteusement, au cœur de la nuit parisienne, dans certaines salles qui proposaient ces films d'horreur au rabais à même de satisfaire nos penchants les plus obscurs. Aujourd'hui, le fantastique le plus nul a accès aux multiplexes, mais, soyons honnêtes, c'est quand même la plateforme Netflix qui a repris le plus vaillamment le flambeau du n'importe quoi, pourvu que ça soit fantastique, et gore aussi. La capacité du géant... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 novembre 2019

"Le Roi (The King)" de David Michôd : Brexit dans la boue...

Mais à quoi peut bien servir "le Roi", le nouveau film de David Michôd produit par Netflix ? Du point de vue historique - ce qui est quand même le positionnement "naturel" de ce genre de super-production sensée nous ramener à des pages glorieuses ou tragiques de notre Histoire - "le Roi" est une fumisterie totale, voire même une triste plaisanterie : personnage principal (ce fameux roi Henri V) ne partageant aucun trait commun, ni physique, ni moral, avec le réel souverain d'Angleterre, défiguré, fourbe et cruel, et... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

30 octobre 2019

"Jessica Jones - Saison 1" de Melissa Rosenberg : Merci, David !

Il faut bien reconnaître que, pour un ennemi aussi déterminé que moi de l'idéologie et du cinéma de l'Empire du Mal Disney/ Marvel, regarder la série TV "Jessica Jones" tient du pur masochisme. Disons que les recommandations de quelques estimés amis cinéphiles ont fini, 4 ans plus tard, par vaincre mes réticences. Et la présence du savoureux David Tennant au générique dans un rôle généralement présenté comme brillant a aussi pesé son poids. Ai-je eu raison de céder ainsi et de m'asseoir sur tous mes principes ? Eh bien,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
25 octobre 2019

"Dans les Hautes Herbes" de Vincenzo Natali : labyrinth...

Décidément, adapter au cinéma Stephen King est une véritable gageure, et sur les dizaines et dizaines de films tirés de l'oeuvre pléthorique de celui qui est devenu le plus grand écrivain fantastique américain (et sans doute "global") du 20ème siècle, on peine à sauver une poignée de bons films - les adaptations de cinéastes notables comme Carpenter ("Christine"), De Palma ("Carrie"), Darabont ("The Mist") et, très récemment, Flanagan ("Jessie"), ou le chef d'oeuvre de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
18 octobre 2019

"In the Shadow of the Moon" de Jim Mickle : le sang des porcs

Jim Mickle est un drôle d'oiseau : scénariste, réalisateur et producteur de films de genre, il a une filmographie que certains lisent comme une tentative réussie d'innovation en termes de cinéma populaire mais pas idiot, tandis que d'autres ne voient qu'une suite de semi navets, où les ambitions initiales de l'auteur sont toujours réduites à néant par de grossières erreurs. Le fait que Netflix mise sur lui plutôt que, comme d'habitude, sur de jeunes auteurs déjà reconnus par la critique, pouvait laisser présager d'un autre de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
12 octobre 2019

"Mindhunter - Saison 2" de Joe Penhall : tueurs en série et série de tueurs...

Puisque nous vivons dans une époque d'oubli immédiat, où chaque nouvelle série excite les réseaux sociaux et condamne à l'oubli celle qui l'a précédée, les deux ans qui se sont écoulés entre la première saison de "Mindhunter" (qui avait fait beaucoup parler d'elle, en particulier du fait de la collaboration brillante de David Fincher...), et la seconde semblent avoir été fatales. Il faut bien reconnaître que, malgré une réalisation fidèle au cahier des charges développé dans la première saison, et qui atteint même ça et là le... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,