25 juin 2016

Neil Young + Promise of the Real à l'AccorHotels Arena le jeudi 23 juin 2016

20h45 : De jeunes paysannes sèment à tout vent sur la scène (mais quoi ?...), et Neil Young entre, seul dans l’obscurité, s’installe au piano en face de moi, et attaque After the Goldrush. Deux constatations s’imposent : les dernières années l’ont marqué sévèrement, il est maintenant le "Old Man" de sa célèbre chanson ; pourtant sa voix reste belle, singulière dans sa féminité et sa capacité à évoquer des émotions déchirantes, même s’il a – logiquement – quelques difficultés à monter aussi haut qu’avant, ce qui... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

22 janvier 2016

Promenade sur les traces d'un géant, Neil Young : "On the Beach" (1974)

1974, Neil est sur la plage, et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il a une grosse déprime. Deux amis morts connement, sa maison de disques qui ne veut pas publier "Tonight's the Night", dans lequel il a gueulé toute sa rage et tout son désespoir, et un horizon pas très clair qu'il scrute en vain : après le carton planétaire de "Harvest", Neil ne sait pas trop ce qu'il a envie de faire. Peut-être empaqueter un peu plus joliment, et modestement aussi son "blues", pour que Reprise (et le grand public...) ne remarque pas trop le dégoût... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
26 décembre 2015

Promenade sur les traces d'un géant, Neil Young : "Bluenote Café" (1987-1988)

Le Loner est tellement bon, tellement puissant sur scène, que ce soit en solo ou accompagné de l'un de ses nombreux groupes avec lequel il a fait beaucoup de bruit tout au long de sa carrière que nombre de ses enregistrements "live" méritent de figurer au panthéon du genre. Ce "Bluenote Café" est néanmoins suffisamment différent pour qu'on s'arrête sur son cas. Il marque une période musicale bluesy et cuivrée (rythm'n'blues donc) de Neil Young, généralement ignorée alors que l'album studio "This Note's For You" est un superbe exemple... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 17:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
25 juillet 2015

"The Monsanto Years" de Neil Young + Promise of the Real : pertinent, colérique et même un peu rigolard

Curieusement, j'ai lu ça et là des gens qui accusaient Neil Young d'enfoncer des portes ouvertes en attaquant Monsanto sur sa politique des semences et sur son impact dévastateur sur la planète, tant socialement qu'écologiquement ! Pour n'être pas d'une originalité folle, la rage (comme toujours tangible, malgré la fatigue des années) du Loner me paraît pourtant bien nécessaire, Monsanto étant bien loin d'avoir perdu la partie alors que j'écris ces lignes... Mais intéressons-nous plutôt à la musique, puisque les tentatives précédentes... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
16 septembre 2014

"Neil Young - Journeys" de Jonathan Demme (2011) : un concert exceptionnel !

Lors de la sortie de "Le Noise", peu d'entre nous avaient vraiment écouté cet album solo et bruitiste, qu'il était tentant de considérer comme une autre de ces fantaisies inconséquentes dont le Loner a toujours été capable... Entendre pour la première fois une interprétation "live" de plusieurs titres de "Le Noise" nous oblige à réévaluer le travail de Neil Young à cette époque facilement négligée : mêlés à divers classiques ("Ohio", "Down By the River", "I Believe In You", etc.), tous réinterprétés au gré de l'humeur de Neil, tous... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
15 janvier 2014

Promenade sur les traces d'un géant, Neil Young : "Live at the Cellar Door" (1970)

Quand on imagine le nombre de merveilles - électriques - en particulier qui dorment dans les placards de Neil Young, est-ce que la parution de ce "Live at the Cellar Door" - pirate fort réputé, certes - était vraiment nécessaire ? D'autant que nous avons déjà le merveilleux, le fantastique, le parfait "Live at Massey Hall", enregistré un an plus tard, avec une set list bien plus copieuse... Eh bien, à mon avis, non ! Oh, non pas qu'il y ait quoique soit à reprocher à ces versions la plupart du temps sidérantes des grandes chansons... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 20:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
19 décembre 2012

Retour du cheval fou (bis !): "Psychedelic Pill" de Neil Young & Crazy Horse

Oui, après cet album délicieusement foutraque que fut "Americana", un album certes irrégulier mais furieusement vivant qui en effaroucha beaucoup, "Psychedelic Pill" voit le retour du Crazy Horse le plus classique, oserais-je dire le plus consensuel, même si, clairement, sa musique n'a jamais été pour tous les goûts. Le Crazy Horse avec ses qualités éternelles - cette capacité à produire ses grandes cavalcades bruyantes au ralenti - et ses défauts, certains plus récents - comme cette "atonalité" engourdie qui tirait vers le bas les... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 11:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
06 août 2012

Explorons les "Archives" de Neil Young : Volume 1, Disc 2 (Topanga 1)

Nous sommes fin1968, et le papillon Neil Young est en train d'émerger de la chrysalide Buffalo Springfield. Le premier album éponyme , qui restera globalement atypique, posera quelques jalons du futur "son" (électrique) et de la future "inspiration" (éclectique) du Loner. Le second, "Everybody Knows...", pas encore parfait, ouvrira l'ère des chefs d'oeuvre et nous emportera dans les premiers torrents du Crazy Horse. Le Disque 2 des "Archives" reprend à l'identique de larges extraits de ces deux albums, les magnifiant simplement (?)... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 16:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
18 juin 2012

"Americana" de Neil Young with Crazy Horse : le goût de la vie, tout simplement !

C'est un bonheur qu'on attendait plus : derrière l'argument discutable d'un nouveau "concept" comme Neil nous en pond désormais un à chaque album - cette fois, s'inscrire dans la noble tradition perpétuant la geste "folk" de l'Amérique du Nord - c'est l'éternel Crazy Horse qui renaît... Rythmique simplement pachydermique, voix approximatives, guitares sursaturées qui tricotent ses accords et ses solos tellement prévisibles qu'ils sont comme le sang qui irriguent nos veines, Crazy Horse est tout simplement - et ici, c'est divinement... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,