08 octobre 2018

Miles Kane à la Cigale (Paris) le jeudi 4 octobre

21 h : Toute la Cigale est littéralement électrique d’excitation quand Miles Kane apparaît, sapé comme l’as de pique dans une combinaison ringarde qui dévoile une maigreur nouvelle, et passablement ridicule avec son coup de peinture argentée sur les yeux, façon Mad Max Fury Road : mon dieu, mais c’est quoi ce look, Miles ? Les absents, ce soir, ont-ils eu, pour une fois, raison ? Too Little Too Late lance le bal, et nous rassure : c’est du fuckin’ rock’n’roll, avec un son tranchant, une guitare abrasive, et une énergie... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 septembre 2018

"Coup de Grace" de Miles Kane : coup de gras

Qu'est-il arrivé à Miles Kane ? Nous n'avons pas oublié son apparition en grand frère charismatique d'Alex Turner au sein des Last Shadow Puppets : plus solide, plus mûr, plus charismatique que son ami d'enfance Alex, il était la véritable étoile de ce duo à l'équilibre paradoxal. A l'Olympia en 2008, sa guitare scintillante faisait naître des étoiles dans nos yeux. Nous étions tous tombés un peu amoureux de lui... Nous nous souvenons encore de lui en jeune et brillant guitariste des Rascals, perpétuant la superbe tradition du... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
29 août 2016

Rock en Seine 2006 - Jour 1 (26/08/2016) : The Last Shadow Puppets sur la Grande Scène

23 h 00 passées : le quatuor à cordes s’installe dans le fond de la scène, à gauche – donc loin de nous qui sommes sur la droite – et commence à s’échauffer. Il nous fait donc patienter un peu avant l’arrivée du groupe, et surtout d’Alex et Miles, accueillis par la public de Rock en Seine comme des dieux vivants. Ca y est, ça y va de sa petite larme un peu partout autour de nous, alors que The Last Shadow Puppets explose littéralement sur scène. Soyons clair, ce ne sera pas vraiment un concert ce soir, au sens où il me semble... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
24 octobre 2013

"Don't Forget Who You Are" de Miles Kane : la suite du parcours du (plus si jeune) prodige de Liverpool

J'aime et j'admire Miles Kane depuis si longtemps - les Rascals, Last Shadow Puppets - qu'il fallait bien qu'un jour, ma passion pour le (plus si) jeune guitariste - compositeur prodige de Liverpool marque un peu le pas. Syndrome du second album ? Il n'en est rien, puisque "Don't Forget Who You Are" n'a rien d'un second album, vu la déjà longue carrière de l'individu. Recherche de renouvellement mal venu ? Il est certain que le durcissement du ton (certains morceaux donnent lieu à des excès divers et varié, d'intensité - et c'est bien... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
30 janvier 2012

Miles Kane au Palacio de Deportes (Madrid) le vendredi 27 juin

(Première partie de Arctic Monkeys) 21 h 00, l'une de mes idoles de l'année 2011, Miles Kane est devant moi. C’est le bonheur, ce fugace moment d’excitation qui devient de plus en plus rare au fur et à mesure que les années passent, et que l’usure de l’habitude triomphe de l’innocence... Et Miles attaque très rock, très sauvage avec Better Left Invisible. Miles a toujours cet allure très juvénile, avec cette coupe de cheveux un peu rétro, très Angleterre des sixties, et il est entouré d’un groupe un peu anodin mais efficace, ce qui... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,