08 mars 2017

"Gentlewoman, Ruby Man" de Matthew E. White et Flo Morrissey : patchwork frustrant

L'idée d'un duo entre la voix de crécelle (parfois à la limite du supportable) de la brindille folk Flo Morrissey et le velours ténu - un tantinet revivaliste - du nounours Matthew E. White, ne paraissait pas à priori si bonne que ça, et semblait en tout cas bien loin de pouvoir délivrer les frissons existentiels de couples mythiques tels que Hazelwood / Sinatra ou Cave / Minogue. Là où nos deux pieds tendres ont été malins, c'est qu'ils ont refusé la répartition attendue des voix mâle / femelle, pour tenter des combinaisons souvent... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 juin 2013

"Big Inner" de Matthew E. White : une idée intéressante...

A l'origine de ce "Big Inner" (Beginner ? Ha Ha  Ha ?), il y a une idée intéressante, même si elle a déjà été amplement exploitée par Lambchop - avec les brillants résultats qu'on sait : appliquer à une musique des plus "classiques" - ici la soul, Motown, Stax, le gospel même - un traitement "post-moderne", indie pop comme on dit aussi - à base d'indolence, de non dits, d'effacement des affects. Le dépouillement extrême - voix qui chantonne tout bas derrière les arrangements un peu léthargiques d'un "big band" de carton-pâte qui,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 13:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,