21 novembre 2015

"Seul sur Mars" de Ridley Scott : vide spatial

"Seul sur Mars", généralement bien reçu par la critique et le public, sans doute grâce à la beauté de ses images désertiques, au professionnalisme sûr de lui d'un Ridley Scott en mode "pilotage automatique" et au charisme "john-waynien" d'un Matt Damon qui semble vouloir désormais être Tom Hanks à la place de Tom Hanks, s'avère pourtant être une remarquable pitrerie. Pitrerie parce que sa légèreté - un temps séduisante, au moins tant qu'on échappe encore aux bons sentiments dégoulinants - se transforme en incroyable n'importe quoi... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

09 mars 2015

Séance de rattrapage : "Ma Vie Avec Liberace" de Steven Soderbergh

Soderbergh est passé très près de la réussite avec ce "Ma Vie avec Liberace", présenté comme le dernier film de sa déjà longue - et très irrégulière - carrière : il ne manque qu'un peu plus d'audace (un comble pour un sujet jugé tellement "audacieux" aux US que seule la télévision a accepté de le produire !) dans un scénario qui ronronne trop sagement sur la voie bien tracée du biopic... Car Soderbergh ne nous conte guère ici que l'histoire touchante, mais convenue, d'un amour plus conventionnel qu'il ne peut paraître a priori :... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 13:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
10 novembre 2014

"Interstellar" de Christopher Nolan : plantage complet !

A force d'encenser le cinéma de Christopher Nolan, souvent bien au-delà de ses véritables qualités (c'était déjà flagrant avec "Dark Knight Returns"), on devait logiquement en arriver au plantage complet de "Interstellar" : la mégalomanie fait toujours mauvais ménage avec le talent limité... Et Nolan n'est, malgré ses ambitions délirantes, ni Kubrick ni Tarkovski, deux "grands" abondamment cités dans le fond comme dans la forme de cette étouffante et laborieuse pièce montée qu'est "Interstellar" ! Le pire est qu'il n'est même pas... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 16:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
31 mai 2014

Seconde opinion : "Les Infiltrés" de Martin Scorsese (2006)

Fan du magnifique et hyper-intelligent "Infernal Affairs", j'avais ressenti une certaine bienveillance envers le remake hystérique réalisé par Scorsese, bluffé par l'habituelle virtuosité du maître (qui traversait alors une sérieuse période de crise de créativité, souvenons-nous en...). Or, le revoir pour la troisième fois a (définitivement ?) tué une grande partie du charme que j'avais pu trouver aux "Inflitrés". Je me suis ennuyé devant les trucs - les tics, devrais-je dire ? - de Scorsese, me suis irrité devant l'interprétation... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 13:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
02 mai 2014

Séance de rattrapage : "Promised Land" de Gus Van Sant - Arrêtez dix minutes avant la fin, et c'est un chef d'oeuvre !

Nouvelle réussite d'un Gus Van Sant décidément en état de grâce, "Promised Land" est l'un des films les plus beaux et les plus émouvants de ces derniers temps, tout se coltinant de manière - heureusement - non militante au "grand sujet" de l'extraction du gaz de schiste. Commençons par évacuer la seule grande faiblesse du film, sa conclusion / happy end, mièvre, convenue, ridicule, qui désamorce presque l'impact de l'heure et demi parfaite qui a précédé. Pourquoi ne pas arrêter le film après la scène terrible de la découverte de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 16:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
11 octobre 2013

"Elysium" de Neil Blomkamp : hautement recommandé à tous ceux qui aiment la SF qui pose les bonnes questions...

Le moins qu'on puisse dire en sortant, épuisés et déprimés, de la vision de "Elysium", c'est que Blomkamp est un réalisateur qui a... 1) de la suite dans les idées,... 2) une vraie "vision"... ce qui ne se rencontre pas tous les jours ! Moins surprenant que "District 9", mais pas moins traumatisant, "Elysium" est franchement impressionnant pendant sa première partie, superbe invention d'une planète - la nôtre - en dérilection parfaitement crédible, puisque conséquence logique des maux qui nous accablent déjà en 2013. Il est donc... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

28 août 2013

Revoyons les classiques du cinéma : "Le Talentueux Mr. Ripley" d'Anthony Minghella (1999)

Allez savoir pourquoi, mais, depuis la première fois que je l'ai vu, à sa sortie, j'ai marché dans la combine de ce "Talentueux Mr. Ripley", un film certainement académique (on déplorera particulièrement une vision de l'Italie très "carte postale" pour touristes américains), mais qui m'a semblé très juste humainement (sans doute la force de l'histoire de Patricia Highsmith, que j'avoue ne pas avoir lu), et finalement très angoissant dans la description de l'évolution psychologique de Ripley. Plus que le savoir-faire très... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
28 avril 2013

Revoyons les classiques du cinéma : "La Mort dans la Peau" de Paul Greengrass (204)

Faire succéder Paul Greengrass, avec son filmage explosif de pseudo-reporter, qui collait bien à des oeuvres hyper-réalistes comme "Bloody Sunday", à Doug Liman le styliste était un pari risqué pour la franchise Bourne. Si cette "Mort dans la Peau" est à mon sens très inférieure au film précédent, le grand public a suivi, sans doute séduit par l'électricité qui se dégage en permanence de cette interminable course poursuite filmée avec une urgence et un sens de la tension d'une efficacité redoutable. Il est vrai que Greengrass ne nous... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
18 avril 2013

Revoyons les classiques du cinéma : "La Mémoire dans la Peau" de Doug Liman (2002)

Et si, laminés par le traitement que Paul Greengrass fit ensuite subir à la série "Jason Bourne", on avait peu à peu oublié combien Doug Liman avait réalisé avec "La Mémoire dans la Peau" l'un des plus eaux thrillers modernes d'espionnage ? Un film qui RESPECTE (terme si  peu hollywoodien) son spectateur en construisant une intrigue cohérente, en accordant à ses personnages des pauses dans l'action pour leur permettre d'exister comme êtres humains, en faisant autant que possible parler à chaque nationalité sa langue, en... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
17 mai 2012

"Nouveau Départ" de Cameron Crowe : un film gentil, dans le bon sens du terme

Il y a aussi des films "gentils" - pas ceux de Besson, si l'on se souvient que, fatigué des critiques, celui-ci appelait ainsi à l'indulgence envers son oeuvre : Cameron Crowe, à la cote bien dévaluée, nous en offre un - et oserais-je dire un très beau, très touchant - avec ce "Nouveau Départ" à la frontalité candide et désarmante. Faux film familial (animaux farceurs et enfants frondeurs, enfin presque...), "Nouveau départ" nous propose une nouvelle version de cet éternel travail de deuil qui hante tout un pan du cinéma - le plus... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,