14 décembre 2018

"Le Bureau des Légendes - Saison 4" de Eric Rochant : Bons Baisers de Moscou

Nous croyions être débarrassés de Malotru, et le voilà revenu, toujours plus traître, toujours plus déplaisant, dans une nouvelle intrigue brillante autour de l'introduction d'une taupe dans les services russes de "guerre cybernétique". Les scénaristes du "Bureau des Légendes", qui, disons le tout de suite, ne déçoit toujours pas à la quatrième saison, ont eu toutefois la belle idée "méta" d'incarner littéralement notre incompréhension envers un personnage aussi détestable que celui interprété par (le pénible) Kassovitz : mettre les... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

12 novembre 2018

"Le Grand Bain" de Gilles Lellouche : The Deep End

Eh oui, à force de consacrer des films aux névroses féminines, et de les considérer (ces névroses...) - non sans une certaine misogynie - comme LE grand sujet de comédie, il était temps que quelqu'un s'essaie à pleurer sur nous, les hommes, avec nos vies foutues. Que cela soit Lellouche qui s'y colle, lui à qui on donne difficilement notre sympathie de cinéphiles raffinés, est une bonne surprise, et qu'il en tire un film correct,, presque excellent par instants, une autre, encore plus grande. Fausse copie à la française de "The... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
06 août 2016

Séance de rattrapage : "L'Amour est un Crime Parfait" de Arnaud et JM Larrieu

D'abord il y a le livre de Djian. Pas son meilleur et loin de là, mais enfin, il y a quelques leçons sur l'écriture dispensées par cet écrivain obsédé par la belle prose, et aussi les fameuses ellipses qui tuent, chères à l'auteur. Ensuite, il y a les Frères Larrieu, capables du tout meilleur ("Un Homme Un Vrai", remember ?) mais un peu enlisés dans leur propre univers salace depuis quelques temps. Les faire se rencontrer dans la froideur de la Suisse (un bâtiment à l'architecture transparente étonnante, des montagnes sous... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
10 mai 2016

Petite revisite de la filmographie de Steven Spielberg : "Munich" (2005)

Il faut certes oublier la maladresse quasi-terminale (une faute, ça s'appelle...) du montage parallèle entre le carnage de Munich et les tourments sexuels du "héros", mais sinon, force est de constater que Spielberg avait réussi avec ce "Munich" un autre film profondément pessimiste, presque aussi nauséeux que sa "Guerre des Mondes". L'intelligence de la réalisation (comme souvent chez le Spielberg actuel, la mise en scène joue alternativement dans un registre de réalisme très années 70, puis avec les codes du... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
02 décembre 2015

Séance de rattrapage : "Trois Souvenirs de ma Jeunesse" de Arnaud Desplechin

Extrêmement bien reçu par la critique et dans une moindre mesure par le public, "Trois Souvenirs de ma Jeunesse" a tout d'une œuvre-somme, reprenant dans une narration inspirée tout ce qui nous a un jour séduit, emporté, chez Desplechin : les histoires de famille, les histoires d'espions, la science et la culture, la confusion des sentiments, le tout avec ce mélange unique de distance "intellectuelle" - qui rend le film comme son spectateur plus intelligent, semble-t-il - et d'incandescence inouïe. De charme aussi, car ici la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 octobre 2015

"Belles Familles" de Jean-Paul Rappeneau : naphtaline...

Je me rends compte que j'ai détesté la plupart des films de Rappeneau (à l'exception de "Cyrano", pour le texte et pour Depardieu) qui m'a toujours semblé un bien piètre réalisateur, courant comme un dératé après la virtuosité hawksienne des screwball comedies sans en avoir ni le talent ni même l'audace, et terminant par faire du mauvais théâtre de boulevard : le prototype du cinéma petit-bourgeois franchouillard, ringardisé très rapidement à l'époque par la Nouvelle Vague, célébrant le scénario (en général ringard lui aussi, ou en... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,