22 mars 2017

Revoyons les classiques de la SF : "eXistenZ" de David Cronenberg (1999)

Alors qu'on est bien forcés d'admettre que David Cronenberg, en virant "mainstream", n'est plus un metteur aussi intéressant qu'il le fut dans toute la première partie de sa carrière - la plus scandaleuse et la plus féconde - revoir "eXistenZ", qui fut un peu sous-estimé à sa sortie, est à nouveau un sacré direct au foie. Voici un film qui est peut-être encore plus pertinent aujourd'hui qu'il y a 20 ans, tant les interrogations sur les dangers (politiques, mentaux) du développement des univers virtuels sont devenues cruciales. Bien... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

31 décembre 2015

Séance de rattrapage : "Spy" de Paul Feig

La sympathie que l'on éprouve pour la réjouissante Melissa McCarthy - son énergie dévastatrice, son surpoids qui la singularise joliment, son usage bien senti de la vulgarité - permet indiscutablement de supporter les films moyens dans lesquelles elle est employée, films qui confirment à chaque fois la faiblesse actuelle de la comédie US. Paul Feig nous livre avec ce "Spy" un drôle d'objet, qui hésite entre parodie et véritable film d'espionnage classique "à la James Bond", et cette hésitation est à la fois l'un des intérêts de "Spy",... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
30 juillet 2014

"The Grand Budapest Hotel" de Wes Anderson : extraordinaire...

Surprise quand même que cet extraordinaire "Grand Budapest Hotel", véritable rupture dans l'oeuvre de Wes Anderson derrière son apparence d'aboutissement stylistique : en abandonnant son terrain thématique habituel (la famille, le père perdu et retrouvé, etc.) et en délaissant ici toute illusion de réalité, Anderson va dans la direction opposée de ce que son "Moonrise Kingdom" pouvait laisser entendre, et paradoxalement, réalise son chef d'oeuvre à date. Complètement conceptuel, puisqu'il s'agit ni plus ni moins que de transposer la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
25 décembre 2013

Séance (tardive) de rattrapage : "Sherlock Holmes - Jeu d'Ombres" de Guy Ritchie

La réussite exemplaire de la série TV anglaise aurait dû dissuader Hollywood de donner une suite au médiocre "Sherlock Holmes", ou tout au moins aurait dû les convaincre de chercher un peu d'inspiration chez Conan Doyle, plutôt que de nous pondre encore un autre film d'action / buddy movie standard, sans aucun véritable rapport avec le grand Holmes : oh, je sais que l'on peut trouver ça et là quelques références aux livres du maître, mais elles sont tellement mélangées et dissoutes dans le grand n'importe quoi du scénario... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
28 août 2013

Revoyons les classiques du cinéma : "Le Talentueux Mr. Ripley" d'Anthony Minghella (1999)

Allez savoir pourquoi, mais, depuis la première fois que je l'ai vu, à sa sortie, j'ai marché dans la combine de ce "Talentueux Mr. Ripley", un film certainement académique (on déplorera particulièrement une vision de l'Italie très "carte postale" pour touristes américains), mais qui m'a semblé très juste humainement (sans doute la force de l'histoire de Patricia Highsmith, que j'avoue ne pas avoir lu), et finalement très angoissant dans la description de l'évolution psychologique de Ripley. Plus que le savoir-faire très... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
24 août 2013

Notre homme Clint : "Minuit dans le Jardin du Bien et du Mal" (1998)

"Minuit dans le Jardin du Bien et du Mal" est un bien joli film, souvent négligé au sein de la désormais riche filmographie d'Eastwood : il donne surtout une impression étonnante d'équilibre, de sérénité, Clint se jouant assez élégamment des poncifs liés à son sujet (le Sud folklorique et ses excès de décadence) pour transformer son scénario quelque peu chargé (un meurtre à élucider, une scène emblématique de procès, de la magie noire, des personnages hauts en couleur, de la musique couleur locale...) en une œuvre assez... opaque.... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
01 juin 2013

"Effets Secondaires" de Steven Soderbergh : brillante construction...

Avant-dernier film de Soderbergh avant la retraite annoncée, "Effets Secondaires" fait partie de la veine "divertissement" du petit maître stakhanoviste, ce qui ne signifie pas qu'il soit indigne d'intérêt... Formellement, Soderbergh se livre ici à un exercice de style original et donc passionnant : débutant comme une chronique minutieuse de la dépression, se transformant en une dénonciation des pratiques des multinationales pharmaceutiques, et débouchant sur un thriller cérébral, "Effets Secondaires" n'est jamais là où l'attend, tout... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 20:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
05 mars 2013

Jalons de l'hisoire du cinéma de S.F. : "Bienvenue à Gattaca" d'Andrew Niccol (1998)

Encensé lors de sa sortie, "Bienvenue à Gattaca" avait de nombreux atouts pour devenir un vrai classique de "la S.F. intelligente" au cinéma : un thème pertinent, et ici particulièrement bien traité - celui de l'eugénisme -, un jeune metteur en scène prometteur et imaginatif, trois acteurs photogéniques. On sait aujourd'hui que Andrew Niccol n'aura été qu'un feu de paille, et on aurait plutôt tendance à s'irriter devant les invraisemblances d'un scénario pour le moins démonstratif - le défi "à la nage" renouvelé entre les deux... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
04 avril 2012

Séance de rattrapage : "Contagion" de Steven Soderbergh

On sait la singularité du cinéma de Soderbergh, qui est peut être d'ailleurs de ne pas laisser de marque immédiatement reconnaissable. Ce "Contagion", chronique hyper-réaliste d'une pandémie non encore survenue, on l'attendait du côté de "Traffic" avec ses récits parallèles couvrant un maximum de terrain sur le sujet. Et puis non, on a droit à un drôle d'objet glacial, quasiment pédagogique quant à sa description de la réponse humaine à la catastrophe : du coup, les quelques scènes "à pathos" tombent complètement à plat, comme si... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,