22 juillet 2018

Séance de rattrapage : "Gimme Danger" de Jim Jarmusch

Depuis la déception de "Year of the Horse", on sait malheureusement que le talent de documentariste de l'excellent Jim Jarmusch est loin d'égaler sa passion pour la musique, et pour le Rock en particulier. Ce soporifique "Gimme Danger", hommage empêtré et superficiel à la carrière fulgurante de l'un des groupes les plus essentiels de la musique du XXè siècle, s'avère encore nettement pire, malgré notre propre admiration pour la trajectoire et l'intelligence de James Osterberg, aka Iggy Pop. Si c'est toujours un plaisir de regarder et... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

23 juin 2018

"Anon" d'Andrew Niccol : Everybody's Got Something to Hide (?) Except Me and My Monkey...

"Il ne faut pas désespérer Billancourt", on le sait, mais un certain abattement nous saisit à chaque fois que l'on termine un nouveau "Netflix-Movie" : on a été attiré par le pitch, par les noms prestigieux au générique, par les budgets visiblement conséquents alloués à des projets ambitieux, et à chaque fois, ça se termine par une amère déception, comme si ce qui fait l'essence du Cinéma (majuscule, s'il-vous-plait !) échappait définitivement à la compréhension de la nouvelle firme monstrueuse de l'entertainment globalisé. Comme s'il... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
12 juin 2018

"Wide Awake!" de Parquet Courts : our goals of liberation

Le génie de Parquet Courts - et de sa paire d'auteurs-compositeurs leaders texans Andrew Savage et Austin Brown - est d'avoir ressuscité et réactualisé un Rock New-Yorkais qui n'avait guère relevé la tête depuis le hold-up express effectué par les Strokes : l'héritage du Velvet, des Ramones, des Talking Heads, de Richard Hell, de Sonic Youth et de tant d'autres est l'une des plus belles choses que l'Amérique ait jamais offertes au monde, et il serait tout simplement absurde de laisser la bêtise criminelle du gouvernement Trump nous... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
04 novembre 2017

Séance de rattrapage : "Wakefield" de Robin Swicord

Si la tentation vertigineuse de notre propre disparition (ainsi que le plaisir pervers d'en mesurer l'impact sur ses proches) est suffisamment universelle - du moins je le suppose - pour constituer un bon sujet de livre ou de film, "Wakefield" est surtout une démonstration de ce qu'il ne faut pas faire. D'abord réduire ce "vertige métaphysique" de l'effacement à un banal coup de stress vis à vis de l'usure du couple et la sauvagerie du monde professionnel. Ensuite banaliser la "perversité" du voyeurisme en le ramenant à la reconquête... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 juillet 2016

Séance (tardive) de rattrapage : "Love & Mercy" de Bill Polhad (2014)

Bien sûr, je suis comme vous, j'en ai marre des biopics hollywoodiens ou autres... Mais on parle quand même ici de Brian Wilson, nom de Zeus ! Alors, après bien des tergiversations (de bonnes critiques ça et là, un metteur en scene débutant,...), je me suis lancé... et n'ai pas regretté de l'avoir fait, malgré un indéniable délitement du film sur la longueur : la dernière partie, celle de la libération des griffes de l'abominable Dr. Landy (que Giamatti peut être bon quand on lui donne un personnage intéressant à... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
11 mars 2015

Séance de rattrapage : "Maps to the Stars" de David Cronenberg

Admettons-le, voici bien longtemps que Cronenberg n'est plus notre cinéaste préféré, notre gourou d'un cinéma mutant, audacieux et dérangeant. Et ce n'est pas ce tiède "Maps to the Stars" qui va changer quoi que ce soit. Oh, le travail de Cronenberg est impeccable, avec son habituelle mise en scène froide, impressionnante d'intelligence, d'efficacité distanciée, avec sa direction d'acteurs toute en nuances. Non, la faute de ce demi- succès revient à un script lourdaud, sorte de copie scolaire des délires du grand Brett Easton Ellis,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
24 août 2013

Notre homme Clint : "Minuit dans le Jardin du Bien et du Mal" (1998)

"Minuit dans le Jardin du Bien et du Mal" est un bien joli film, souvent négligé au sein de la désormais riche filmographie d'Eastwood : il donne surtout une impression étonnante d'équilibre, de sérénité, Clint se jouant assez élégamment des poncifs liés à son sujet (le Sud folklorique et ses excès de décadence) pour transformer son scénario quelque peu chargé (un meurtre à élucider, une scène emblématique de procès, de la magie noire, des personnages hauts en couleur, de la musique couleur locale...) en une œuvre assez... opaque.... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,