16 novembre 2016

"Ayako - Tome 2" de Osalu Tezuka : l'enfer...

Centré sur les années de séquestration d'Ayako par sa famille, ce deuxième volume de l'un des chefs d'oeuvre de Tezuka abandonne progressivement la peinture de l'histoire du Japon post-Seconde Guerre Mondiale (non sans avoir clos le "thriller" des assassinats liés à la guerre politique autour des chemins de fer) pour se concentrer sur les turpitudes de la famille Tengé. Jiro disparu, Ayako devient le personnage central de la fiction, ou plutôt sa transformation progressive, au cours d'une vingtaine d'années d'un enfermement inhumain,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 octobre 2016

"64 : Part I" de Takahisa Zeze : tout ça pour ça ?

J'avais pris mon mal en patience devant la première partie de ce "64" qui semblait nous embarquer patiemment dans l'une de ces enquêtes policières complexes à ramifications aussi bien politiques (les mensonges de la police) que psychologiques (l'effondrement de la vie de policiers contaminée par un échec que tous semblent avoir oublié), à la manière de certains grands films coréens ("Memories of Murder" en premier lieu, bien entendu). Malheureusement, cette seconde partie se révèle une véritable catastrophe, engendrant à tour de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 octobre 2016

"Ayako - Tome 1" de Osalu Tezuka : attendez-vos au pire !

Voici un livre absolument incroyable, un témoignage supplémentaire du génie deTezuka : "Ayako" est d'abord une fiction passionnante, au rythme effréné, qui dépeint de manière impitoyable la déliquescence d'une famille japonaise puissante dans l'immédiate après-guerre, alors que l'envahisseur américain et les mutations sociales (en particulier le développement d'une gauche activiste, ainsi que la naissance des préoccupations féministes) font basculer brutalement le Japon dans la "modernité". Impossible au lecteur de même reposer... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
06 octobre 2016

"64 : Part I" de Takahisa Zeze : le Japon loin derrière la Corée...

Nous avons tellement peu accès au cinéma japonais contemporain (hormis une petite poignée d'auteurs qui sont bien distribués en Europe, tels que Kiyoshi Kurosawa,Naomi Kawase, Hirokazu Kore-Eda ou bien sûr Takeshi Kitano) que la possibilité de voir un thriller grand public japonais ne se refuse pas. La première partie de "64" a pour point de départ un kidnapping d'enfant à l'issue tragique, et explore les conséquences dévastatrices d'une erreur technique de la police, et des mensonges utilisés pour la couvrir :... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
03 septembre 2016

"Furari" de Jirô Taniguchi : la liberté de marcher où bon nous semble...

La lecture de "Furari" chronique paresseuse d'un arpentage systématique de l'ancienne capitale du Japon, Edo (qui devint Tokyo par la suite), pourra séduire profondément les uns et irriter les autres, tant ses qualités et ses défauts sont intrinsèquement liés, voire confondus. Une lecture superficielle de ces 200 pages, contenant ça et là des dessins magistraux de Taniguchi, donnera le sentiment d'un récit délétère, éparpillé, voire fantaisiste, les pas de l'arpenteur à la retraite l'amenant à croiser des animaux auxquels il... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
28 juillet 2016

"La Femme Insecte" de Tezuka : Monster...

La lecture de n'importe quel livre du grand Tezuka, quelle que soit sa place dans la hiérarchie qualitative de sa bibliographie, réserve au lecteur son lot de surprises et d'émerveillements. Avec "la Femme-Insecte", c'est l'audace et l'originalité du thème qui sidèrent tout d'abord, et ce d'autant que notre culture occidentale associe mal un dessin rond et "enfantin" avec un sujet aussi complexe et sombre : une femme, génialement manipulatrice et capable d'absorber l'essence même de ses partenaires (sexuels), réussit une ascension... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

08 juillet 2016

Le futur du cinéma est Asie : "Hanezu" de Naomi Kawase

"Lent" (pour ceux qui n’aiment pas le film) et "poétique" (pour ceux qui l’aiment) sont les deux qualificatifs qui reviennent régulièrement dans les critiques de "Hanezu" : or il me semble que tous deux sont hors sujet, voire erronés quand on regarde vraiment le film de Naomi Kawase. "Hanezu" est en effet constitué de nombreux plans de durée assez courte, et jamais Kawase ne s’efforce de magnifier la beauté de ses paysages du "berceau du Japon", ni la vérité de ces personnages pris dans une situation des plus triviales – l’habituel... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
30 juin 2016

"Billy Bat - Tome 18" de Naoki Urasawa et Takashi Nagasaki : back to 2015 !

Eh oui, la "grande fresque historique" de Billy Bat rejoint notre actualité... de 2015 : et cela change tout, puisque après deux tomes fastidieux, qui n'apportaient plus rien à la "mythologie Billy Bat", et s'avéraient même frustrants, ce 18ème volume confronte la liberté créatrice du mangaka à la barbarie de l'Etat Islamique, dont les fanatiques abrutis s'empressent de "châtier" les infidèles et donc de trancher les mains des dessinateurs - ce qui nous donne plusieurs scènes d'une force horrifique remarquable. Ne... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
08 juin 2016

Classiques et nouveautés de l'Anime : "Le Garçon et la Bête" de Mamoru Hosoda (2015)

Alors que le Japon cherche son nouveau Miyakaki, la réussite de ce "le Garçon et la Bête" nous donne bon espoir d'avoir trouvé le nouveau Satoshi Kon, ce qui est loin d'être dérisoire. Comme dans les meilleures œuvres de Kon, voici un festival délicieux de sensations colorées, de sentiments expansifs, d'idées joyeuses, de créativité tout azimut. Si l'on peut tiquer un moment sur les poncifs du film "d'initiation" désormais bien rebattus, la joyeuse vulgarité et la violence enfantine des rapports entre maître et élève... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
21 mai 2016

Séance de rattrapage : "Real" de Kyoshi Kurosawa

Je crois que pour comprendre ce qui cloche fondamentalement dans ce "Real" assez terriblement raté, du pourtant estimable Kyoshi Kurosawa, il faut intégrer à quel point ce film reflète et illustre la culture manga pour adolescents (shonen) ou pour jeunes adultes (seinen) dont il est issu : ce scénario à la fois sommaire et malin (trop, sans doute) alimenté par des concepts technoïdes, des personnages caricaturaux (l'équipe médicale, hallucinante de fausseté !) ayant entre eux des relations plus théoriques qu'émotionnelles (la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,